x

LEXIQUE

Citations dans les goshos
classées par ordre chronologique

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
Chapitre XXIII (Yakuo - Conduite originelle du bodhisattva Yakuo) du Sutra du Lotus
 

"Ceux qui pratiqueront ce Sutra se distingueront parmi la multitude des êtres vivants."
Questions et réponses sur la pratique du Sutra du Lotus (
Kamakura  ? mars 1263   ? à Nichiji  ? )

"Même la sagesse du Bouddha ne saurait trouver de limites à de tels bienfaits."
Sur la récitation des chapitres Hoben et Juryo (Kamakura - 1264, à la femme de Hiki Daigaku Saburo Yoshimoto)

"Le Sutra du Lotus est comparable à l'océan, plus grand que tous les cours d'eau, rivières et ruisseaux ; il est comparable au Mont Sumeru, la plus haute de toutes les montagnes, ou semblable à la déesse de la Lune, plus large et plus brillante que toutes les étoiles."
Le Daimoku du Sutra du Lotus (1266 à une femme d'Amatsu)

"Dans la cinquième période de cinq cents ans," [une époque terrifiante et mauvaise]
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

- "De même que le Mont Sumeru est la plus haute de toutes les montagnes, le Sutra du Lotus est le plus élevé de tous les sutras."
- "La bonne fortune de celui qui croit au Sutra du Lotus ne peut être ni brûlée par le feu, ni emportée par l'eau."
L'héritage du Dharma ultime de la vie (février 1272, à Sairen-bo Nichiji)

"Pendant la dernière moitié du millénaire qui suivra mon trépas, le Sutra du Lotus se répandra largement dans le monde entier."
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

"offrir son petit doigt au Sutra a plus de prix que de couvrir une galaxie entière des sept sortes de joyaux."
La Lettre de Sado (Sado, 20 mars 1272, à Toki Jonin)

- Dans la cinquième période de cinq cents ans après mon trépas, accomplissez kosen-rufu dans le monde entier et ne laissez jamais son flot tarir."
- "Les démons, les gens sous leur influence, les esprits du ciel et de la mer, des démons maléfiques appelés yaksha, des démons qui sapent la vitalité humaine et d'autres encore prendront l'avantage."
Sur les prédictions du Bouddha (Sado, 11 mai 1273 aux croyants)

"Même la sagesse du Bouddha est incapable d'en évaluer l'étendue." [étendue des bienfaits]
La véritable réalité de la vie (Sado - Ichinosawa, mai 1273 à Sairen-bo)

- "Au cours de la dernière des cinq périodes de cinq cents ans, après mon parinirvana, propagez largement ce Sutra [du lotus] et ne laissez jamais son flot tarir."
- "Ce n'est pas chose ordinaire que de naître à la fin de l'époque du Dharma formel et de pouvoir lire les paroles du Sutra véridique. C'est bien difficile si l'on n'a pas, dans une vie passée, créé un lien avec le Dharma merveilleux."
Réponse au seigneur Hakiri Saburo (Sado, 3 août 1273 à Hakiri Sanenaga)

- "Ce n'est pas chose ordinaire que de naître à la fin de l'époque du Dharma formel et de pouvoir lire les paroles du Sutra véridique. C'est bien rare si l'on n'a pas, dans une vie passée, créé un lien avec le Dharma merveilleux."
- "Dans la cinquième période de cinq cents ans après ma disparition, propagez largement [le Sutra du Lotus] à travers tout le Jambudvipa."
Réfuter l'opposition au Dharma bouddhique pour se libérer de ses fautes passées (Sado, 1273 à Shijo Kingo)

"Dans les cinq cents dernières années après le parinirvana de l'Ainsi-Venu, tu le divulgueras largement dans le continent Jambudvipa sans permettre qu'il s'interrompe. [...] C'est que ce Sutra est un remède efficace pour les maladies des hommes du continent Jambudvipa."
Traité sur l'essentiel du Lotus (Minobu, le 29 juin 1974, à Toki Jonin)

"La bonne fortune du pratiquant ne peut être ni consumée par le feu, ni emportée par l'eau."
Enfer et bodhéité (Minobu, le 11 juillet 1274 à la mère de Nanjo Tokimitsu)

"Ce Sutra est un bon remède pour les maladies de tous les habitants du Jambudvipa
Enseignement, pratique et preuve (Minobu, 1274 ? à Sammi-bo)

"Celui qui parviendra à accepter ce Sutra, et à y croire, sera ainsi également - il sera au premier rang, dans la multitude des êtres vivants."
L'unité de mari et femme (Minobu, le 27 janvier 1275, à Nichigen-nyo)

- "Dans la cinquième période de cinq cents ans après ma mort, accomplissez kosen-rufu dans le monde entier et ne laissez jamais son flot tarir."
- "Lorsque apparaîtront le démon, les serviteurs du démon, les dragons du ciel, les yaksha et les kumbhanda ne les laissez pas prendre l'avantage."
- "De même que le Mont Sumeru est la plus élevée de toutes les montagnes, ce Sutra est le plus élevé de tous les sutras."
- "Celui qui parvient à croire et à pratiquer ce Sutra est de même nature. Parmi la multitude de tous les êtres vivants, il est le premier."
- "De même que, parmi toutes les étendues d'eau, affluents, rivières et fleuves, la mer est la plus vaste, la personne qui pratique le Sutra du Lotus est d'une sagesse supérieure aux autres"

- "La lune est le plus lumineux de tous les corps célestes visibles dans le ciel nocturne. Ceux qui pratiquent ce Sutra du Lotus lui sont comparables."
Le choix en fonction du temps (Minobu, 10 juin 1275 ; adressé à Yui)

"le remède bénéfique pour toutes les maladies de tous les habitants de Jambudvipa."
Réponse au nyudo Takahashi (Minobu, 1275 au nyudo Takahashi Rokuru Hyoe)

"Comme une personne nue obtenant un vêtement."
L'histoire d'Ohashi no Taro (Minobu, le 24e jour du 3e mois intercalaire de 1276 à Nanjo Tokimitsu)

- "Celui qui parvient à croire et à pratiquer ce Sutra est ainsi également. Parmi la multitude de tous les êtres vivants, il est le premier."
- "Dans la cinquième période de cinq cents ans après ma mort, accomplissez kosen-rufu dans le monde entier et ne laissez jamais son flot tarir. Et ne laissez jamais le démon, les hommes du démon, ou les divinités, dragons, yaksha, kumbhanda et autres, prendre l'avantage."
Traité sur la dette de reconnaissance (Minobu, le 21 juillet 1276, à Joken-bo et Gijo-bo)

"sa maladie s'effacera et il ne connaîtra pas la souffrance ni de la vieillesse ni de la mort."
Lettre à Domyo zenmon
(Minobu, le 8e mois de 1276 au zenmon Domyo)

- "Dans la cinquième période de cinq cents ans après mon trépas, faites largement connaître ce Sutra et ne laissez jamais son flot tarir."
- "Elle se rendra immédiatement dans un monde de paix et de félicité."
Parvenir directement à la bodhéité grâce au Sutra du Lotus (
Minobu, mars 1277 ? à Myoho-ama)

"Des démons maléfiques posséderont les autres"
Le troisième enseignement (Minobu, 1er octobre 1277, à Toki Jonin)

"Dans la cinquième période de cinq cents ans après mon trépas, accomplissez kosenrufu dans le monde entier et ne laissez jamais son flot tarir."
La phrase unique et essentielle (
Minobu, le 3 juillet 1278, à Myoho-ama)

"le remède capable de guérir les maladies de tous les êtres du Jambudvipa."
Un remède bénéfique pour tous les maux (Minobu, 1278 à Myoshin-ama)

"Dans la cinquième période de cinq cents ans après mon trépas, accomplissez kosen-rufu dans le monde entier et ne laissez jamais son flot tarir."
Sur l'établissement des Quatre Bodhisattvas (Minobu, 17 mai 1279 à Toki Jonin)

"Ceux qui étaient nus ont obtenu des vêtements."
Lettre à Jakunichi-bo (Minobu, 16 septembre 1279, à Jakunichi-bo Nikke)

"Tous les ennemis seront écrasés."
La stratégie du Sutra du Lotus (Minobu, 23 octobre 1279, à Shijo Kingo)

"Ce sutra est un excellent médicament pour les maux de toute l'humanité."
Sur la possibilité de prolonger sa vie (Minobu, 1279 à Myojo, femme de Toki Jonin)

"Même si une personne remplissait un système majeur de mondes des Sept sortes de trésors pour en faire don au Bouddha, aux grands bodhisattvas, aux pratyekabuddhas ou aux arhats, les bienfaits que cette personne obtiendrait ne pourraient pas égaler ceux que procurent l'acceptation et la pratique de ce Sutra du Lotus, ne serait-ce que d'une strophe de quatre lignes  ! Cette dernière attitude est, de toutes, celle qui apporte le plus grand nombre de bienfaits."
La bonne fortune inégalée (Minobu, 1l mai 1280, au seigneur Nishiyama)

- "Il en va de même pour le Sutra du Lotus, il est le plus élevé des sutras."
- "C'est qui brille de l'éclat le plus brillant... voilà pourquoi il est le plus respecté."
Réponse à la mère du seigneur d'Ueno (Minobu, octobre 1280 à la mère de Nanjo Tokimitsu)

"Dans les cinquième cinq cent ans cette doctrine doit être enseignée et propagée parmi les hommes et ne laissez jamais son flot tarir.
Trois grands Dharmas cachés (Minobu, le 27  ? avril 1281 à Ota Kingo)

 
voir également : ce que dit Nichiren sur ce chapitre

Retour au dictionnaire

haut de la page