ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Dharma Merveilleux


Si vous souhaitez vous libérer des souffrances de la naissance et de la mort endurées de toute éternité et parvenir absolument à l'Eveil en cette vie, vous devez vous éveiller au principe mystique inhérent à toute vie. Ce principe est Myoho Renge Kyo. Réciter Myoho Renge Kyo vous permettra de saisir ce principe mystique dans votre propre vie. Myoho Renge Kyo est le roi des sutras, parfait du point de vue littéral comme du point de vue théorique. Ses caractères sont la réalité de la vie, et la réalité de la vie est Myoho, le Dharma merveilleux. On l'appelle Dharma merveilleux parce qu'elle élucide la relation d'inclusion mutuelle entre une vie et tous les phénomènes. C'est ce qui fait de ce sutra la sagesse de tous les bouddhas.
[...] Même si vous pratiquez et croyez en Myoho Renge Kyo, si vous considérez ce Dharma comme extérieur à vous, ce n'est pas dans le Dharma merveilleux que vous croyez, mais en un enseignement inférieur. "Enseignement inférieur" s'applique aux enseignements autres que ce Sutra, c'est-à-dire provisoires et transitoires. Aucun enseignement provisoire ne conduit directement à la bodhéité. Sans chemin direct vers la bodhéité, on ne peut atteindre l'Eveil, même si l'on pratique vie après vie pendant d'innombrables kalpas. Et il est donc alors impossible d'atteindre la atteindre la bodhéité en cette vie-ci*. Par conséquent, en récitant le Dharma merveilleux et en lisant le Sutra du Lotus, il faut absolument faire surgir du plus profond de vous la conviction que Myoho Renge Kyo n'est rien d'autre que votre propre vie.
[...] Lorsque vous réalisez que votre propre vie est le Dharma merveilleux, vous réalisez que celle des autres l'est également. Cet Eveil s'exprime par Kyo, le Sutra merveilleux. C'est le roi des sutras, la voie directe vers l'Eveil, car il explique que l'ainsité de notre esprit, d'où naissent le bien comme le mal, n'est autre que la réalité du Dharma merveilleux.
Sur l'atteinte de la bodhéité
(1255, à Toki Jonin)

Le Hokke Gengi Shakusen dit  : “La présence permanente du véritable aspect est comparable à l’hydromel céleste. C’est le remède contre la mort. Transposant ce principe au Dharma merveilleux, il communique bien avec le véritable aspect, c’est pourquoi on l’appelle la "porte".
Les douze liens causaux (1256 )

Nous, simples mortels, résidons tous dans l'océan des souffrances de la vie et de la mort depuis le temps sans commencement. Mais maintenant que nous sommes devenus pratiquants du Sutra du Lotus, nous ne manquerons pas de devenir des bouddhas éveillés à la réalité corps-esprit qui existe depuis le passé sans commencement. Nous révélerons la nature immuable inhérente en nous-mêmes, ainsi que la sagesse mystérieuse nous permettant de prendre conscience du Dharma merveilleux. Nous goûterons un état de vie aussi indestructible que le diamant. Comment pourrions-nous alors être, si peu que ce soit, différents du Bouddha  ?
L'Exil d'Izu (juin 1261 à Funamori Yasaburo)

Le principe de l'atteinte immédiate de l'Eveil dépasse de beaucoup les principes énoncés dans les autres écrits ; et les affirmations révélant l'Eveil primordial du Bouddha et la durée illimitée de sa vie en tant que Bouddha ne se trouvent dans aucun autre enseignement. C'est ce qui permit à la fille du Roi-Dragon, âgée de huit ans, de sortir des profondeurs de la mer et de donner instantanément la preuve du pouvoir de ce Sutra  ; et au bodhisattva Jogyo, de l'enseignement essentiel*, d'émerger de sous la terre profonde et de prouver l'inconcevablement longue durée de la vie du Bouddha. Ce sutra, le Sutra du Lotus, est le roi des sutras, que les mots ne parviennent pas à décrire, le Dharma merveilleux que l'esprit n'a pas le pouvoir de saisir.
Questions et réponses sur la pratique du Sutra du Lotus (
Kamakura  ? mars 1263   ? à Nichiji  ? )

On a déjà comparé le Bouddha à un excellent médecin, le Dharma à un remède bénéfique, et tous les êtres humains à des gens souffrant de maladie. Le Bouddha a pris les enseignements qu'il avait exposés tout au long de sa vie, il les a moulus et filtrés, les a mélangés et a confectionné un excellent remède, le médicament du Dharma merveilleux. Que l'on en connaisse ou non la composition, si on le prend, comment pourrait-on manquer de guérir du mal de l'illusion  ? Même si un malade ne comprend pas la nature du médicament, ou la nature du mal dont il souffre, s'il prend le médicament, il guérira nécessairement.
Conversation entre un sage et un ignorant (
1265  ? à un samouraï  ? )

Dans le sutra, il est affirmé : “Les pouvoirs transcendantaux sublimes, mystérieux et secrets de l’Ainsi-Venu”. Il ne peut se faire que le monde des dharma ne soit pas le corps de l’Ainsi-Venu Shakyamuni. La révélation principielle de l’originel exprime la mort et se manifeste sous la forme du Dharma merveilleux. La révélation factuelle de l’originel exprime la vie et se manifeste sous la forme de la fleur du lotus. La révélation principielle de l’originel régit les êtres sensitifs tout en étant la mort. La révélation factuelle de l’originel régit les êtres non sensitifs tout en étant la vie. Pour nous les êtres, la fleur du lotus, non sensitive, constitue un appui, un recours. Lorsque nous sommes vivants et faisons entendre notre voix et des sons, le Dharma merveilleux est le sensitif. Notre corps possède à la fois le sensitif et le non sensitif.
Transmission orale sur l’éveil des végétaux (
20 février 1272 à Sairenbo)

Question. Qu'est-ce que l'essence réelle de Myoho Renge Kyo, le Dharma merveilleux du lotus  ? Réponse. Tous les êtres et leur environnement dans chacun des dix mondes-états sont eux-mêmes la réalité du Dharma merveilleux.
Question. S'il en est ainsi, peut-on dire que tous les êtres vivants sont, y compris nous-mêmes, simples mortels, des ainsités du Dharma merveilleux dans son intégralité  ? Réponse : Absolument. Il est dit dans le Sutra  : "La réalité de tous les phénomènes consiste en l'apparence (so), la nature (sho)... et leur cohérence du début jusqu'à la fin."(réf.)
[...] Question. Si l'essence réelle de tous les êtres vivants constitue l'intégralité du Dharma merveilleux, est-ce que toutes leurs actions et leurs rétributions dans les neuf mondes-états, de l'état d'enfer à l'état de bodhisattva, sont, elles aussi, l'essence réelle du Dharma merveilleux  ?
Réponse. Le principe mystique de la nature essentielle de tous les phénomènes possède deux aspects, impur et pur. Lorsque l'aspect impur est en jeu, c'est l'obscurité [ou monde de l'illusion] ; lorsque l'aspect pur est en jeu, c'est l'Eveil. L'Éveil est la caractéristique de l'état de bouddha. L'obscurité est l'apanage des simples mortels, dans les neuf états.
[...] Question. Si tous les êtres vivants sont l'essence réelle de Myoho Renge Kyo, nous qui sommes de simples mortels, ignorants et dans l'illusion, dans l'obscurité et dotés de capacités de compréhension médiocres, sommes-nous également l'essence réelle du Dharma merveilleux  ?
Réponse. De nos jours, bien que de très nombreux êtres humains peuplent le monde, ils entrent tous dans deux catégories - ceux qui croient dans les enseignements provisoires, et ceux qui croient dans les enseignements définitifs (jikkyo). On ne peut pas considérer comme des essences réelles de Myoho Renge Kyo ceux qui croient en des enseignements provisoires, utilisés comme moyens, tels que le Nembutsu. Mais ceux qui croient dans le Sutra du Lotus, l'enseignement véridique, sont l'essence réelle de Myoho Renge Kyo, l'essence mystique du véritable aspect de la réalité. Il est dit dans le Sutra du Nirvana : "Parmi tous les êtres vivants, ceux qui croient en cet enseignement du Mahayana sont appelés peuple du Mahayana."
[...] Ce passage de commentaires dans le Hokke Gengi du Grand-maître* Zhiyi* signifie que le principe suprême [qu'est le Dharma merveilleux] n'avait pas de nom à l'origine. Quand le sage, observant les principes et assignant un nom à toute chose, s'éveilla à ce Dharma merveilleux unique possédant simultanément la cause et l'effet [renge], il l'appela Myoho Renge. Ce Dharma unique qu'est Myoho Renge régit tous les phénomènes dans les dix mondes-états et les trois mille conditions de vie, sans en omettre aucun. Quiconque pratique ce Dharma crée une cause dont il obtient simultanément l'effet, la bodhéité. [...] Au sens figuré, on utilise le lotus comme une métaphore. Elle nous aide à clarifier le difficile concept de Myoho Renge. C'est le sens du commentaire du Grand-maître* Zhiyi* quand il dit que grâce à cette image, le Dharma merveilleux, difficile à saisir, devient plus facile à comprendre.
[...] Question. Depuis le début du kalpa de continuité, quelqu'un s'est-il éveillé au lotus en tant que "Dharma merveilleux"  ? Réponse. Le Bouddha Shakyamuni du passé encore plus lointain que gohyaku-jintengo s'éveilla au lotus essence du Dharma merveilleux. Par la suite, époque après époque et vie après vie, il déclara qu'il avait atteint la voie et révéla le principe fondamental de sagesse et réalité. En ce monde, également, il apparut dans le royaume du Magadha, dans l'intention de révéler ce lotus du Dharma merveilleux.
L'ainsité du Dharma merveilleux (Sado, 1273   ? à Sairen-bo)

Ce qui est révélé dans Myoho Renge Kyo, c'est que notre état de bouddha à nous simples mortels et l'état de bouddha de Bonten, Taishaku et des autres divinités ; l'état de bouddha de Shariputra, Maudgalyayana et des autres auditeurs-shravakas, l'état de bouddha de Manjushri, de Maitreya et des autres bodhisattvas - ne font qu'un et sont identiques au Dharma merveilleux auquel se sont éveillés tous les bouddhas des trois phases de la vie. C'est ce principe qui a pour nom Myoho Renge Kyo. Par conséquent, quand on a récité une fois Myoho Renge Kyo, par ce seul son, on fait jaillir et apparaître l'état de bouddha de tous les bouddhas, de tous les dharma, de tous les bodhisattvas, de tous les auditeurs-shravakas ; de toutes les divinités telles que Bonten, Taishaku, et le roi Yama, Nitten, Gatten, des myriades d'étoiles, des divinités célestes aussi bien que terrestres, et de tous les êtres humains dans les mondes-états d'enfer, d'avidité, d'animalité, d'asura, d'humanité et de bonheur divin aussi bien que l'état de bouddha de tous les autres êtres vivants.
[...] Imaginez, par exemple, un oiseau qui chante, prisonnier de sa cage. Les oiseaux volant librement dans le ciel entendent son appel et se rassemblent autour de sa cage. En voyant les oiseaux prendre leur essor dans le ciel, l'oiseau en cage essaie d'en sortir. Quand notre bouche récite le nom du Dharma merveilleux, notre état de bouddha, ainsi appelé, se manifeste immanquablement.
Parvenir directement à la bodhéité grâce au Sutra du Lotus (
Minobu, mars 1277   ? à Myoho-ama)

Quel enseignement dispense ce Sutra du Lotus du Dharma merveilleux  ? Tout d'abord, dans le premier volume, le chapitre Hoben* (II) enseigne que les bodhisattvas, les personnes des deux véhicules et les simples mortels ont tous la possibilité de devenir bouddha.
Le sutra permettant véritablement d'honorer sa dette (
Minobu, le 28 juillet 1278 à Sennichi-ama)

Le Sutra du Lotus est à la fois l'enseignement du Bouddha et la concrétisation de sa sagesse. En accordant une foi profonde à chacun de ses caractères, au moindre des coups de pinceau qu'il contient, on devient un bouddha tel que l'on est, sous sa forme présente. C'est comparable au fait qu'un morceau de papier blanc noircit après avoir été plongé dans l'encre noire, ou que la laque noire blanchit si l'on y ajoute du blanc. Tout comme le poison se change en élixir, une personne ordinaire se change en bouddha. Voilà pourquoi on appelle cet enseignement le Dharma merveilleux.
Enseignement correspondant à l'esprit du Bouddha
(Minobu, le 2 mai 1279, à Niike Saemon-no-jo)

Considérez comme merveilleux le fait d'être encore en vie. Il faut utiliser la stratégie du Sutra du Lotus avant toute autre. Alors, comme il est dit dans le Sutra  : "Tous les ennemis seront écrasés."(réf.) Ces paroles d'or ne peuvent se révéler fausses. Croyez-les de tout votre coeur. Le principe de toute stratégie, comme celui des arts martiaux, découle du Dharma merveilleux. Un lâche ne verra aucune de ses prières se réaliser.
La stratégie du Sutra du Lotus (
Minobu, 23 octobre 1279, à Shijo Kingo)


voir également :

Retour au dictionnaire

haut de la page