TEMPLES DE NICHIREN

Divisions administratives
 
TEMPLES PRINCIPAUX DES ECOLES NICHIREN (sohonzan 総本山)
Cliquez sur les images pour voir d'autres photos

Nichiren Shu

 


Kuon-ji (Minobu)
..


Seisho-ji

..
Honmon-ji (Ikegami)
..
Tanjo-ji (Kominato)

Shizuoka (Shizuokaken) - prefecture : Chubu (Tokai) - ile : Honshu

Nichiren Shoshu


Ta
iseki-ji

Taiseki-ji (大石寺 (多宝富士大日蓮華山大石寺), Taho Fuji Dainichirenge-zan Taiseki-ji) est le temple de tête ( sohonzan) de l'école Nichiren Shoshu. Il est situé sur les pentes inférieures du mont Fuji à Fujinomiya, préfecture de Shizuoka. Il a été fondé le 15 novembre par Nikko Shonin (1246-1333), disciple immédiat de Nichiren.

www.nichirenshoshu.or.jp/eng/taisekiji.html

stupas et dojos sur tous les continents
Nipponzan-Myohoji-Daisanga - fondé en 1917 par Nichidatsu Fujii (1885 – 1985) Dirigé actuellement par Junsei Terasawa (diaporama)
Pas de temple fixe mais des stupas (voir diaporama) et dojos où Terasava passe un certain temps pour former les disciples.

quartier : Sakyo-ku, ville et préfecture : Kyoto, ile : Honshu

Kempon Hokke Shu Myoman-ji fondé en 1389 par Nichiju dans le centre de Kyoto. Detruit en 1536 lors de la "Tenbun Hokke Disturbance" (attaque par la Jodo Shinshu contre les autres bouddhistes). Déplacé en periférie de Kyoto par deux fois, dont la dernière en 1968
C'est sur son territoire que se trouve un des plus beaux parcs de Kyoto, le Yukinoniwa (Jardin des neiges)

Yūsei-ji, quartier Kamigyo-ku, ville et préfecture : Kyoto, (Kansai), ile Honshu

Honmon Butsuryu Shu 本門佛立宗 Yusei-ji (Kyoto) 宥清寺, le plus ancien temple nichirénien du Kansai. Il abrite une statue en bois de Nichiren, sculptée par Nippo encore de son vivant

AUTRES TEMPLES (par prefecture)
préfecture de CHIBA


Hokekyo-ji
(法華経寺). Temple de la Nichiren Shu, fondé en 1260 à Ichikawa (Chiba). Il est issu de la fusion des temples Kakayama Hommyo-ji et Wakayama Hokke-ji. Il conserve l'un des écrits les plus important de Nichiren, le Rissho Ankoku Ron qui est présenté au public lors d'une cérémonie annuelle, le 3 novembre. C'est là que se déroulent les 100 jours de l'Aragyo. https://ichikawashi.jp/hokekyouji/index_en.html

Kamei-in, 亀井院. Temple de l'école Nichiren dans la ville de Ichikawa (Chiba). Il est surtout connu pour son puits Mama.

Myohosho-ji 妙法生寺. Temple dans la ville de Otaki (Chiba). Le temple reçoit en 1253 son nom qui fait référence à la première ligne du Sutra du Lotus. Le temple, presque entièrement tombé en ruines en 1904, est progressivement reconstruit par les fidèles à partir de 1931.

Nyoirin-ji 如意輪寺 dans la ville de Mobara (Chiba) est un temple nichirenien renommé pour ses grenouilles et ses anciens ginkgos. Le temple se trouve près des restes du château de Tonoyatsu.

Kyonin-ji, 鏡忍寺 (nom officiel Komatsubara-zan Kyonin-ji dans la ville de Kamogawa (Chiba), fondé le 5 mars 1281). Dans la cour du temple se dresse un cèdre de 800 ans. Le temple possède un Soshi-do (salle du fondateur) construit au milieu de la période Edo, un Hondo (salle principale), un bureau du temple et une vieille porte (mon). Le temple conserve des trésors sacrés tels que le gosho Toki dono, le juzu qui a protégé Nichiren du coup d'épée, la robe de Kyonin-bo trempée de sang et des livres d'histoire illustrés sur Nichiren. C'est un des temples historiques les plus importants de la Nichiren Shu.

 

Kiyomizu-dera (Isumi, Chiba) 清水寺 Temple d'un des 33 lieux de pélérinage (Bando Sanjusankasho) en l'honneur de la déesse Kannon et visité principalement par les adeptes des écoles Jodo, Tendai, Nichiren et Shingon.

 
préfecture de GIFU
Jozai-ji (常在寺). Temple de l'école Nichiren dans la ville de Gifu, préfecture de Gifu. Son nom officiel est Shurinzan Jozai-ji (鷲林山常在寺). À partir du saigneur Saito Dosan, Jozai-ji sert de temple familial à la famille Saito pendant trois générations, dont son fils, Saito Yoshitatsu, et son petit-fils, SaitoTokugen. Le temple est classé bien culturel important, car il abrite des représentation de Dosan et Yoshitatsu.

préfecture de KANAGAWA

Ryuko-ji (龍口寺). Temple nichirénien sur les hauteurs de Fujisawa, (préfecture de Kanagawa) à quelques encablures de l'île d’Enoshima. Fondé en 1337 par Nippo, disciple de Nichiren. Il se trouve sur le site de l'ancien lieu d'exécution Tatsunokuchi. Son nom utilise deux kanji signifiant « Gueule du Dragon ». Le temple est le lieu où Nichiren faillit être exécuté.

préfecture de KUMAMOTO

Honmyo-ji (本妙寺). Temple bouddhiste de l'école Nichiren Rokujomon-ryo (六条門流), dans la ville de Nishi-ku, préfecture de Kumamoto au Japon. C'est le temple le plus important de cette branche dans le Kyushu. Le Honmyo-ji abrite la tombe de Kato Kiyomasa, (1562–1611), daimyo fondateur du château de Kumamoto et disciple de Nichiren.

préfecture d'OSAKA
Myokoku-ji (妙国寺). Temple dans la ville de Sakai, préfecture d'Osaka un des temples imprtants de l'école Nichiren. Il est connu pour avoir été le cadre de l'incident de Sakai de 1868.
préfecture de NIIGATA (province SADO)


https://www.visitsado.com/en/spot/detail0086/

Nichiren a vécu à Sado, près de l'actuel village de Niibo dans la plaine de Kuninaka de 1271 à 1274. Au XVIIe siècle, le temple Konpon-ji fut construit à l'endroit où il avait vécu. À la fin de son exil, Nichiren vivait à l'emplacement de l'actuel temple Myosho-ji et avait l'habitude de méditer à l'endroit de l'actuel temple Jisso-ji.

Kanpon-ji. https://www.japanvisitor.com/japan-temples-shrines/sado-temples#myosenji (à 2 h 54 Kanponji3 h 45 statue)

préfecture de SHIZUOKA

Izu Kokubun-ji (伊豆国分寺) Petit temple dans la ville de Mishima, préfecture de Shizuoka. Il contient les pierres de fondation d'un des temples provinciaux originaux établis dans chacune des provinces du Japon par l'empereur Shomu durant l'époque de Nara (710-794). Pour cette raison, l'enceinte du temple et le bâtiment principal sont désignés « site historique national ».