ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
sept joyaux
 

Mais, au moment même où les humains et les non-humains, présents à la grande Assemblée, s'étonnaient d'une telle contradiction, le bouddha Taho*, qui réside à l'est, dans le monde du Trésor de la pureté*, apparut dans une tour* décorée des sept sortes de joyaux mesurant cinq cents yojana de haut et deux cent cinquante de large. Les dieux et les hommes présents à la Grande Assemblée accusaient le Bouddha de se contredire lui-même, et le Bouddha avait beau leur répondre d'une manière ou d'une autre, il était très embarrassé, incapable de dissiper leurs doutes, quand, devant lui, la Tour aux Trésors surgit de la terre et s'éleva dans le ciel. Ce fut un apparition comparable à celle de la pleine lune se levant par une nuit obscure, au-dessus des montagnes de l'Est. La Tour aux Trésors s'éleva dans le ciel, ne touchant ni la terre ni le faîte des cieux, mais resta suspendue au milieu des airs, et, venue de l'intérieur de la tour, une voix pure et sonore se fit entendre, portant témoignage.
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

Rien n'est plus redoutable au monde que la morsure des flammes, l'éclat du sabre et l'ombre de la mort. Même les chevaux et le bétail craignent d'être tués  ; rien d'étonnant à ce que les êtres humains aient peur de la mort. Même un lépreux s'accroche à la vie ; rien d'étonnant à ce qu'une personne bien portante fasse tout pour rester en vie. Le Bouddha enseigna qu'"offrir son petit doigt au Sutra a plus de prix que de couvrir une galaxie entière des sept sortes de joyaux."(réf.)
La Lettre de Sado (Sado, 20 mars 1272, à Toki Jonin)

Actuellement, le corps entier d'Abutsu Shonin est composé des cinq éléments universels, terre, eau, feu, air et ku. Ces cinq éléments sont aussi les cinq caractères de daimoku. Abutsu-bo est la Tour aux Trésors et la Tour aux Trésors est Abutsu-bo. Inutile d'en savoir davantage. C'est la Tour aux Trésors décorée des sept sortes de joyaux : écouter l'enseignement correct, avoir foi en lui, grader les préceptes, concentrer son esprit, pratiquer assidûment, se dévouer sans égoïsme, et chercher constamment à s'améliorer. Vous pensez sans doute avoir fait des offrandes à la Tour aux Trésors du bouddha Taho, mais il n'en est rien. C'est à vous-même qu'elles sont destinées. Vous êtes vous-même un bouddha authentique, doté des trois propriétés du Bouddha. C'est avec cette conviction que vous devriez réciter Namu Myoho Renge Kyo. Alors, le lieu où vous résidez et où vous récitez daimoku sera le lieu où se trouve la Tour aux Trésors.
La Tour aux Trésors (Sado, mars 1272 à Abutsu-bo)

Aucun de nous ne pourra jamais être quitte envers lui. Nous pourrions bien le hisser à bout de bras au-dessus de nos têtes, le porter sur nos propres épaules, pendant autant de kalpa qu'il y a de grains de sable dans le Gange, le vénérer de tout notre coeur, lui offrir les mets les plus raffinés, et quantité de vêtements en étoffes précieuses, toutes sortes de lits et de linges de literie, des potions et médicaments variés ; du bois de santal du Mont Gozu, et toutes sortes de joyaux rares ; nous pourrions bien ériger des stupas à sa mémoire et recouvrir le sol de vêtements brodés de pierres précieuses, même en lui présentant tout cela en offrande pendant des kalpas aussi nombreux que les grains de sable du Gange, nous ne pourrions toujours pas nous acquitter de notre dette envers lui."
Sur la prière (Sado, 1272 à Sairen-bo)

La cérémonie qui se déroula alors n'eut rien d'ordinaire. Le bouddha Taho, habitant le monde du Trésor de Pureté, fit son apparition, assis dans une tour émergeant de la terre, ornée de sept sortes de joyaux. Le Bouddha Shakyamuni purifia quatre cents milliards nayuta de mondes, en plus de ce système de mondes majeur, y planta des rangées d'arbres au trésor d'une hauteur de cinq cents yojana à une portée de flèche les uns des autres, plaça un trône de lion de cinq yojana de haut sous chacun des arbres au trésor, et assit sur ces trônes tous les bouddhas des dix directions, ses émanations.
Réfuter l'opposition au Dharma bouddhique pour se libérer de ses fautes passées (Sado, 1273 à Shijo Kingo)

De tous les êtres humains, les plus respectables sont les Rois-faisant-tourner-la-roue. Quand un roi-faisant-tourner-la-roue est sur le point d'apparaître, son apparition est précédée d'un présage, l'émergence, au beau milieu de l'océan, d'un arbre énorme, l'udumbara, portant fleurs et fruits. Les montagnes des quatre continents s'aplanissent au niveau des océans ; la terre devient aussi ouatée que du coton ; l'eau des mers devient aussi douce que de l'ambroisie, les montagnes se changent en or, et les plantes et les arbres se transforment en sept sortes de joyaux.
Lettre à Horen (
Minobu, avril 1275 à Soya Kyoshin)

Votre journal indique aussi que chaque année, pendant une période de quatre-vingt-dix jours, du 8e jour du 4e mois au 15e jour du 7e mois, vous accomplissez des actes de dévotion envers Nitten qui vit dans un palais fait des sept sortes de joyaux, d'une taille de 816 ri ou de 51 yojana. En son centre réside Nitten, servi par deux acolytes, Sho et Musho. A sa droite et à sa gauche sont disposés les sept luminaires célestes (note) et les neuf luminaires célestes (note), et devant lui, se tient la déesse Marishiten. Nitten se déplace dans un char fait des sept sortes de joyaux et tiré par huit bons chevaux ; en l'espace d'un jour et d'une nuit, il fait le tour des quatre continents, et il est l'oeil de tous les êtres vivants qui y résident.
La consécration d'une statue du bouddha (Minobu, le 15 juillet 1276 à Shijo Kingo)

L'esprit d'une personne se reflète parfois rien que dans son visage et même seulement dans ses yeux. Le mot Japon inclut tout ce que contiennent les soixante-six provinces de ce pays : l'ensemble des hommes et des animaux, les rizières et autres cultures, les personnes de haute ou de basse position, les nobles et les roturiers, les sept sortes de joyaux et tous les autres trésors. De même, le titre Namu Myoho Renge Kyo contient l'intégralité du Sutra avec ses huit volumes, ses vingt-huit chapitres et ses 69 384 caractères sans exception. A ce sujet, Bai Juyi déclara que le Titre est au Sutra ce que les yeux sont au Bouddha. Dans le huitième volume du Hokke Mongu Ki*, Zhanlan* stipule qu'en n'expliquant que le Titre, le Hokke Gengi de Zhiyi* traite en fait du Sutra tout entier. Il voulait dire par là que, même si le texte était omis, l'ensemble du Sutra était contenu dans son seul titre. Toute chose a un point essentiel, et le cœur du Sutra du Lotus, c'est son titre : Namu Myoho Renge Kyo. En vérité, si vous récitez ce titre matin et soir, vous lisez correctement l'ensemble du Sutra du Lotus.
La phrase unique et essentielle (Minobu, le 3 juillet 1278, à Myoho-ama)

Votre don de trois et de deux ligatures est donc bien supérieur à celui d'un souverain du Japon qui offrirait au pays une pagode décorée des sept sortes de joyaux, assez haute pour atteindre le ciel. Un seul caractère du Sutra du Lotus est comparable à la terre, qui donne naissance à toute chose. Un seul caractère est comparable à l'océan qui reçoit l'eau de tous les fleuves. Un seul caractère est comparable au soleil et à la lune qui illuminent les quatre continents.
Réponse à la dame Onichi (Minobu, 1280, à Onichi-nyo)

 

 

haut de la page
retour