ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Nitten
 

Même parmi les moines, rares sont ceux qui conduisent une cérémonie au jour anniversaire du décès de leur père, de leur mère ou de leur maître. Sans nul doute, les divinités Nitten, Gatten dans le ciel, et celles de la terre doivent être indignées et furieuses contre eux et penser qu'ils manquent aux règles de la piété filiale. Des personnes d'une telle ingratitude ne sont que des animaux déguisés en êtres humains. On devrait plutôt voir en elles des monstres à tête
Urabon - L'origine de la cérémonie pour les défunts (juillet 1271 à Shijo Kingo)

Si j'en crois ce qui m'a été confié, il paraît que, sous peu, je serais exilé à Sado, sur ordre du Régent Hojo. Parmi les trois divinités célestes, la divinité Gatten (Lune), en prenant l'apparence d'un objet lumineux, me sauva de la décapitation à Tatsunokuchi. Puis, il y a quelques jours, la divinité des Etoiles est descendue à ma rencontre (note). Il ne reste plus maintenant que la divinité Nitten (Soleil). Je suis assuré de sa protection. Comme c'est rassurant  ! Le chapitre Hosshi* (X) dit : "[Le Bouddha] enverra des divinités sous des formes diverses pour protéger le pratiquant du Sutra du Lotus."
La Persécution de Tatsunokuchi (Echi, 21 septembre 1271 à Shijo Kingo)

Ces mots furent prononcés dans les jardins d'Ambapali, dans la ville de Vaishali. Là, Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten, les quatre Rois du Ciel et les diverses divinités du monde des trois plans, ainsi que les dieux de la terre, les dieux-dragons, et d'autres êtres aussi nombreux que les grains de sable du Gange, s'étaient réunis en une Grande assemblée.
[...] A dater de ce moment-là, [lorsque fut enseigné le Sutra du Lotus] les grands bodhisattvas, aussi bien que Bonten, Taishaku, les divinités Nitten et Gatten et les quatre Rois du Ciel, devinrent les disciples du Bouddha Shakyamuni.
[...] Si le Bouddha Shakyamuni avait effectivement atteint l'Eveil pour la première fois à l'âge de trente ans, [au moment où il enseigna le Sutra du Lotus, ] Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel qui règnent sur ce monde depuis des temps immémoriaux n'auraient été ses disciples que depuis une quarantaine d'années.
[...] Les divinités Nitten et Gatten et les autres divinités étaient présentes dans les deux lieux et les trois assemblées lorsque le Sutra du Lotus fut enseigné. Si un pratiquant du Sutra du Lotus apparaît, aussi immanquablement que le fer est attiré par l'aimant ou que le reflet de la lune apparaît dans l'eau, elles viendront instantanément [endurer les souffrances] à sa place, accomplissant ainsi le voeu fait en présence du Bouddha. Mais elles ne sont toujours pas venues à mes côtés. Est-ce à dire que je ne suis pas le véritable Pratiquant du Sutra du Lotus  ?
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

Nitten, la Gatten et les multitudes d'étoiles apparaissant devant nos yeux et brillant au-dessus de nos têtes ; les divinités des fleuves et des cours d'eau, et les divinités de la montagne  : tous faisaient partie de l'honorable Assemblée quand fut exposé le Sutra du Lotus.

[...] Si l'on calcule ainsi, 2200 ans ou plus à l'échelle d'une vie humaine ne représentent pas plus de quarante-quatre jours pour ceux qui vivent dans le domaine des quatre Rois du Ciel. Ainsi, du point de vue des divinités Nitten et Gatten et du Roi céleste Bishamon, il ne s'est donc écoulé que quarante-quatre jours, soit moins de deux mois, depuis la mort du Bouddha. Et du point de vue de Taishaku et Bonten, cela ne fait pas même un mois, il s'est écoulé très peu de temps depuis la disparition du Bouddha. En un laps de temps aussi court, comment tous ces êtres célestes auraient-ils pu oublier les engagements pris devant le Bouddha, ou leur dette de reconnaissance à l'égard du Sutra qui leur a permis d'atteindre la bodhéité, en abandonnant les pratiquants du Sutra du Lotus  ? Cette pensée me rassure pleinement.
[...] Naître en tant que souverain d'un pays est considéré comme un bienfait obtenu pour avoir pratiqué l'enseignement correct et servi le Bouddha dans une vie passée. C'est en fonction du jugement des rois célestes Bonten et Taishaku, des divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel et d'autres, que tous les souverains, grands et petits, reçoivent leurs territoires et leurs domaines.
Sur la prière (Sado, 1272 à Sairen-bo)

Pensez-vous qu'existent aussi en nous les personnes des deux véhicules qui devinrent arhats en détruisant leurs illusions, Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, les quatre Rois qui font tourner la roue, les grandes flammes de l'enfer avici  ? Est-ce que tout cela existe en nous  ?
[...] Le bodhisattva Yakuo, Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel auraient de toute façon immédiatement répondu à l'ordre de Shakyamuni, même si aucun bouddha n'était venu soutenir ses exhortations, mais Taho et d'autres bouddhas vinrent en ce monde pour les exhorter à propager le Sutra après la mort de Shakyamuni. Profondément encouragés, les bodhisattvas prêtèrent tous serment en disant : "Nous ne ménagerons point nos vies", car ils n'avaient qu'un seul souhait, celui d'accomplir la volonté du Bouddha.
Le véritable objet de vénération (Sado, avril 1273 à Toki Jonin)

Mais si je donne ma vie pour entendre les huit caractères que j'ignore encore, ce sera comme échanger des immondices contre du riz. Mais le démon n'avait toujours pas confiance. - Je prends à témoin tous les bouddhas du passé, Bonten et Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel et m'engage à tenir ma promesse, lui dit alors Sessen Doji. Le démon consentit finalement à lui enseigner le second verset de la strophe.
Lettre à Nichimyo Shonin (Sado, le 25 mai 1272 à Nichimyo, mère de Oto Gozen)

Ainsi, soutenu par les bouddhas Shakyamuni et Taho, tous les autres bouddhas et bodhisattvas, les sept catégories de divinités bénéfiques célestes et les cinq catégories de divinités terrestres, Kishimojin et ses dix Filles, les quatre Rois du Ciel, Bonten, Taishaku, le roi Yama, les divinités de l'eau et du vent, celles des mers et des montagnes, le bouddha Vairocana* les bodhisattvas Fugen et Manjushri et les divinités Nitten et Gatten, Nichiren a pu endurer d'innombrables et cruelles épreuves. Celui dont on vante les qualités n'hésite pas à prendre tous les risques mais quand il est critiqué, il peut courir inconsidérément à sa propre perte.
La véritable réalité de la vie (Sado - Ichinosawa, mai 1273 à Sairen-bo)

Depuis que vous m'avez parlé de Kyo'o Gozen, tous les jours je ne cesse de prier pour elle les divinités Nitten et Gatten. Vénérez toujours le Gohonzon que je vous ai fait parvenir pour sa protection il y a quelque temps.
Réponse à Kyo'o (Sado, août 1273, à Kyo'o, fille de Shijo Kingo)

De quoi pourriez-vous vous plaindre si vous êtes chérie par le Bouddha Shakyamuni, par le bouddha Taho et par tous les autres bouddhas des dix directions, aussi bien que par Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les autres  ? Aussi longtemps que vous méritez les éloges du Sutra du Lotus, quel motif de mécontentement pourriez-vous avoir  ? Vous dites que vous atteignez maintenant l'âge néfaste de trente-trois ans, et que, pour cette raison, vous envoyez des offrandes. J'en ai fait part au Bouddha Shakyamuni, au Sutra du Lotus et à Nitten. Une personne a deux épaules, la gauche et la droite, sur lesquelles se trouvent deux divinités appelées, l'une, Domyo, et l'autre, Dosho. Ce sont deux divinités que Bonten, Taishaku, Nitten et Gatten ont envoyées à chaque personne pour la protéger.
L'unité de mari et femme (Minobu, le 27 janvier 1275, à Nichigen-nyo)

J’ai présentement, moi, Nichiren, un grand doute. Le Bouddha est à la fois souverain, maître et parent de divers rois du monde des trois plans, tels que le roi du Ciel de Brahma, le Roi-démon du sixième Ciel, Taishaku, Nitten, Gatten, les quatre Grands rois du Ciel, du Roi faisant tourner la roue du Dharma et bien d’autres encore. Ces rois du monde des trois plans ont reçu des terres octroyées par le Bouddha Shakyamuni, afin de devenir les dirigeants de diverses provinces et territoires spécifiques.
[...] Les divinités comme les rois du ciel de Brahama et d'Indra, Nitten, Gatten et les quatre Rois célestes se mettent alors dans une telle colère qu’ils punissent le pays au moyen d’étranges phénomènes dans le ciel et de désastres sur terre. Si la punition est ignorée, ils vont jusqu’à causer les sept calamités dans le pays.
[...] Ces Grands-patriarches du Mont Hiei sont non seulement les ennemis abjects du Bouddha Shakyamuni, du bouddha Taho et des bouddhas des dix directions, mais sont également ceux qui aveuglent les êtres vivants, bloquent l’entrée des trois mondes-états vertueux (divinités, humains, asuras), et ouvrent la voie aux trois mondes-états démoniaques (enfer, esprit faméliques, animaux). Comment les diverses divinités, protectrices du Sutra du Lotus telles que Bonten, Taishaku, Nitten, Gatten, ainsi que les quatre Rois du Ciel, pourraient-elles faire autrement que de les punir ?
[...] En lisant le chapitre Jo* (I), du Sutra du Lotus, nous voyons se réunir en Assemblée le roi du Ciel de Brahma, Taishaku, Nitten, Gatten, les quatre Rois du Ciel, le Roi-Dragon, les asuras, les diverses divinités du plan du désir et du plan de la forme ainsi que les êtres des innombrables mondes (nikai hachiban). Lorsqu'ils entendirent que le Sutra du Lotus était supérieur à tous les sutras qui ont été prêchés, sont prêchés ou seront prêchés, ils éprouvèrent une grande joie à l'idée de protéger ce Dharma, à l'égal de Sessen Doji prêt à sacrifier son corps ou le bodhisattva Yakuo qui brûla son coude pour offrir de la lumière au Bouddha. Puis, devant le bouddha Taho et les bouddhas des dix directions, le Bouddha Shakyamuni les exhorta : "Jurez maintenant de protéger le Sutra du Lotus". Encouragés par le Bouddha et poussés comme des bateliers sous le vent, les participants aux trois Assemblées en deux lieux jurèrent tous d'une même voix : "Nous protégerons les pratiquants du Sutra du Lotus respectant les paroles du Bouddha". Ne l'ont-ils pas faits  ? Qu'est-il advenu de ce voeu  ?

Ayant entendu de leur bouche ce serment, le bouddha Taho et les bouddhas des dix directions se sentirent rassurés et retournèrent dans leurs mondes respectifs. Beaucoup de temps s'est écoulé depuis la mort du Bouddha. Alors se peut-il qu'aujourd'hui, dans les Derniers jours du Dharma, dans un coin perdu du Japon, existe un Pratiquant du Sutra du Lotus et que les divinités telles que le Roi du ciel de Bonten, Taishaku, Nitten, Gatten, aient oublié leur serment fait au Bouddha et ne le protègent pas  ?
Souverains de notre pays (Minobu, février 1275)

Je prie pour que Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel punissent dans cette vie ceux qui s'opposent au Sutra du Lotus afin que cela serve d'avertissement à tous. Que l'on décide ensuite [d'après la justesse de mes prédictions] (note) si Nichiren est le Pratiquant du Sutra du Lotus ou non.
Le Palais royal (Minobu, 12 avril 1275 à Shijo Kingo)

Il faut se demander pourquoi des événements aussi terribles se produisent. La raison en est, comme je l'ai déjà dit, que les habitants de ce pays, sans aucune exception, ont tous commis les trois plus graves des cinq forfaits. Voilà pourquoi Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel ont pénétré le corps du grand roi des Mongols pour le pousser à envahir ce pays et à le punir.
Lettre au nyudo d'Ichinosawa (Minobu, le 8 mai 1275, à l'épouse du nyudo d'Ichinosawa)

A cette époque, un sage apparaîtra. Les moines éminents possédés par les démons (note) persuaderont les rois, leurs ministres et le peuple tout entier d'insulter et de calomnier cet homme, de l'attaquer à coups de canne et de bâton, de tuiles et de pierres, et de le condamner à l'exil ou à la mort. Alors, Shakyamuni, Taho et les bouddhas des dix directions le diront aux grands bodhisattvas Surgis de Terre et ces grands bodhisattvas à leur tour en informeront Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel. Cela entraînera l'apparition de phénomènes étranges et de présages dans le ciel et sur la terre.
[...]
Mes difficultés sont plus graves encore que les coups de canne et de bâton infligés au bodhisattva Fukyo, et elles dépassent en violence les attaques meurtrières à l'encontre du moine Kakutoku. Pendant ce temps, les deux grandes divinités Bonten et Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, les divinités des Etoiles et celles de la Terre ont manifesté leur colère de diverses manières et, à plusieurs reprises, ont envoyé des avertissements (note).
[...] Mais si je suis bien le Pratiquant du Sutra du Lotus, donnez-en immédiatement la preuve  ! Sinon, vous, Nitten, Gatten et toutes les autres divinités, n'êtes que de grands menteurs qui avez trompé Shakyamuni, Taho et tous les bouddhas des dix directions. Vos mensonges sont cent fois, mille fois, dix Devadattaet de Kokalika (note)  ! "
[...] Si le Bouddha Shakyamuni de la Terre pure du Pic du Vautour, le bouddha Taho du monde du Trésor de pureté, les bouddhas des dix directions, émanations du Bouddha Shakyamuni, les bodhisattvas Surgis de Terre, Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, ne m'accordent pas, de manière visible ou invisible, leur aide et leur protection, ils ne connaîtront plus un seul jour, plus une seule heure de écurité.
Le choix en fonction du temps (Minobu, 10 juin 1275 ; adressé à Yui)

Tous, du plus puissant au plus humble, m'ont méprisé et calomnié, attaqué à coups de sabres et de bâtons (note), et même exilé (note). C'est pourquoi Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel ont incité un pays voisin à punir cette offense. Cela était clairement prédit dans les sutras Daijuku et Ninno, dans le Sutra du Nirvana et le Sutra du Lotus.
Un Sage Perçoit les Trois Phases de la Vie (Minobu, 1275, à Toki Jonin)

Tout cela se produira pour une seule raison : parce que la personne propageant le Titre du Sutra du Lotus sous la protection du bodhisattva Jogyo sera maltraitée, frappée, exilée et menacée d'exécution. Car nous lisons dans le Sutra que Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, devant l'assemblée à qui était enseigné le Sutra du Lotus et en présence du Bouddha, ont fait serment de punir ceux qui seraient hostiles au Pratiquant du Sutra du Lotus avec plus de sévérité que s'ils étaient les ennemis jurés de leurs propres père et mère.
Réponse au nyudo Takahashi (Minobu, 1275 au nyudo Takahashi Rokuru Hyoe)

Le Pratiquant de ce Sutra sera protégé par les innombrables bodhisattvas Surgis de Terre, les bodhisattvas Manjushri et Kannon, Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel et les dix Filles-démones. Il n'y a donc pas d'autre moyen d'atteindre la bodhéité que de pratiquer le Sutra du Lotus, car c'est le seul écrit qui dévoile la vérité du passé comme de l'avenir.
Lettre aux moines du Seicho-ji (Minobu, le 11 janvier 1276 aux moines du temple Seicho-ji)

Le Bouddha lui-même déclare : "L'Honoré du monde a longtemps exposé ses doctrines et maintenant doit révéler la vérité"(réf.)  ; de plus, il fut enseigné à l'Assemblée où le bouddha Taho et tous les autres bouddhas des dix directions étaient réunis, comme Nitten, Gatten et les Etoiles innombrables, tous en rangs côte à côte. Si le Sutra du Lotus comportait le moindre mensonge, en quoi d'autre les gens pourraient-ils avoir confiance ?
La bonne fortune en cette vie (Minobu, le 19 janvier 1276, à Nanjo Tokimitsu)

Pourtant, j'ai conservé courage en pensant : "Si l'enseignement du Sutra du Lotus est véridique et si les divinités Nitten et Gatten ne m'abandonnent pas, je retournerai à Kamakura et je me rendrai sur la tombe de mon père et de ma mère." Montant au sommet d'une colline, j'ai crié d'une voix sonore : "Qu'est-il advenu de vous, Bonten, Taishaku, Nitten, Gatten, et de vous, les quatre Rois du Ciel  ? Tensho Daijin* et Hachiman, avez-vous quitté le pays  ? Voulez-vous donc trahir l'engagement que vous avez pris devant le Bouddha et abandonner le Pratiquant du Sutra du Lotus  ?
Lettre à Konichi-bo (Minobu, mars 1276 à la veuve Konichi, mère de Yashiro)

En fait, j'en étais même ravi. Car être attaqué de la manière décrite dans le chapitre Fukyo* (XX), subir l'assaut prédit dans le chapitre Kanji* (XIII) est, en réalité, un grand honneur. Mais, en voyant ces attaques, quelle honte doivent ressentir Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, eux qui firent le serment, en présence du Bouddha, de ne jamais permettre à des hommes mauvais de frapper le Pratiquant du Sutra du Lotus  ! Si ceux qui m'attaquent ne sont pas punis en cette vie même, les conséquences n'en seront pas légères. Non seulement ces divinités [pour ne pas les avoir punis] seront détruites dans les trois phases de la vie, mais, en ce moment même, le Bouddha doit leur demander de rendre compte de leurs actions.
Lettre à Myomitsu Shonin (Minobu, le 5ème jour du 3ème mois intercalaire 1276 à Myomitsu)

Toutefois, ce bouddha qui est le vôtre est un bouddha vivant. Il ne le cède en rien à la statue du Bouddha du roi Udayana, ou à celle façonnée par le roi Bimbisara. Il est certain que Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel vous assisteront comme l'ombre accompagne le corps et vous protégeront établir.
[...] En recherchant ce que disent les textes bouddhiques à ce sujet, nous voyons qu'il est écrit dans le Sutra Konkomyo : "Nitten et Gatten, lorsqu'ils entendent le Sutra, acquièrent une plus grande force." Et dans le Sutra Saishoo, il est dit : "C'est grâce au pouvoir du roi des sutras que les luminaires célestes font le tour des quatre continents." Comprenez bien que c'est la force du Dharma bouddhique qui permet à Nitten et Gatten de traverser le monde. Les sutras Konkomyo et Saishoo ne sont que des enseignements , des moyens qui conduisent au Sutra du Lotus.
[...] C'est pourquoi, dans le chapitre Jo* (I) du Sutra du Lotus, les divinités Nitten, Gatten sont présentes aux côtés de Fuko, la divinité des étoiles. Et dans le chapitre Hosshi* (X), il est prédit que Nitten parviendra à l'illumination suprême sous le nom d' "Ainsi-Venu Kaji" [porteur de feu] (note). De plus, votre défunt père vous a précédé dans cette célébration de Nitten, et vous conduisez donc ces cérémonies depuis déjà longtemps. Comment Nitten pourrait-il vous abandonner ?
[...] En ce qui vous concerne, n'étant qu'un simple mortel, vous n'avez d'autre vision que celle des simples mortels ; vous ne pouvez pas voir dans quel monde se trouvent vos parents mais vous vous demandez si la souffrance n'est pas leur sort également. C'est la preuve de votre piété filiale. Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel vous observent sans nul doute, et vous bénéficierez de leur bienveillance.
La consécration d'une statue du bouddha (Minobu, le 15 juillet 1276 à Shijo Kingo)

Certains pourraient mettre ma parole en doute et se dire : "Admettons qu'il n'y ait pas de sutra supérieur au Sutra du Lotus parmi tous les sutras introduits en Chine et au Japon. Mais en Inde, et dans les palais des Rois-Dragons et des quatre Rois du Ciel, Nitten et Gatten, dans le Ciel Trayastrimsha, ou le Ciel Tushita, on dit qu'il y a des sutras aussi nombreux que les grains de sable du Gange. Parmi eux, ne pourrait-il pas y en avoir un qui soit supérieur au Sutra du Lotus ?
[...] A ceux qui, sans l'avoir jamais vu de leurs propres yeux, se demanderaient s'il ne pourrait y avoir un sutra supérieur au Sutra du Lotus, quelque part en Inde ou dans les palais des Rois-Dragons, des quatre Rois du Ciel, de Nitten ou de Gatten, je répondrais ceci : Bonten et Taishaku, les divinités Nitten et Gatten, les quatre Rois du Ciel et les rois-dragons n'étaient-ils pas présents dans l'Assemblée devant laquelle Shakyamuni enseigna le Sutra du Lotus  ? Si Nitten, Gatten et les autres divinités disaient  : "En effet, il y a un sutra supérieur au Sutra du Lotus, mais vous ne le connaissez pas", Nitten et Gatten proféreraient d'énormes mensonges ! Dans ce cas, je le leur reprocherais, en leur disant  : "Nitten et Gatten, si vous résidez au ciel et non sur terre comme nous, et si vous n'en tombez jamais, c'est parce que vous observez strictement le précepte de ne jamais mentir. Mais si vous proférez maintenant ce grand mensonge qu'il existe un sutra supérieur au Sutra du Lotus, j'en suis persuadé, avant même que n'arrive le kalpa de déclin, vous viendrez vous écraser sur la terre. Pire, la terre s'ouvrira et vous tomberez jusqu'au fin fond de la grande citadelle de l'enfer avici entourée de murailles de fer (note)  ! Si vous dites pareils mensonges, rien ne vous autorise à briller un seul instant de plus au ciel, ni à tourner autour de la terre et de ses quatre continents  ! " àen quels termes je les blâmerais.
[...] Selon ce passage du Sutra, le Pratiquant du Sutra du Lotus est donc semblable au grand océan, plus vaste que toutes les rivières et tous les fleuves, au Mont Sumeru, la plus élevée de toutes les montagnes, à la lumière dorée de Gatten parmi les myriades d'étoiles, à la grande divinité Nitten parmi les autres astres lumineux, aux Rois faisant tourner la roue [parmi d'autres rois de moindre importance], au dieu Taishaku [parmi les trente-trois divinités] et au grand roi des dieux, Bonten,
[...] On trouve des affirmations semblables dans le Sutra Saishoo, et dans les sutras Daijuku et Ninno D'après ces divers sutras, si le dirigeant d'un pays persécute les pratiquants du Dharma correct et soutient ceux qui pratiquent les enseignements erronés, les rois du Ciel Bonten et Taishaku, Nitten et Gatten et les quatre Rois du Ciel entreront dans le corps des dirigeants sages de pays voisins et attaqueront ce pays.
[...] Je suis convaincu que le bienfait que me valent mes efforts est reconnu de tous, des Trois trésors du bouddhisme jusqu'à Bonten, Taishaku et aux divinités Nitten et Gatten. Par ce bienfait, je conduirai sans aucun doute à l'Eveil mes parents et mon maître défunt, Dozen-bo.

Traité sur la dette de reconnaissance (Minobu, le 21 juillet 1276, à Joken-bo et Gijo-bo)

Mais, en dépit de ces persécutions, il poursuivra sans se décourager sa propagation. Dans le même temps, le dirigeant qui le persécutera devra faire face à une rébellion, ses sujets s'entre-dévoreront comme des démons affamés. Finalement, le pays sera attaqué par une nation étrangère, car les divinités bouddhiques Bonten et Taishaku, Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel ont décrété qu'un pays étranger doit attaquer une terre hostile au Sutra du Lotus."
[...] Condamner Nichiren, c'est rejeter l'envoyé . Cela attirera sur vous la punition de Bonten et Taishaku, celle des divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel.
[...] Je suis peut-être bien insignifiant, mais je propage le Sutra du Lotus et je suis donc l'Envoyé du Bouddha Shakyamuni. Tensho Daijin* et Sho Hachiman sont respectés comme les divinités tutélaires de ce pays, mais ne sont que des divinités mineures si on les compare à Bonten et Taishaku, à Nitten et Gatten ou aux quatre grands Rois du Ciel. On dit pourtant que tuer une personne qui sert ces deux divinités est un crime aussi grave que sept meurtres
[...] Parce que je suis le Pratiquant du Sutra du Lotus, Bonten et Taishaku marchent respectivement à ma droite et à ma gauche, et Nitten et Gatten éclairent ma route devant et derrière moi.
Sur le comportement du Bouddha (Minobu, 1276, à Konichi-ama)

Quand on a récité une fois Myoho Renge Kyo, par ce seul son, on fait jaillir et apparaître l'état de bouddha de tous les bouddhas, de tous les dharma, de tous les bodhisattvas, de tous les auditeurs-shravakas ; de toutes les divinités telles que Bonten, Taishaku, et le roi Yama, Nitten, Gatten, des myriades d'étoiles, des divinités célestes aussi bien que terrestres, et de tous les êtres humains dans les mondes-états d'enfer, d'avidité, d'animalité, d'asura, d'humanité et de bonheur divin aussi bien que l'état de bouddha de tous les autres êtres vivants. C'est un bienfait incommensurable, sans limites.
Parvenir directement à la bodhéité grâce au Sutra du Lotus (Minobu, mars 1277   ? à Myoho-ama)

Ces trois enseignements nuisibles se répandirent à Kanto, trouvant, dans le clan au pouvoir, des appuis surprenants. Par conséquent, les deux divinités du ciel, Bonten et Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, devinrent furieux et réprimandèrent les dirigeants en provoquant des troubles, au ciel, et des calamités, sur terre, d'une ampleur sans précédent. Puis, voyant qu'il n'était tenu aucun compte de leurs avertissements, ils ordonnèrent à un pays voisin de punir ceux qui s'opposaient au Sutra du Lotus. Ni la déesse Amaterasu ni le dieu Hachiman ne purent fournir la plus petite aide. Seul le sage Nichiren eut pleinement conscience de tout cela.
Lettre de pétition de Yorimoto (Minobu, le 25 juin 1277, requête au seigneur Ema au nom de Shijo Kingo)

Parce que les croyants laïcs les respectent et leur font des dons, ce pays se transforme sous nos yeux en enfer des souffrances incessantes. La famine et les épidémies frappent quantité de personnes en cette vie même, leur faisant subir des souffrances horribles, telles qu'on n'en a jamais connues par le passé et, de surcroît, leur pays sera attaqué par un pays étranger. Ceci est uniquement dû à Bonten, à Taishaku, aux divinités Nitten et Gatten, et aux autres divinités.
Réponse à Yasaburo (Minobu, le 4 août 1277 à Saito Yasaburo )

Les cinq caractères du Titre du Sutra du Lotus sont inscrits au centre de la Tour aux Trésors, tandis que les quatre Rois du Ciel sont assis aux quatre coins. Les bouddhas Shakyamuni et Taho, ainsi que les quatre guides des bodhisattvas Surgis de Terre, sont en haut sur le même rang. Assis au-dessous d'eux, se trouvent les bodhisattvas Fugen et Manjushri, ainsi que des auditeurs-shravakas parmi lesquels Shariputra et Maudgalyayana. A côté d'eux, se tiennent les divinités Nitten, Gatten, le Démon du sixième Ciel, le Roi-dragon et Ashura  ; Fudo et Aizen sont respectivement postés au Sud et au Nord.
Le Véritable Aspect du Gohonzon (Minobu, 23 août 1277, à Dame Nichinyo)

Par conséquent, puisque le Japon n'a plus de souverain digne d'être protégé, Bonten et Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel ont [répondu à cette offense et] ordonné à un pays étranger d'envahir le Japon. Ils ont aussi envoyé un Pratiquant du Sutra du Lotus.
Lettre à Misawa (Minobu, le 23 février 1278 à Misawa)

Le souverain, à son tour, persécute le Pratiquant du Sutra du Lotus, soit parce qu'il prête foi aux calomnies, soit parce qu'il se range à l'avis de la majorité ; parce qu'il a du mal à abandonner les enseignements respectés par les souverains du passé, ou parce qu'il est simplement stupide et ignorant, ou encore parce qu'il a en aversion le Pratiquant du Sutra du Lotus. C'est pourquoi les divinités qui protègent le véritable enseignement - Bonten, Taishaku, les divinités du Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel - punissent le pays, et les trois calamités et des sept désastres frappent avec une force sans précédent. D'où les épidémies de cette année ou de l'année dernière, ou les événement de l'ère Shoka.
Le traitement de la maladie (Minobu, 26 juin 1278 (ou 1282) à Toki Jonin)

Le Bouddha [se levant de son siège dans la Tour aux Trésors] se tint debout dans l'espace ouvert, et, afin d'opérer la transmission du Sutra du Lotus, frappa, non moins de trois fois, la tête du bodhisattva Jogyo et de ceux de sa suite, de Manjushri et de sa suite, de Bonten, Taishaku, des divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, des Rois-dragons, des dix Filles-démones, et d'autres. Ils s'étaient rassemblés devant le Bouddha, aussi serrés que des gouttes de rosée, emplissant de leur foule les quatre cent milliards de nayuta de mondes (note), comme les herbes de Musashino ou les arbres couvrant le Mont Fuji. Ils s'agenouillèrent les uns à côté des autres, inclinant le corps jusqu'à ce que leur tête touche le sol, et restèrent ainsi, en sueur, les mains jointes. [Le Bouddha Shakyamuni leur toucha la tête] exactement comme une mère caresse les cheveux de son unique enfant. Puis, Jogyo, les divinités Nitten et Gatten, et les autres, eurent le bonheur d'en recevoir l'ordre du Bouddha et firent serment de propager le Sutra du Lotus à l'époque des Derniers jours du Dharma.
[...] Il y a deux sortes de démons, les bons et les mauvais. Les bons démons se nourrissent des ennemis du Sutra du Lotus, tandis que les mauvais démons se nourrissent des Pratiquants du Sutra du Lotus. Comment devrions-nous interpréter les grandes épidémies qui ont sévi au Japon l'année dernière et cette année  ? Dans certains cas, elle sont l'œuvre de bons démons qui dévorent les ennemis du Sutra du Lotus avec l'approbation de Bonten, de Taishaku, des divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel. Mais, dans d'autres cas, elles sont l'œuvre de démons maléfiques qui se nourrissent des pratiquants du Sutra du Lotus sur l'ordre du Démon du sixième l.
[...] Tous les maîtres Shingon au Japon sont possédés par les esprits maléfiques, et, parce que les moines du Zen et du Nembutsu s'opposent tous à Nichiren, ces démons se déchaînent partout dans le pays. De plus, les serviteurs de Bonten, de Taishaku, des divinités Nitten et Gatten, et des Jurasetsu ont, eux aussi, essaimé dans le Japon entier, et chacun des deux camps lutte farouchement pour obtenir la défaite de l'autre.
Grandes lignes du chapitre Zokurui et d'autres (Minobu, juin 1278, à Dame Nichinyo)

Ce ne sont pas là des interprétations personnelles mais les paroles d'or de l'Ainsi-Venu, des paroles confirmées par tous les bouddhas des dix directions. Et tous les bodhisattvas, les personnes des deux véhicules, Bonten et Taishaku, Nitten et Gatten actuellement suspendus au ciel comme des miroirs étincelants, tous ont entendu ces déclarations. Les propos tenus par les divinités Nitten et Gatten sont également inscrits dans le Sutra du Lotus. Toutes les divinités traditionnelles de l'Inde, de la Chine et du Japon étaient aussi présentes dans l'Assemblée. Aucune des divinités tutélaires du Japon, Tensho Daijin*, le grand bodhisattva Hachiman ou les divinités de Kumano (note) et Suzuka (note) n'ont contesté la véracité de tout cela.
[...] Les femmes du Japon pourraient me refuser leur confiance et en rester là. Mais, de plus, elles m'attaquent et incitent les autres à me persécuter. Serait-ce moi Nichiren qui ai tort ? C'est la question que je pose aux Bouddhas Shakyamuni et Taho, aux bouddhas des dix directions, aux bodhisattvas, aux personnes des deux véhicules, à Bonten, à Taishaku et aux quatre Rois du Ciel. Qu'en pensent-ils  ? Si j'étais dans l'erreur, ils le montreraient clairement. C'est le moins que nous puissions attendre de divinités comme Nitten et Gatten qui brillent sous nos yeux. Toutes ces divinités ont non seulement entendu les mots prononcés par le Bouddha Shakyamuni, mais elles ont aussi fait le serment que ceux qui s'opposeraient au Pratiquant du Sutra du Lotus auraient "la ête brisée en sept morceaux". Comment pourraient-elles ne pas intervenir  ? Parce que moi, Nichiren, je leur ai demandé avec force de se manifester, le ciel a puni notre pays, et ces épidémies se sont déclarées.
Le sutra permettant véritablement d'honorer sa dette (Minobu, le 28 juillet 1278 à Sennichi-ama)

Le dirigeant d’un pays, qu'il s’agisse d’un grand ou d’un petit pays, est choisi à la discrétion de Bonten, de Taishaku, Nitten, Gatten et des quatre Rois du Ciel. Ces Etres célestes ont fait le vœu de punir sur le champ quiconque est un ennemi du Sutra du Lotus.
Questions - réponses concernant l’objet de vénération (Minobu,  septembre 1278 à Joken-bo)

J'ai bien reçu le kan de pièces de monnaie et l'ai respectueusement présenté au Sutra du Lotus comme une offrande de Yorimoto. Je suis certain que, de très loin, les bouddhas Shakyamuni, Taho et tous les bouddhas des dix directions, et, de plus près, les divinités Nitten et Gatten, dans leurs palais célestes, vous observent.
Plus la source est lointaine, plus le courant est long (
Minobu, le 15 septembre 1278, à Shijo Kingo)

Pendant ces vingt-sept ans, les divinités bouddhiques qui avaient fait voeu de protéger le Pratiquant du Sutra du Lotus - Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel - firent peu de chose pour aider Nichiren. Mais maintenant, elles réalisent avec terreur que si elles n'honorent pas le serment qu'elles prononcèrent en présence du Bouddha, elles tomberont dans l'enfer avici.
[...] Soyez certains que rien, pas même une personne possédée par un puissant démon, ne peut vaincre Nichiren parce que Bonten, Taishaku, Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, Tensho Daijin* et Hachiman le protègent. Approfondissez votre croyance, jour après jour, mois après mois. Si vous faiblissez dans votre foi, ne serait-ce qu'un instant, les démons l'emporteront.
Sur les persécutions subies par le Bouddha (Minobu, le 1 février ou 1er octobre 1279 Shijo Kingo)

Quels liens créés dans les existences passées ont pu vous conduire à me rendre visite dans un lieu tel que celui-là  ? Le Bouddha Shakyamuni a dû vous mener par la main, Taishaku a dû être votre monture, Bonten votre compagnon, et Nitten et Gatten vous ont servi d'yeux sur le chemin. Merci, merci pour vos extraordinaires efforts !
Enseignement correspondant à l'esprit du Bouddha (Minobu, le 2 mai 1279, à Niike Saemon-no-jo)

Les divinités de la terre et du ciel, les rois-dragons, Nitten, Gatten, les rois célestes Taishaku et Daibonten, les personnes des deux véhicules, les bodhisattvas et les bouddhas se sustentent du Dharma bouddhique, la savourent et en nourrissent leur corps et leur esprit.
[...] Dans ces circonstances, je me demande quel lien, dans les existences passées, a conduit Nichiren et ses disciples à se consacrer à la récitation du Titre du Sutra du Lotus. En y réfléchissant, il me semble qu'aujourd'hui Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, Tensho Daijin*, le grand bodhisattva Hachiman, et toutes les divinités majeures et mineures des 3 132 sanctuaires du Japon entier, sont semblables au roi Rinda du temps passé. Le cheval blanc est Nichiren et les cygnes blancs sont mes disciples. Le hennissement des chevaux blancs est le son de nos voix récitant Namu Myoho Renge Kyo. En entendant cette voix, comment Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel et les autres, pourraient-ils ne pas retrouver leur belles couleurs, un teint lumineux et éclatant  ? Il serait impossible qu'ils nous refusent leur protection, soyons-en fermement convaincus.
Le roi Rinda
(
Minobu, le 17 août 1279 à Soya Doso, fils de Soya Kyoshin)

Dans le chapitre Zokurui* (XXII), les divinités célestes ont fait serment de protéger le pratiquant du Sutra du Lotus. Parmi toutes les forces protectrices du ciel, c'est Nitten et Gatten qui nous protègent de façon visible. Comment douter de leur protection  ? Marishi-ten, notamment, sert Nitten. Comment la vassale Marishi-ten pourrait-elle abandonner le pratiquant du Sutra du Lotus quand son seigneur, Nitten, le protège ? Dans le premier chapitre [du Sutra du Lotus] Taishaku apparaît avec vingt mille divinités de sa suite. Les divinités Gatten, Myojo-tenno, Nitten et les quatre Rois du Ciel s'asseoient côte à côte en même temps que les dix mille divinités à leur service. Marishi-ten doit faire partie des trente mille divinités célestes présentes à la cérémonie. Ou sinon, elle ne pourrait être qu'en enfer.
La stratégie du Sutra du Lotus (Minobu, 23 octobre 1279, à Shijo Kingo)

Je suis de modeste origine, mais je crois au Sutra du Lotus que protègent et chérissent Shakyamuni, Taho, tous les bouddhas des dix directions, Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel, les rois-dragons, Tensho Daijin* et le bodhisattva Hachiman. Ils protègent et chérissent ce Sutra comme les gens chérissent la prunelle de leurs yeux, comme les divinités célestes révèrent Taishaku, ou comme une mère aime son enfant. Par conséquent, tous ces bouddhas et ces divinités puniront ceux qui persécutent le Pratiquant du Sutra du Lotus, avec plus de sévérité encore que l'on châtierait un ennemi de ses parents ou que le gouvernement punirait des rebelles.
Lettre au nyudo Nakaoki (Minobu, le 30 novembre 1279 au nyudo Nakaoki et à son épouse)

Ecrivez-moi votre nom et votre âge de votre propre main et envoyez-les moi rapidement afin que je puisse prier les divinités Nitten et Gatten. Votre fils Jyo-bo est également extrêmement inquiet à votre sujet ; c'est pourquoi nous allons offrir ensemble le Jigage à ces divinités.
Sur la possibilité de prolonger sa vie (Minobu, 1279 à Myojo, femme de Toki Jonin)

Être protégé par les quatre Rois du Ciel et leur suite est déjà un grand honneur. Mais avec la protection des quatre Rois du Ciel ensemble, de toutes les étoiles et constellations, des divinités Nitten et Gatten, de Taishaku et Bonten, le Pratiquant du Sutra du Lotus peut connaître une sécurité parfaite.
Réponse à la mère du seigneur d'Ueno (Minobu, octobre 1280 à la mère de Nanjo Tokimitsu)

Le huitième jour du onzième mois de la troisième année de Koan (1280), j'ai placé devant le Sutra du Lotus la requête écrite par laquelle vous, Nichigon-ama, exprimez votre prière, ainsi que votre offrande d'un kan de pièces de monnaie et d'une robe sans doublure en fibres d'écorce tissées, et j'en ai déjà fait part aux divinités Nitten et Gatten. De plus, ne vous hasardez pas à calculer [les bienfaits du Gohonzon]. Que votre prière soit exaucée ou pas dépend de votre foi.
Réponse à Nichigon-ama (Minobu, 1280 à Nichigon-ama)

Vous autres, les alliés que vous recherchez sont des hommes. Mais les alliés de Nichiren sont Nitten et Gatten, Taishaku et Bonten. Divinités Nitten et Gatten, ouvrez vos yeux célestes et observez ce qui se passe  ! Dans les palais de Nitten et de Gatten, se trouvent sûrement des copies du Sutra du Lotus et des sutras Vairocana* et Kegon*. Comparez-les et voyez où se trouve la vérité  !
[...] Il n'y a qu'une divinité du Soleil (Nitten), qu'une divinité de la Lune (Gatten), mais à elles deux, elles sont les yeux et la vie de tous les êtres vivants des quatre continents. Il est écrit dans les sutras que Nitten et Gatten sont nourris par le Dharma bouddhique, et qu'en goûtant sa saveur, ils gagnent en force et en éclat. Ceux qui dénaturent le goût du Dharma bouddhique sapent les forces de Nitten et Gatten. Ils sont les ennemis de tous les êtres vivants. Pourquoi, alors, le soleil et la lune continuent-ils à briller au-dessus leur tête, et à êtements et nourriture ?
[...] Lorsque les disciples de ces trois Grands-maîtres [du Shingon, Kukai*, Ennin* et Enchin] s'opposent au Sutra du Lotus, est-ce donc l'esprit de Nitten et Gatten qui les possède et les incite à s'y opposer  ? Ou bien, si ce n'est pas le cas, et si c'est moi, Nichiren, qui ai tort, que la divinité Nitten me le montre  !
[...] L
es divinités me livrent à mes ennemis comme on donne en pâture à un chien un singe nouveau-né, ou comme on lance un souriceau dans les griffes d'un chat. Vous me laissez entre les mains de mes tourmenteurs, leur permettant de m'attaquer et de me torturer sans les punir  ! C'est ce que j'ai du mal à comprendre  ! Nitten et la Gatten traitent Nichiren comme s'il était leur grand ennemi. Quand je serai en présence du Bouddha Shakyamuni, Maître du Dharma, je ne manquerai pas de me plaindre d'eux. Et à ce moment-là, vous, les divinités, il ne faudra pas m'en vouloir  !
[...] Vous tous, dieux Nitten, Gatten, dieux de la terre et de la mer, écoutez bien ce que je vous dis  ! Et vous, divinités protectrices du Japon, écoutez-moi aussi  ! Je n'ai pas la moindre intention vous nuire. Mais hâtez-vous de réagir comme c'est votre devoir de le faire. Si vous intervenez trop tard, il ne faudra pas m'en tenir rigueur !
Le principe de l'atteinte de la bodhéité sans changer d'apparence (Minobu, en 1280? , à Myoichinyo)

Le Bouddha lui-même ne pourrait pas désavouer les paroles qu'il a prononcées "parmi tous les sutras que j'ai enseignés, que j'enseigne et que j'enseignerai... le Sutra du Lotus est le plus élevé"(réf.). Comment des maîtres bouddhistes, des moines ou des gouvernants pourraient-ils le faire  ? Cette déclaration, Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel l'ont entendue et l'ont enregistrée dans leurs palais respectifs.
[...] Mais lorsqu'une personne décidée cite ce passage et le fait largement connaître avec courage et sans le déformer, les conséquences deviennent graves. Cette personne a été méprisée, calomniée, frappée, exilée, on a attenté à sa vie. Bonten, Taishaku, les divinités Nitten, Gatten et les quatre Rois du Ciel ont alors réagi avec colère pour défendre ce Pratiquant. Voilà pourquoi le ciel envoie des punitions inattendues, le peuple risque de disparaître et le pays d'être détruit.
Le corps et l'esprit des simples mortels (Minobu, à un disciple)

 
voir également :

Retour au dictionnaire

haut de la page