ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
le chapitre XV (Yujutsu - Surgis-de-Terre ) du Sutra du Lotus)
 

Le chapitre suivant, Yujutsu* (XV), est une introduction au chapitre Juryo* (XVI).
L'essentiel du chapitre Yakuo (1265-  ? peut-être à la mère de Nanjo Tokimitsu)

Dans le chapitre Yujutsu* (XV), une multitude de bodhisattvas, encore jamais vus durant les quarante et quelques années* d'enseignement du Bouddha, apparaît soudain, et le Bouddha déclare : "...j'ai enseigné ces bodhisattvas pour les convertir, je les ai guidés, j'ai soumis leur pensée pour faire naître en eux le désir de la Voie." Surpris par cette déclaration, le bodhisattva Maitreya demande : "Vénéré du monde*, lorsque l'Ainsi-Venu était prince héritier, il quitta le palais des Shakya et, partant non loin de la ville de Gaya, il s'assit au lieu de la Voie et put réaliser l'Eveil complet et parfait sans supérieur*, cela fait à peine quarante et quelques années*. Vénéré du monde, comment en si peu de temps aurait-il fait si grandement oeuvre de bouddha ?"
[...] Et même les chapitres du Sutra du Lotus qui constituent l'enseignement essentiel*, à l'exception des chapitres Yujutsu* (XV) et Juryo* (XVI), s'appuient tous sur l'idée que le Bouddha Shakyamuni atteignit l'Eveil pour la première fois en ce monde.
[...] Il peut être difficile de rejeter le vaste ensemble des écrits du Mahayana provisoire*, le Sutra du Nirvana et la plus grande partie des chapitres du Sutra du Lotus traitant des enseignements théorique* et essentiel*, pour n'avoir foi que dans les deux chapitres Yujutsu* (XV) et Juryo* (XVI).
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

On retrouve également préparation, révélation et transmission dans l'enseignement essentiel* du Sutra du Lotus, particulièrement dans les quatorze derniers chapitres. La première moitié du chapitre Yujutsu* (XV) du Sutra du Lotus constitue la préparation.
[...] Toutefois, dans le chapitre Yujutsu* (XV), le Bouddha semble soudain se contredire et interdit aux innombrables bodhisattvas de propager le Sutra en ce monde. Devant une telle contradiction, que faire ? Cela défie la compréhension ordinaire.
Le véritable objet de vénération (Sado, avril 1273 à Toki Jonin)

Nichiren fut aussi le premier à inscrire le Gohonzon, matérialisation du bouddha d'un passé illimité révélé par le chapitre Juryo* (XVI) de l'enseignement essentiel*, du bouddha Taho dont l'apparition est décrite dans le chapitre Hoto* (XI) de l'enseignement théorique*, et des bodhisattvas Surgis de Terre que l'on voit apparaître dans le chapitre Yujutsu* (XV).
La véritable réalité de la vie (Sado - Ichinosawa, mai 1273 à Sairen-bo)

Ainsi les six présages décrits dans le chapitre Jo* (I) du Sutra du Lotus sont des présages plus importants que tous ceux qui étaient jusqu'alors apparus du vivant du Bouddha Shakyamuni. Et les grands présages décrits dans le chapitre Yujutsu* (XV) sont encore beaucoup plus considérables.
Réfuter l'opposition au Dharma bouddhique pour se libérer de ses fautes passées (Sado, 1273 à Shijo Kingo)

Un passage (note) du chapitre Yujutsu* (XV) mentionne une période de cinquante kalpa mineurs qui, en raison des pouvoirs supranaturels du Bouddha, ne parut pas plus longue qu'une demi-journée aux membres de l'Assemblée.
[...] En examinant le passage du chapitre Yujutsu* (XV), nous voyons qu'il y est dit que les bodhisattvas Surgis de Terre ont fait l'éloge de l'Ainsi-venu pendant une période de cinquante kalpa mineurs, mais que les membres de l'Assemblée du Pic du Vautour, ayant reçu l'enseignement du Bouddha sous une forme provisoire, eurent l'impression que cela ne durait qu'une demi-journée.
L'ainsité du Dharma Merveilleux (Sado, 1273 ? à Sairen-bo)

Il y a deux idées dans cette doctrine : 1° en abordant le chapitre Surgis-de-Terre (XV, Yujutsu), Shakyamuni explique sommairement que son enseignement actuel va montrer l'origine lointaine du Bouddha; c'est par les sutra, antérieurs des quatre saveurs et la doctrine de l'état terrestre* [du Lotus] qu'il a libéré les êtres [jusqu'ici]; 2° la [deuxième] moitié du chapitre Surgis-de-Terre (XV, Yujutsu), celle qui contient ces mots :
« C'est bien pour cela, Vénéré du monde*, que nous souhaitons voir nos doutes dissipés par tes explications, afin aussi que les fils de foi sincère* des âges à venir ne conçoivent pas de doute en entendant cette chose. »
Traité sur l'essentiel du Lotus (Minobu, le 29 juin 1974, à Toki Jonin)

N'est-ce pas précisément parce que ces bodhisattvas Surgis de Terre étaient les envoyés du Bouddha que Shakyamuni refusa de confier cette tâche aux autres bodhisattvas, au nombre de quatre-vingts myriades de millions de nayuta, en leur disant  : "Renoncez, hommes de foi sincère."(réf.) Si, comme le font toujours les adeptes des enseignements erronés, ils vous demandent de citer des passages de sutra pour appuyer vos dires, citez le chapitre Yujutsu (XV)
Enseignement, pratique et preuve (Minobu, 1274 ? à Sammi-bo)

C'est pourquoi, alors que, concernant les présages décrits dans le chapitre Jo* (I) du Sutra du Lotus, le bodhisattva Maitreya avait posé une question au bodhisattva Manjushri, au sujet des grands présages décrits dans le chapitre Yujutsu* (XV), il interrogea le Bouddha lui-même.
Sur les présages (Minobu, 1275, à Shijo Kingo  ? )

Le Bouddha Shakyamuni enseigna pendant cinquante ans, mais c'est seulement dans les huit dernières années qu'il révéla cet enseignement. Exposé pendant cette période, le Sutra du Lotus explique le Gohonzon dans les huit chapitres qui vont du chapitre Yujutsu* (XV) au chapitre Zokurui* (XXII).
Le Véritable Aspect du Gohonzon (Minobu, 23 août 1277, à Dame Nichinyo

J'ai également un lien particulier avec le chapitre Yujutsu* (XV) puisqu'il y est dit que le bodhisattva Jogyo, ainsi que d'autres, apparaîtront à l'époque des Derniers jours du Dharma pour propager les cinq caractères de Myoho Renge Kyo. Moi, Nichiren, suis le premier et le seul à être apparu.
La persécution par le sabre et le bâton (Minobu, 20 avril 1279 à Nanjo Tokimitsu)

Question : Quels textes indiquent-ils qu'il faut prendre ces quatre bodhisattvas comme objet de vénération? Réponse : Il est dit dans le chapitre Yujutsu* (XV)  : "Au nombre de ces bodhisattvas il en est quatre qui guident cette multitude. Le premier s'appelle Jogyo, le deuxième, Muhengyo, le troisième Jyogyo et le quatrième Anryugyo."
Sur l'établissement des Quatre Bodhisattvas (Minobu, 17 mai 1279 à Toki Jonin)

 
voir également : : les citations du chapitre XV dans les goshos

Retour au dictionnaire

haut de la page