x

LEXIQUE

Citations dans les goshos
classées par ordre chronologique

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
le chapitre III (Hiyu, Parabole) du Sutra du Lotus
 

Ceux qui sans y prêter foi, calomnient ce Sutra, ils briseront alors l’ensemble des graines de bodhéité de ce monde”
“Rejetez vos mauvaises connaissances et rapprochez-vous des amis de bien."
Dialogue avec les écoles du Zen (1255)

"S'il se trouve des personnes pour calomnier des Écritures telles que celle-ci ; ou si, en voyant des gens lire, réciter, copier, préserver ce Sutra, ils les méprisent, les jalousent, ou conçoivent contre eux de la rancune, la rétribution des fautes de ces hommes, tu vas dès maintenant l'écouter : à la fin de leur vie, ils entreront dans l'enfer avici."
"Un malheur inattendu lui arrivera."
Sainan Koki Yurai - La cause des désastres (Kamakura, février 1260)

"Celui qui refuse d'avoir foi en ce Sutra et, au lieu de cela, s'y oppose... Après sa mort, il tombera dans l'enfer avici."
Rissho Ankoku ron (Kamakura-Matsubagayatsu, juillet 1260)

"Un kalpa ne suffirait pas pour expier toute la gravité de cette faute."
"Je [Shakyamuni] suis le seul à pouvoir les sauver."
"désirer uniquement recevoir et garder l'écrit du Mahayana, sans accepter même un seul vers des autres sutras."
"Celui qui refuse d'avoir foi en ce Sutra et au contraire s'y oppose détruit instantanément les graines qui permettent de devenir bouddha en ce monde (...) Après sa mort, il tombera dans l'enfer avici.
"trouver l'accès par la foi"
"Je suis votre père"
"Il n'y a pas de sécurité en ce monde des trois plans  ; il est comparable à une maison en feu"
Questions et réponses sur la pratique du Sutra du Lotus (
Kamakura  ? mars 1263   ? à Nichiji  ? )

"Pendant longtemps le Tathagata a gardé le silence, il n'a pas enseigné immédiatement la vérité essentielle."
Encouragements à une personne malade (décembre 1264, à Nanjo Hyoe Shichiro)

"l'unique désir de recevoir et de garder l'écrit du Mahayana, sans accepter un seul vers d'aucun autre sutra."
"Même toi, Shariputra, c'est par la foi que tu as pu gagner l'accès à ce Sutra. C'est encore plus vrai des autres auditeurs-shravakas  ! "
"Celui qui refuse d'avoir foi en ce Sutra et, au contraire, s'y oppose, détruit immédiatement les graines qui permettent de devenir bouddha en ce monde."
Conversation entre un sage et un ignorant (1265  ? à un samouraï  ? )

Le Bouddha "rejeta honnêtement tous les enseignements provisoires", dit qu'il est possible de "gagner l'accès à la bodhéité par la foi."
Le Daimoku du Sutra du Lotus (1266 à une femme d'Amatsu)

"Ceux qui refusent d'avoir foi en ce Sutra et au contraire s'y opposent, (...) après leur mort, tomberont dans l'enfer avici."
Réponse à Hoshina Goro Taro (5 décembre 1267 à Hoshina)

"Maintenant, ce monde des trois plans tout entier est mon domaine. Tous les êtres humains qui l'habitent sont mes enfants. Pourtant, ce monde est en proie à une multitude de souffrances dont moi seul peux le délivrer"
Le savant maître Chan-wou-wei (Kamakura, 1270 à Joken-bo et Gijo-bo)

"Tous les êtres humains qui vivent dans le monde des trois plans sont mes propres enfants."
L'accouchement facile d'un enfant de bonne fortune (Matsubagayatsu, le 7 mai 1271, à Nichigen-nyo, femme de Shijo Kingo)

"Ils mépriseront, haïront et envieront ceux qui lisent, récitent, copient et pratiquent ce sutra"
L'Allègement de la Rétribution Karmique (octobre 1271, à Ota Saemon)

"en voyant des gens lire, réciter,
copier, préserver ce Sutra,
ils les méprisent, les jalousent,
ou conçoivent contre eux de la rancune"
"Ne serait-ce pas un démon qui aurait pris la forme du Bouddha  ? "

Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

Ceux qui doutent du Sutra du Lotus et s'y opposent "détruisent immédiatement la graine de la bodhéité en ce monde."
L'héritage du Dharma ultime de la vie (février 1272, à Sairen-bo Nichiji)

Comme il est dit dans le chapitre Hiyu* (III), ils devront donc souffrir pendant d'interminables kalpas, peut-être pendant une période aussi longue que gohyaku jintengo* ou sanzen jintengo*
La Lettre de Sado (Sado, 20 mars 1272, à Toki Jonin)

On lit dans le chapitre Hiyu* (III)  que [parce qu'une personne s'est opposée au Sutra du Lotus par le passé] les autres n'auront aucune sympathie pour lui, même s'il fait des efforts sincères pour gagner leur amitié.
Les désirs mènent à l'Eveil (Sado, le 2 mai 1272 ; à Shijo Kingo)

"Tout, dans ce monde des trois plans, est mon domaine. Tous les êtres vivants de ce monde sont mes enfants."
"tous les êtres vivants de ce monde sont mes enfants"
Lettre à Nichimyo Shonin (Sado, le 25 mai 1272 à Nichimyo, mère de Oto Gozen)

"celui qui refuse d'avoir foi en ce Sutra, et au contraire s'y oppose, détruit immédiatement les graines qui permettent d'atteindre la bodhéité en ce monde (...) Après sa mort, il tombera dans l'enfer avici."
La voix pure et portant loin (Sado, septembre 1272, à Shijo Kingo)

"maintenant [ce monde des trois plans est entièrement mon domaine et] les êtres vivants qui s'y trouvent sont tous mes enfants."
Sur la prière (Sado, 1272 à Sairen-bo)

D'après le Sutra, les divinités célestes, conduites par Bonten, ont déclaré  : "Nous obtiendrons l'Eveil."
"Dans l'une de ses vies futures, Shariputra deviendra un bouddha du nom de Padmaprabha."
Le véritable objet de vénération (Sado, avril 1273 à Toki Jonin)

"Un kalpa ne suffirait pas pour expier la gravité de ce crime."
La véritable réalité de la vie (Sado - Ichinosawa, mai 1273 à Sairen-bo)

"Celui qui refuse d'avoir foi en ce sutra, et qui, au contraire, le rabaisse, détruit instantanément la graine qui permet de devenir bouddha en ce monde... Après sa mort, il tombera dans l'enfer avici."
La Pratique telle que le Bouddha l'Enseigne (mai 1273 à plusieurs de ses disciples)

"Si une personne est incapable d'avoir foi en ce Sutra et, au contraire, s'y oppose, elle détruira immédiatement toutes les graines qui lui permettraient de devenir bouddha en ce monde. [...] Quand sa vie arrivera à son terme, elle tombera dans l'enfer avici."
L'ainsité du Dharma merveilleux (Sado, 1273 ? à Sairen-bo)

il est écrit dans le chapitre Hiyu* (III)  du Sutra du Lotus, la grave offense qu'ils commettent en calomniant l'enseignement définitif (jikkyo) et en restant attachés à des enseignements provisoires leur vaudra de tomber dans la grande citadelle de l'enfer avici où ils souffriront, vie après vie, pendant d'innombrables kalpas.
"En rejetant sincèrement les enseignements provisoires, " (réf.) et... "N'acceptez jamais même une seule phrase des autres sutras."(réf.)
Enseignement, pratique et preuve (Minobu, 1274   ? à Sammi-bo)

"Celui qui calomnie ce Sutra détruit immédiatement toutes les graines qui conduisent à la bodhéité en ce monde"
Enseignement, pratique et preuve (Minobu, 1274   ? à Sammi-bo)

"Si une personne [calomniait un sutra tel que celui-ci ou] en voyant certains lire, réciter, copier et pratiquer ce sutra, les méprisait, les détestait, les enviait ou éprouvait de la rancune à leur égard, [la sanction encourue par cette personne écoutez, je vais maintenant vous la dire : ] Quand sa vie parviendra à son terme, elle entrera dans l'enfer avici, en restera prisonnière pendant toute la durée d'un kalpa, et à la fin de ce kalpa, mourra de nouveau au même endroit. Elle continuera à répéter ce cycle pendant d'innombrables kalpas."(réf.)
"À l'avenir, au terme d'un nombre infini de kalpa, tu deviendras un bouddha appelé Keko [Fleur de lumière ou Éclat-Fleuri]"
"Maintenant, ce monde des trois plans est mon domaine, et les êtres vivants qui y résident sont tous mes enfants."
"Moi seul ai ce pouvoir [d'aider et de protéger les autres]  !
Lettre à Horen (Minobu, avril 1275 à Soya Kyoshin)

"Les êtres humains en son sein [le monde des trois plans] sont tous mes enfants."
Réponse à Ko nyudo (Minobu, le 12 avril 1275 à Ko nyudo et Ko-no-ama)

"Celui qui refuse d'avoir foi en ce sutra et au contraire s'y oppose détruit immédiatement les graines qui permettent de devenir bouddha en ce monde. [...] Que ce soit du vivant du Bouddha ou après sa disparition, certains s'opposeront à un sutra tel que celui-ci. Ils éprouveront mépris, haine, envie et rancune à l'égard de ceux qui lisent, récitent, transcrivent ce sutra et y croient [...] Après leur mort, ils tomberont dans l'enfer avici [...] A la fin d'un kalpa, ils y renaîtront, répétant ce cycle pendant d'incalculables kalpas."
La question à approfondir jour et nuit (Minobu, 28 août 1275  ? , Toki Jonin)

"Celui qui refuse d'avoir foi en ce Sutra, et au contraire s'y oppose, détruit immédiatement les graines qui permettent d'atteindre la bodhéité en ce monde. Après sa mort, il tombera dans l'enfer avici."
Les Remparts de la Foi
(Minobu, 3 septembre 1275, à Sennichi-ama)

"Ils renaîtront ainsi [en enfer] pendant d'innombrables kalpas"
"Maintenant, ce monde des trois plans est tout entier mon domaine."
Traité sur la dette de reconnaissance (Minobu, le 21 juillet 1276, à Joken-bo et Gijo-bo)

"Nous nous désolions de penser que nous n'obtiendrions jamais la sagesse incommensurable de l'Ainsi-Venu."
"Nous écoutons depuis longtemps les enseignements de l'Honoré du monde, mais jamais encore nous n'avions entendu un Dharma aussi profonde, aussi merveilleuse et élevée."
"Après leur mort, ils tomberont dans l'enfer avici."
Parvenir directement à la bodhéité grâce au Sutra du Lotus (Minobu, mars 1277   ? à Myoho-ama)

"Maintenant ce monde des trois plans est tout entier mon domaine. Les êtres vivants qui s'y trouvent sont tous mes enfants."
"Bien que j'enseigne et que j'ordonne, ils ne croient ni n'acceptent."

"En agissant ainsi, ils renaîtront encore et encore dans l'enfer avici pendant un nombre incalculable de kalpa."
Lettre de pétition de Yorimoto (Minobu, le 25 juin 1277, requête au seigneur Ema au nom de Shijo Kingo)

"quitter les mauvais amis et rechercher les bons."
"C'est seulement par la foi que l'on peut accéder à la bodhéité."
"en rejetant honnêtement les enseignements provisoires"
"N'acceptez jamais même une seule phrase des autres sutras"
Le Véritable Aspect du Gohonzon (Minobu, 23 août 1277, à Dame Nichinyo)

"Maintenant, ce monde des trois plans [est tout entier mon domaine...]
Réponse à Yasaburo (Minobu, le 4 août 1277 à Saito Yasaburo )

Dans le Sutra du Lotus on lit qu'il n'est pas de sécurité dans le monde des trois plans, comparé à "une maison en flammes, emplie d'une multitude de souffrances, véritablement effrayante."
Pas de sécurité dans le Monde des trois plans (Minobu, 13 février 1278 à Matsuno)

"Si l'on emploie les moyens de la médecine, et si l'on essaye d'obtenir par eux la guérison, cela risque de provoquer d'autres maladies ou même la mort... la maladie s'aggravera."
Les deux sortes de maladies (Minobu, le 26 juin 1278, à Shijo Kingo)

"Après sa mort, il tombera dans l'enfer avici."
La persécution par le sabre et le bâton (Minobu, 20 avril 1279 à Nanjo Tokimitsu)

"Je suis la seule personne qui puisse sauver et protéger les autres"
Enseignement correspondant à l'esprit du Bouddha (Minobu, le 2 mai 1279, à Niike Saemon-no-jo)

"Maintenant, ce monde des trois plans est tout entier mon domaine"
Le roi Rinda (Minobu, le 17 août 1279 à Soya Doso, fils de Soya Kyoshin)

“C’est par la foi que tu as obtenu d’y pénétrer, ce n’est pas grâce à ta propre sagesse”
"C'est par la foi et non par votre propre intelligence que vous pouvez atteindre la bodhéité."
Lettre à Niike (
Minobu, février 1280 à Niike Saemon no jo)

"Sans accepter un seul vers d'aucun autre sutra"
Le sens de la foi (
Minobu, le 18 mai 1280, à Myoichi-ama)

"Les êtres qui vivent là [dans le monde des trois plans] sont tous mes enfants."
Réponse à Myoho Bikuni Gozen (Minobu, 1281, à Myoho ama)

 
voir également : ce que dit Nichiren sur ce chapitre

Retour au dictionnaire

haut de la page