ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
deux lieux - trois Assemblées

 

Après être ainsi très clairement revenu sur ses enseignements antérieurs, il exprima sa véritable intention en disant  : "L'Honoré du monde expose depuis longtemps ses doctrines, il est temps maintenant qu'il révèle la vérité"(réf) et "Pendant longtemps le Tathagata a gardé le silence, il n'a pas enseigné immédiatement la vérité essentielle."(réf.) Puis, le bouddha Taho sortit des profondeurs de la Terre et apporta son témoignage en confirmant la véracité de tout ce qui avait été dit par Shakyamuni ; après quoi les bouddhas des dix directions s'assemblèrent dans les huit directions (note), et leurs longues et larges langues s'étirèrent jusqu'à toucher le Séjoir de Brahma. Tous les êtres des deux plans et des huit enseignements, réunis dans les deux lieux et les trois assemblées sans en excepter un seul, furent témoins de cela.
Encouragements à une personne malade (décembre 1264, à Nanjo Hyoe Shichiro)

Moi, Nichiren, je voudrais dire ceci. Les divinités Nitten et Gatten et les autres divinités étaient présentes dans les deux lieux et les trois assemblées lorsque le Sutra du Lotus fut enseigné. Si un pratiquant du Sutra du Lotus apparaît, aussi immanquablement que le fer est attiré par l'aimant ou que le reflet de la lune apparaît dans l'eau, elles viendront instantanément [endurer les souffrances] à sa place, accomplissant ainsi le voeu fait en présence du Bouddha.
[...] La saveur d'une seule goutte d'eau permet de connaître celle du grand océan, et l'épanouissement d'une seule fleur est une indication certaine de la venue du printemps. Pour juger des mérites respectifs des enseignements du Bouddha, nul n'a besoin de traverser les mers pour aller dans la lointaine Chine, de voyager pendant trois ans jusqu'au Pic du Vautour, de visiter le palais du Roi-dragon comme le fit Nagarjuna, de rencontrer le bodhisattva Maitreya à l'instar d'Asanga, ou d'être présent aux deux lieux et trois assemblées
Traité pour ouvrir les yeux (
Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

Lorsqu'ils entendirent que le Sutra du Lotus était supérieur à tous les sutras qui ont été prêchés, sont prêchés ou seront prêchés, ils éprouvèrent une grande joie à l'idée de protéger ce Dharma, à l'égal de Sessen Doji prêt à sacrifier son corps ou le bodhisattva Yakuo qui brûla son coude pour offrir de la lumière au Bouddha. Puis, devant le bouddha Taho et les bouddhas des dix directions, le Bouddha Shakyamuni les exhorta : "Jurez maintenant de protéger le Sutra du Lotus". Encouragés par le Bouddha et poussés comme des bateliers sous le vent, les participants aux trois Assemblées en deux lieux jurèrent tous d'une même voix : "Nous protégerons les pratiquants du Sutra du Lotus respectant les paroles du Bouddha". Ne l'ont-ils pas faits  ? Qu'est-il advenu de ce voeu  ?
Souverains de notre pays (Minobu, février 1275)

Quand le bodhisattva Manjushri et le vénérable Ananda entreprirent la compilation de tous les enseignements dispensés oralement par le Bouddha aux trois assemblées pendant huit années [durant lesquelles le Sutra du Lotus fut enseigné], ils écrivirent le titre Myoho Renge Kyo, et pour indiquer qu'ils avaient bien compris [que le Sutra tout entier est contenu dans ces cinq caractères], ils le firent précéder des mots : "Ainsi ai-je entendu".
Les Quatre Etapes de la foi (Minobu ; 10 avril 1277 (  ? ) à Toki Jonin)


voir également :

Retour au dictionnaire

haut de la page