x

LEXIQUE

Citations dans les goshos
classées par ordre chronologique

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
Chapitre XV (Yujutsu - Surgis-de-Terre ) du Sutra du Lotus
 

"Je suis le seul à pouvoir les sauver", si nous nous méfions de la corde tendue par le Sutra du Lotus qui affirme qu'il est possible de "trouver l'accès par la foi"(réf.), si nous refusons de réciter le Dharma merveilleux qui garantit que "cela [l'atteinte de la bodhéité] ne fait aucun doute"
Questions et réponses sur la pratique du Sutra du Lotus (Kamakura  ? mars 1263   ? à Nichiji  ?

"Ceux qui laissent naître le doute et ne parviennent pas à croire tomberont inévitablement dans les Voies mauvaises."
Le Daimoku du Sutra du Lotus (
1266 à une femme d'Amatsu)

"Parmi ces bodhisattvas, il y en avait quatre qui conduisaient leur multitude. Le premier s'appelait Jogyo…"
L'aspiration à la Terre de Bouddha (Sado, le 23 novembre 1271 à Toki Jonin)

- Dans le chapitre Yujutsu* (XV), une multitude de bodhisattvas, encore jamais vus durant les quarante et quelques années* d'enseignement du Bouddha, apparaît soudain, et le Bouddha déclare : "...j'ai enseigné ces bodhisattvas pour les convertir, je les ai guidés, j'ai soumis leur pensée pour faire naître en eux le désir de la Voie." Surpris par cette déclaration, le bodhisattva Maitreya demande : "Vénéré du monde*, lorsque l'Ainsi-Venu était prince héritier, il quitta le palais des Shakya et, partant non loin de la ville de Gaya, il s'assit au lieu de la Voie et put réaliser l'Eveil complet et parfait sans supérieur*, cela fait à peine quarante et quelques années*. Vénéré du monde, comment en si peu de temps aurait-il fait si grandement oeuvre de bouddha ?"
- "Une multitude innombrable, des milliers de myriades de millions de bodhisattva tels qu'on n'en a jamais vus par le passé... Une si grande multitude de bodhisattva s'avançant majestueusement, vigoureusement... Qui leur a enseigné le Dharma, qui les a instruits pour les mener à leur état présent  ? De quel maître ont-ils été les disciples lorsqu'ils se sont tournés vers la Voie  ? Des enseignements de quel Bouddha font-ils l'éloge  ? ... Honoré du monde, jamais par le passé je n'ai vu personne qui leur ressemble  ! Je vous supplie de nous expliquer d'où ils viennent, de nous dire quel est le nom de leur terre. Bien que je visite sans cesse d'autres mondes, jamais je n'ai rien vu de pareil  ! Dans toute cette multitude, je ne reconnais pas une seule personne. Brusquement, ils sont surgis de Terre - Je vous supplie d'en expliquer la raison  ! "(réf.)
- "Ajita... Ces personnes que ni vous ni les autres n'avez jamais vues auparavant sont des bodhisattvas que j'ai convertis et guidés après avoir atteint l'Eveil suprême en ce monde saha. J'ai convaincu leur cœur et éveillé chez eux une aspiration profonde pour la Voie."
- "Honoré du monde, quand vous étiez prince héritier, vous avez quitté le palais des Shakya pour vous asseoir sur le lieu de méditation, non loin de la cité de Gaya, où vous avez atteint l'Eveil suprême. Depuis, il ne s'est écoulé qu'une quarantaine d'années. Dans un laps de temps aussi court, comment avez-vous pu accomplir une œuvre de bouddha aussi considérable  ? "
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

"Parmi tous les sutras, ce Sutra [du lotus] doit être respecté comme le plus élevé."
Réponse à Sairen-bo (Sado, le 13 avril 1272, à Sairenbo Nichijo)

Dans le chapitre Yujutsu* (XV), le bodhisattva Maitreya demande au Bouddha Shakyamuni  : "Nous croyons qu'il n'est pas un seul des enseignements du Bouddha qui soit mensonger, quels que soient ceux à qui il s'adresse, et nous savons que sa sagesse pénètre tout. Mais si, après votre mort, des bodhisattvas encore peu avancés dans leur foi entendent dire que les bodhisattvas Surgis de Terre sont les disciples primordiaux du Bouddha, ils refuseront de le croire et commettront peut-être la grave faute de calomnier le Dharma du vénérable Bouddha  ! Nous vous supplions sincèrement d'expliquer cela et de nous libérer des doutes afin que les hommes de foi sincère qui apparaîtront après la mort du Bouddha ne s'égarent pas non plus dans le doute."
Le véritable objet de vénération (Sado, avril 1273 à Toki Jonin)

- "Je leur enseigne depuis le passé incommensurablement lointain"
- "Parmi les bodhisattvas, il s'en trouve quatre qui guident cette multitude : le premier s'appelle Jogyo [le second, Muhengyo, le troisième, Jyogyo, et le quatrième Anryugyo]. Ce sont les quatre guides suprêmes."

La véritable réalité de la vie (Sado - Ichinosawa, mai 1273 à Sairen-bo)

C'est ce que le Sutra entend par "avec la puissance d'un lion à l'attaque"
Réponse à Kyo'o (Sado, août 1273, à Kyo'o, fille de Shijo Kingo)

"Comme la fleur de lotus dans l'eau d'un étang boueux, ils ne sont pas souillés par les choses de ce monde."
L'ainsité du Dharma merveilleux (Sado, 1273 ? à Sairen-bo)

"J'ai de véritables disciples cachés dans les profondeurs de la terre depuis la lointaine époque de gohyaku jintengo* et c'est à eux que je confierai cette tâche."
Réponse à Nii-ama (
Minobu, 16 février 1275 à Nii-ama)

"[L'Ainsi-Venu ne connaît] que peu de maladies et peu de souffrances."
La Guérison des Maladies Karmiques (
Minobu, 3 novembre 1275, à Ota Jomyo)

"A l'égard de ce Sutra, ceux qui nourriraient des doutes et ne parviendraient pas à croire tomberont immédiatement dans les mauvaises voies."
Le troisième enseignement (Minobu, 1er octobre 1277, à Toki Jonin)

"Manjushri, ce Sutra du Lotus est le grenier secret des bouddhas. Parmi tous les sutras, il occupe la place la plus élevée."
Réponse à la mère du seigneur d'Ueno (Minobu, octobre 1280 à la mère de Nanjo Tokimitsu)

 
voir également : ce que dit Nichiren sur ce chapitre

Retour au dictionnaire

haut de la page