ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
le chapitre XIV (Anrakugyo - Pratiques paisibles) du Sutra du Lotus
 

Dans le cinquième volume du Sutra du Lotus, il est dit que le Sutra du Lotus occupe la place la plus élevée"(réf.), ce qui rend évident que ce Sutra est au-dessus des sutras Vairocana*, Sutra Kongocho et de tous les autres innombrables sutras.
Conversation entre un sage et un ignorant (1265  ? à un samouraï  ? )

Les cinq chapitres suivants - Hosshi* (X), Hoto* (XI), Daibadatta* (XII), Kanji* (XIII) et Anrakugyo (réf.) - indiquent de quelle manière les enseignements des huit chapitres précédents [du II au IX] doivent être mis en pratique par les personnes ordinaires à l'époque des Derniers jours du Dharma.
L'essentiel du chapitre Yakuo (1265-  ? peut-être à la mère de Nanjo Tokimitsu)

Les autres disent : "Les pratiques de shakubuku (note) exposées dans le chapitre Kanji* (XIII) sont des pratiques pour des bodhisattvas parvenus à une étape très élevée. [Pour les autres] il faudrait pratiquer la méthode de shoju (note) exposée dans le chapitre Anrakugyo* (XIV), mais Nichiren fait le contraire."
[...] Cette "ère de la peur et du mal" est évoquée ensuite dans le chapitre Anrakugyo* (XIV) comme "l'époque des Derniers jours"
La lettre de Teradomari (Teradomari, le 22 octobre 1271, à Toki Jonin)

Cette phrase exprime la conception répandue chez tous les disciples et tous les grands bodhisattvas depuis le moment où Shakyamuni commença à enseigner le Sutra Kegon* jusqu'au moment où il finit d'exposer le chapitre Anrakugyo* (XIV) du Sutra du Lotus.
Le coeur du chapitre Juryo (17 avril 1271 ou 1272)

Par la suite, en enseignant le chapitre Juryo* (XVI), le Bouddha déclara : "Tous les dieux, hommes et asuras de ce monde croient que, après avoir quitté le palais des Shakya, Shakyamuni s'assit à l'endroit de la révélation non loin de la ville de Gaya et atteignit là l'Eveil suprême."(réf.) Ce passage exprime ce que pensèrent tous les grands bodhisattvas, depuis le moment où Shakyamuni atteignit l'Eveil jusqu'à ce qu'il enseigne le chapitre Anrakugyo* (XIV) du Sutra du Lotus (note).
[...] Quand le chapitre Anrakugyo* (XIV) dit qu'il ne faut pas parler des qualités ou des défauts d'autrui, cela désigne la méthode de shoju. Mais quand on lit dans le Sutra du Nirvana  : "Portez des sabres et des bâtons et coupez-leur la tête  ! ", cela désigne la méthode de shakubuku. Ces méthodes différent parce que l'une est indulgente et l'autre sévère, mais toutes deux amènent des bienfaits."
[...] "Question : Il est clairement dit dans le Sutra du Nirvana qu'il faut soutenir le roi, lui obéir en portant arc et flèches pour l'aider à vaincre les personnes mauvaises. Et pourtant le chapitre Anrakugyo* (XIV) conseille de rester à l'écart des personnes au pouvoir et de se comporter avec humilité et bienveillance. Il semble y avoir une contradiction majeure entre la sévérité de l'une de ces attitudes et la douceur de l'autre. [...] Quand le pays est seulement empli d'ignorants ou de personnes mauvaises, c'est la méthode de shoju qui doit prévaloir, comme il est dit dans le chapitre Anrakugyo* (XIV).
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

Dans l'enseignement théorique*, la préparation correspond au Sutra Muryogi et au premier chapitre du Sutra du Lotus  ; la révélation va du chapitre Hoben* (II) jusqu'au chapitre Ninki* (IX), et la transmission comprend les chapitres X à XIV.
Examinez ce que les chapitres XIII et XIV disent de l'avenir. L'enseignement provisoire fut exposé pour ceux qui vivraient après la mort du Bouddha.
Le véritable objet de vénération (Sado, avril 1273 à Toki Jonin)

Mais qu'en est-il de celui qui a foi dans le seul Sutra du Lotus et conduit les cinq pratiques du chapitre Hosshi* (X), ou suit les pratiques aisées du chapitre Anrakugyo* (XIV)  ? Ne pourrions-nous pas dire que sa pratique est en accord avec l'enseignement du Bouddha  ?
[...] Les quatre pratiques aisées du chapitre Anrakugyo* (XIV) sont shoju. Les suivre à notre époque serait aussi absurde que de semer des graines en hiver en espérant moissonner au printemps.
La Pratique telle que le Bouddha l'Enseigne (mai 1273 à plusieurs de ses disciples)

Quand on lit en remontant successivement Pratiques paisibles (XIV Anrakugyo), XIII - Exhortation à la sauvegarde (XIII, Kanji hon), Devadatta (XII, Daibadatta), Tour aux Trésors  (XI Ken Hoto), Maître du Dharma (X, Hosshi bon), on voit que le Sutra a été expliqué principalement pour les êtres vivant après sa mort, et accessoirement pour ceux qui vivaient du temps où il était en ce monde.
Traité sur l'essentiel du Lotus (Minobu, le 29 juin 1974, à Toki Jonin)

 
voir également : : les citations du chapitre XIV dans les goshos

Retour au dictionnaire

haut de la page