ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
le chapitre XXII (Zokurui - Passation) du Sutra du Lotus
 

Enfin, dans le chapitre Zokurui* (XXII), le Bouddha Shakyamuni sortit de la Tour aux Trésors et en ferma les portes. Après quoi, les divers autres bouddhas retournèrent sur leurs terres respectives, et les bodhisattvas venus avec eux partirent à leur suite.
Sur la prière (Sado, 1272 à Sairen-bo)

Le vénérable Shakyamuni conservait ce Gohonzon dans son coeur depuis le lointain passé de gohyaku jintengo* mais il ne le révéla pas, depuis le moment où il apparut en ce monde et pendant les quarante et quelques premières années où il enseigna. Même dans le Sutra du Lotus il n'y fit pas allusion dans les premiers chapitres de l'enseignement théorique*. C'est seulement dans le chapitre Hoto* (XI) qu'il le mentionna en passant. Il le révéla dans le chapitre Juryo* (XVI), et conclut son explication dans les chapitres Jinriki* (XXI) et Zokurui* (XXII).
Réponse à Nii-ama (Minobu, 16 février 1275 à Nii-ama)

De plus, Amoghavajra* commit de nombreuses erreurs. Par exemple, dans sa traduction intitulée Kanchi Giki qui traite du Sutra du Lotus, il identifie le bouddha du chapitre Juryo* (XVI) au bouddha Amida, ce qui est une distorsion flagrante. Il prétend aussi qu'il faut placer le chapitre Darani* (XXVI), immédiatement après le chapitre Jinriki* (XXI) et il place le chapitre Zokurui* (XXII) à la fin du Sutra, erreurs si énormes qu'elles ne méritent même pas d'être discutées.
Le choix en fonction du temps (Minobu, 10 juin 1275 ; adressé à Yui)

Le Savant-maître* Dharmaraksha eut sous les yeux le Sutra du Lotus en Inde, mais cela n'empêcha pas un maître chinois (note) qui n'en avait jamais vu le texte original de découvrir que, dans sa traduction, Dharmaraksha n'avait pas mis le chapitre Zokurui* (XXII) à la bonne place (note).
Traité sur la dette de reconnaissance (Minobu, le 21 juillet 1276, à Joken-bo et Gijo-bo)

"Toi, divinité Gatten, tu as participé à la cérémonie décrite dans le Sutra du Lotus, n'est-ce pas  ? Quand le Bouddha enseigna le chapitre Hoto* (XI), tu as obéi à ses ordres et comme il est dit dans le chapitre Zokurui* (XXII), quand le Bouddha a posé la main sur ta tête à trois reprises, tu as fait voeu de transmettre et de protéger sans faillir le Sutra du Lotus.
Sur le comportement du Bouddha (Minobu, 1276, à Konichi-ama)

Le Bouddha Shakyamuni enseigna pendant cinquante ans, mais c'est seulement dans les huit dernières années qu'il révéla cet enseignement. Exposé pendant cette période, le Sutra du Lotus explique le Gohonzon dans les huit chapitres qui vont du chapitre Yujutsu* (XV) au chapitre Zokurui* (XXII).
Le Véritable Aspect du Gohonzon (Minobu, 23 août 1277, à Dame Nichinyo)

Les douze chapitres [suivants], du chapitre Hoto* (XI) au chapitre Zokurui* (XXII) sont les plus importants de tous. Car devant le Bouddha Shakyamuni apparut une tour ornée de nombreux trésors.
Les Trois Obstacles et les Quatre Démons (
Minobu, le 20 novembre 1277 à Hyoe no Sakan Munenaga)

L'essence du chapitre Zokurui* (XXII) est la suivante. Cf. Tout le gosho
Grandes lignes du chapitre Zokurui et d'autres (Minobu, juin 1278, à Dame Nichinyo)

En outre, dans le chapitre Zokurui* (XXII), les divinités célestes ont fait serment de protéger le pratiquant du Sutra du Lotus. Parmi toutes les forces protectrices du ciel, c'est Nitten et Gatten qui nous protègent de façon visible.
La stratégie du Sutra du Lotus (Minobu, 23 octobre 1279, à Shijo Kingo)

 
voir également : : les citations du chapitre XXII dans les goshos

Retour au dictionnaire

haut de la page