ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Shijo Kingo - Yorimoto


Le Bouddha Shakyamuni est le timonier, le bouddha Taho manoeuvre les voiles, et les Quatre bodhisattva, dirigés par Jogyo, conjuguent leurs efforts pour actionner les avirons grinçants. Tel est le vaisseau évoqué par les termes : "un bateau pour effectuer la traversée", le vaisseau de Myoho Renge Kyo. A son bord, se trouvent les disciples et adeptes de Nichiren.
Croyez cela de tout votre coeur. Et lorsque vous rendrez visite à Shijo Kingo, ayez avec lui une conversation franche. Je vous donnerai de plus amples détails en une prochaine occasion.
Un vaisseau pour traverser l'océan des souffrances (Kamakura, 28 avril 1261, à Shiiji Shiro)

Vous m'avez accompagné, faisant voeu de donner votre vie en tant que pratiquant du Sutra du Lotus. Votre attitude surpasse de très loin le geste de Hong Yen qui s'ouvrit le ventre et y mit le foie de son seigneur mort, le duc Yi, pour lui épargner la honte et le déshonneur. Lorsque j'arriverai au Pic du Vautour, je proclamerai avant toute chose que Shijo Kingo, aussi bien que Nichiren, était résolu à mourir pour le Sutra du Lotus. Si j'en crois ce qui m'a été confié, il paraît que, sous peu, je serais exilé à Sado, sur ordre du Régent Hojo.
La Persécution de Tatsunokuchi (Echi, 21 septembre 1271 à Shijo Kingo)

Les disciples et les adeptes laïques de Nichiren sont les véritables pratiquants du Sutra du Lotus. Parmi eux, c'est tout particulièrement vrai de Myoho (note), votre mère, décédée un 12 du même mois. Comment pourrait-elle être tombée dans les voies des esprits affamés  ? Sans l'ombre d'un doute, elle doit être en compagnie des bouddhas Shakyamuni, Taho et de tous les autres bouddhas des dix directions. Eux-mêmes doivent tous dire "Ah, voilà la mère de Shijo Kingo  ! " et, en lui caressant la tête, joyeusement la complimenter. Quant à votre mère, elle doit dire au Bouddha Shakyamuni : "Quelle chance j'ai eue d'avoir un tel enfant  ! "
Urabon - L'origine de la cérémonie pour les défunts (
juillet 1271 à Shijo Kingo)

Cette lettre s'adresse à Toki Jonin. Il faudrait également la montrer à Shijo Kingo, Tonotsuji Juro (note), Sajiki no Ama (note), ainsi qu'à mes autres disciples. Ecrivez-moi le nom de ceux qui ont été tués dans les batailles de Kyoto et de Kamakura.
La Lettre de Sado (Sado, 20 mars 1272, à Toki Jonin)

Conservez sans relâche votre foi dans le Sutra du Lotus. Il est impossible d'obtenir du feu [avec des silex] si l'on ne va pas au bout. Faites surgir le grand pouvoir de la foi et soyez reconnu par tous les habitants de Kamakura et du reste du Japon comme étant "Shijo Kingo de l'école du Sutra du Lotus." Une mauvaise réputation se répand très facilement. Une bonne réputation se répandra plus loin encore, surtout si c'est celle d'être dévoué au Sutra du Lotus.
Les désirs mènent à l'Eveil (Sado, le 2 mai 1272 ; à Shijo Kingo)

Pour sa part, Saemon [Shijo Kingo] est un croyant du Sutra du Lotus, qui n'a pas son égal parmi tous les croyants laïques du Japon. Parce que vous êtes mariée à un homme tel que lui, vous êtes aussi la première de toutes les femmes du Japon. Parce que vous consacrez votre vie au Sutra du Lotus, le Bouddha vous considère sans doute comme l'égale de la fille du Roi-Dragon elle-même. Le caractère chinois qui désigne la femme implique la dépendance. La glycine dépend du pin sur lequel elle pousse, et la femme dépend de l'homme. Prenez Saemon pour maître, et laissez-le vous guider dans la foi du Sutra du Lotus.
L'unité de mari et femme (Minobu, le 27 janvier 1275, à Nichigen-nyo

Alors que le cortège passait à la hauteur du sanctuaire de la plage de Yuinohama, j'ai parlé à nouveau : "Arrêtez-vous un instant, messieurs, j'ai un message à faire porter à quelqu'un qui vit près d'ici." Un garçon du nom de Kumao fut envoyé chez Shijo Kingo qui vint me rejoindre en toute hâte. Je lui dis : "Ce soir, je marche vers mon exécution. Cela correspond à un voeu que je fais depuis de nombreuses années. [...] Alors, les quatre frères de Shijo, prenant les rênes de mon cheval, m'accompagnèrent à Tatsunokuchi, dans le district de Koshigoe. Finalement, nous arrivâmes au lieu que je croyais être celui de mon exécution. Les soldats s'arrêtèrent et se mirent à tourner bruyamment autour de moi. Shijo Kingo, en larmes, me dit  : "Voici votre dernière heure venue." Je lui répondis  : "Quel insensé vous êtes  ! Vous devriez plutôt vous réjouir de cela comme d'un grand bienfait  ! Avez-vous oublié votre promesse  ? " [...] maintenant que nous avons vu votre noblesse de nos propres yeux, nous allons abandonner le Nembutsu que nous pratiquons depuis si longtemps." Certains allèrent même jusqu'à sortir leur chapelet Nembutsu de son étui et à le jeter au loin. D'autres firent serment de ne jamais plus pratiquer le Nembutsu. Après leur départ, ce fut aux hommes de Rokuro Zaemon qu'incomba la tâche de me garder. Puis Shijo Kingo et ses frères s'en allèrent à leur tour.
[...] Je terminai la mise en forme d'un ouvrage en deux parties intitulé Kaimoku Sho, (Traité qui ouvre les yeux) auquel je travaillais depuis le mois de novembre de l'année précédente ; je voulais décrire l'expérience mystique que j'avais vécue pour qu'elle demeure, au cas où je serai décapité. Le message essentiel de cet ouvrage, que je confiais au messager de Shijo Kingo, est que le destin du Japon dépend entièrement de moi.
Sur le comportement du Bouddha (Minobu, 1276, à Konichi-ama)

Il est rare de naître en tant qu'être humain. Ceux qui vivent sous forme humaine sont en nombre infime, comme la quantité de grains de sable qui peut tenir sur un ongle. La vie en tant qu'être humain est difficile à conserver, aussi difficile que pour la rosée de rester sur l'herbe. Mais il vaut mieux ne vivre qu'un seul jour avec honneur que de vivre jusqu'à cent-vingt ans pour mourir dans la honte. Vivez de telle manière que les gens de Kamakura disent, en vantant vos mérites, que Shijo Kingo est dévoué à la cause de son seigneur, dévoué à la cause du bouddhisme et qu'il est concerné par le sort d'autrui.
Les trois sortes de trésor (Minobu, le 11 septembre 1277, à Shijo Kingo)

Vivez de telle manière que les gens de Kamakura disent, en vantant vos mérites, que Shijo Kingo est dévoué à la cause de son seigneur, dévoué à la cause du bouddhisme et qu'il est concerné par le sort d'autrui.

En réfléchissant au problème de votre transfert dans un autre fief, j'ai étudié la lettre que vous a envoyé le seigneur Ema, ainsi que celle que vous m'avez fait parvenir, et je les ai comparées. J'avais prévu cela avant même de recevoir votre lettre. Puisque votre seigneur y attache la plus grande importance, j'en déduis que d'autres vassaux lui ont parlé de vous en mauvais termes, disant : "Yorimoto [Shijo Kingo] vous manque de respect en refusant de s'installer dans un nouveau fief. Nombreux sont les gens égoïstes, mais lui l'est plus que beaucoup d'autres. Nous vous conseillons de ne plus lui manifester la moindre faveur pour le moment." Efforcez-vous de bien voir où se trouve le véritable problème, et agissez avec prudence.
Les Huit Vents (Minobu, 1277 à Shijo Kingo)

J'ai déjà partiellement exposé, dans une de mes lettres à Shijo Kingo, les enseignements contenus dans la présente lettre. Demandez-la lui pour en prendre connaissance.
Le traitement de la maladie (
Minobu, 26 juin 1278 (ou 1282) à Toki Jonin)

Lorsque moi, Nichiren, ai prié pour ma mère, non seulement elle guérit de sa maladie, mais encore sa vie fut prolongée de quatre ans. A présent, vous aussi êtes tombée malade et, comme vous êtes une femme, le moment est d'autant plus propice pour vous d'essayer de croire au Sutra du Lotus et d'en constater l'effet sur vous. Vous pouvez en outre aller trouver Shijo Kingo qui n'est pas seulement un excellent médecin mais aussi un pratiquant du Sutra du Lotus.
[...] Je pourrais parler de vous à Shijo Kingo mais, tandis que certains préfèrent qu'on s'adresse à eux par un intermédiaire, d'autres peuvent penser que cela traduit un manque de sérieux de la part de la personne conIl est très difficile de sonder l'esprit de quelqu'un d'autre. J'ai rencontré cette difficulté en maintes occasions. Shijo Kingo est de ceux qui se sentiraient offensés si la requête venait de tout autre que la personne directement concernée ; donc, s'agissant de lui, il n'est pas souhaitable que j'intercède. Demandez-lui assistance vous-même, de manière franche et sincère, sans intermédiaire. cernée. Lorsqu'il vint me voir, le dixième mois de l'année passée, je lui ai dit combien votre maladie me peinait. Il m'a répondu que vous ne vous en préoccupiez sans doute pas outre mesure parce que votre maladie n'était pas encore grave, mais qu'elle deviendrait probablement très sérieuse d'ici le premier ou le deuxième mois de cette année. Ces paroles m'attristèrent profondément. Il me dit également que le seigneur Toki dépendait de vous comme d'un bâton sur lequel s'appuyer ou d'un solide pilier. Il se souciait beaucoup de vous. C'est un homme qui ne s'avoue jamais vaincu et qui attache un grand prix à ses amis.
Sur la possibilité de prolonger sa vie
(Minobu, 1279 à Myojo, femme de Toki Jonin)

 

Goshos adressés à Shijo Kingo

Abréviations : ACEP (traduction par la Soka Gakkaï de Major Writings of Nichiren Daishonin) 7 volumes (1992 - 2000)

SG : Les Ecrits de Nichiren - Les 7 premiers volumes en 1 seul tome (éd. revue et corrigée)

Gosho Zenshu : Nichiren Daishonin gosho zenshu (The Complete Works of Nichiren Daishonin); Soka Gakkai, 1952

Teihon : Showa teihon Nichiren shonin ibun, jap. Minobu, Minobu Kuonji, Shōwa (1964-1965)

STN Showa teihon Nichiren shonin ibun, éd Rissho daigaku Nichiren kyogaku kenkyujo. 4 vols. 1952-1959; rév. 1988.

* * *

La consécration d'une statue du bouddha - Mokue nizo kaigen no koto (Hokke kotsumoku kanjin) - 1264 ( ou 1272 ou 1274 ou 1282) (ACEP - vol. 4, p. 31; SG p.85. Gosho Zenshu p. 468);

L'accouchement facile d'un enfant de bonne fortune - A l'épouse Shijo Kingo - Nyobo Gosho, 1271 - ACEP - vol. 4, p. 99; SG p.187.Gosho Zenshu p. 1109

La naissance de Tsukimaro - Tsukimaro Gozen Gosho - 1271 - ACEP - vol. 3, p. 43; SG* p.189; Gosho Zenshu p. 1110

Sur les cérémonies d'urabon - Shijo Kingo Dono (Urabon) 1271 - ACEP - vol. 4, p. 103; SG p.191; Gosho Zenshu p. 1111 ; Teihon no. 82, 1:495

La persécution de Tatsunokuchi - Shijo Kingo Dono Go Shosoku - Tatsunokuchi Gosho - 1271 - ACEP - vol. 1, p. 13; SG p.197.Gosho Zenshu 1113 )

Traité qui ouvre les yeux - Kaimoku sho - 1272 - (ACEP - vol.2. p. 77; SG* p.220. Gosho Zenshu p. 186 )

Les désirs mènent à l'Eveil - Shijo Kingo dono Gohenji - Bonno Soku Bodai Gosho - 1272 (ACEP - vol. 2, p.253; SG p.320 ; Gosho Zenshu p. 1116 )

La voix pure et portant loin - Réponse à Shijo Kingo - Shijo Kingo dono gohenji - 1272 - ACEP - vol. 5, p. 155 ; SG p.331; Gosho Zenshu p. 1118 - Bonnon jo gosho (Shijo Kingo dono Gohenji)

Réponse à Kyo-o - Kyo-o Dono Gohenji - 1273 (ACEP - vol.1, p.131; SG* p.415.Gosho Zenshu p. 1124 )

Réfuter l'opposition au Dharma bouddhique pour se libérer de ses fautes passées - Kashaku Hobo metsuzai sho - 1273 - ACEP - vol. 6, p. 59; SG p. 438.Gosho Zenshu p. 1125 - Kashaku Hobo metsuzai sho;

Le pratiquant du Sutra du Lotus rencontrera des persécutions - Hokke gyoja chinanji - Hokke gyoja honan ji - 1274 - ACEP - vol. 6, p. 87; SG* p.450 Gosho Zenshu p. 965)

Faire connaître cet enseignement à votre seigneur - Faire connaitre cette doctrine à votre seigneur c'est le - moyen d'échaper à la participation de ses fautes - Shukun ninyu shi homon men yodozai ji - 1274 - (ACEP - vol. 6, p. 99; SG p. 461. Gosho Zenshu p. 1132; STN 1:834)

L'unité de mari et femme - Réponse à l'épouse de Shijo Kingo - Shijo Kingo dono nyobo gohenji - 1275 - (ACEP - vol. 5, p. 177; SG* p.464. Gosho Zenshu p. 1134 )

Sur les présages - Zuiso gosho - On Omens - 1275 ACEP - vol. 4, p. 169; SG* p.648. Gosho Zenshu p. 1140 - Zuisso Gosho;
STN 1:873  p.873. (Existent des copies authentifié
es)

La difficulté de garder la foi - Shijo Kingo Dono Gohenji - Shi Kyo Nan Ji - 1275 - (ACEP - vol. 1, p. 139; SG* 472.
Gosho Zenshu p. 1136 )

Le Palais royal - Oshajo ji - 1275 - ACEP - vol. 3, p. 81; SG* p. 490. Gosho Zenshu p. 1137

Sur les présages ? - Zuisso Gosho - 1275 - ACEP - vol. 4, p. 169; SG* p.648. Gosho Zenshu p. 1140 - Zuisso Gosho
Showa Teihon p.873. (Existent des copies authentifiées)

La consécration d'une statue du Bouddha Shakyamuni faite par Shijo Kingo ou Au sujet de la cérémonie d'ouverture des yeux d'une statue du Bouddha Shakyamuni réalisée par Shijo Kingo - Shijo Kingo shakabutsu kuyoji - 1276 - ACEP - vol. 6, p. 175; SG* p. 687. Gosho Zenshu p. 1144; Showa Teihon p.1182-1183. (Copies authentifiées).

Le bonheur en ce monde - Shijo Kingo Dono Gohenji - Shujo Shoyuraku - 1276 (ACEP - vol.1, p. 179; SG p. 685.
Gosho Zenshu p. 1143 - Showa Teihon p.1181. N'est pas répértorié).

La Propagation par le sage - Shijo Kingo Dono Gohenji - Yuchi Gushoho Ji - 1276 (ACEP - vol. 1, p.187
Gosho Zenshu p. 1148 - Shijo Kingo Dono Gohenji (Yuchi Gushoho Ji)

Le guide suprême du monde ou Le héros du monde - Shijo Kingo Dono Gohenji - Seo gosho - 1277 - (ACEP - vol. 3, p. 259; SG p. 842. Gosho Zenshu p. 1165 )

Lettre de pétition de Yorimoto - Yorimoto tchinjo - 1277 - (ACEP - vol. 5, p. 231 ; SG* p.809
Gosho Zenshu p. 1153

Mise en garde contre l'attachement à son domaine - Nouvelles à sire Shijo Kingo - Shijo Kingo Dono Gohenji - Shijo Kingo dono goshosoku - Réponse à Shijo Kingo - 1277 (ACEP - vol. 4, p. 321; SG p. 830.
Gosho Zenshu p. 1163)

Trois sortes de Trésors - Lettre sur l'empereur Sushun - Sushun tenno gosho -1277 - ACEP - vol. 2, p. 301; SG p. 855.
Gosho Zenshu p. 1170 Showa Teihon p.1395. (Copies authentifiées qui ont existé)

Le moyen merveilleux de surmonter les obstacles - Shijo Kingo Dono Gohenji - 1277 - ACEP - vol. 7, p. 175; SG* p.849. Gosho Zenshu p. 1170

Les Huit Vents - Shijo Kingo Dono Gohenji - Happu Sho - 1277 (ACEP vol.1, p. 229; SG* p. 800.
Gosho Zenshu p. 1150 - Shijo Kingo Dono Gohenji (Happu Sho) Showa Teihon p.1302. (Copies authentifiées
)

Réponse à un croyant - Dannotsu bo gohenji ? - 1278 - (ACEP - vol. 3, p. 307 ; 914.Gosho Zenshu p. 1294 - Dannotsu-bo Gohenji)

Mérite invisible et rétribution apparente ou Vertu cachée et récompense visible - In toku yo ho gosho ? - 1278 (ACEP - vol. 5, p. 287 ; SG* p. 916. Gosho Zenshu p. 1178)

Les deux sortes de maladies - Réponse à Nakatsukasa Saemon-no-jo -Nakatsukasa saemonnojo dono gohenji - 1278 - ACEP - vol. 4, p. 329 ; SG p. 929. Gosho Zenshu p. 1178

Plus la source est lointaine, plus le courant est long - Shijo Kingo Dono Gohenji - Gen'on Choryu Gosho - 1278 - ACEP - vol. 3, p. 325 ; SG* p. 950. Gosho Zenshu p. 1180-1183

Le général Tigre de pierre - Shijo Kingo dono gohenji (Sekko Shogun Gosho) - 1278 - ACEP - vol. 1, p. 253 ; SG p. 962.Gosho Zenshu p. 1185

L'octroi d'un nouveau domaine ou L'obtention de nouvaux fiefs - Shijo Kingo dono gohenji - 1278 - ACEP - vol. 6, p. 287 ; SG* p. 955. Gosho Zenshu p. 1183)

Sur les Persécutions Subies par le Bouddha - Shonin gonanji - Yo Monjin Tosho - 1279 (ACEP - vol. I. p. 269 ; SG p. 1006. Gosho Zenshu p. 1189 )

La Stratégie du Sutra du Lotus - Shijo Kingo Dono Gohenji - Hokekyo Heiho no Koto - 1279 - ACEP - vol. 1, p.275 ; SG* p. 1010. Gosho Zenshu p.1192

Réponse au seigneur Shijo Kingo ou Le lieu du bouquet de bienfaits - Shijo Kingo dono gohenji - 1280 (ACEP - vol. 6, p. 339 ; SG p.1078. Gosho Zenshu p. 1193 )

Sur le Bodhisattva Hachiman - Sur Hachiman - Kangyo hachiman sho - Shijo Kingo moto onfuni - 1280 (ACEP - vol. 7, p. 317 ; SG p.1089. Gosho Zenshu p. 1195 - Shijo Kingo moto onfumi

Shijo kingo dono gohenji - Réponse à Shijo Kingo - 1282

Voir également l'épouse de Shijo Kingo, Nichigennyo
 

Retour au dictionnaire

haut de la page