ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Mahadeva
 

Qui sait quelles offenses au Dharma, j'ai pu commettre par le passé  ? Je suis peut-être habité par l'esprit du moine Agramati* ou par celui du brahmane Mahadeva (Gunaprabha  ? ). Je suis peut-être un descendant de ceux qui persécutèrent le bodhisattva Fukyo ou un de ceux qui oublièrent leur foi originelle dans le Sutra du Lotus.
La Lettre de Sado (
Sado, 20 mars 1272, à Toki Jonin)

Question - N'êtes-vous pas un moine extrêmement arrogant, plus arrogant encore que Mahadeva ou Sunakshatra  ? Réponse - Calomnier Nichiren est une faute encore plus grave que celles commises par Devadatta ou Vimalamitra*. Mes propos peuvent paraître arrogants, mais mon seul but est de réaliser les prédictions du Bouddha et de révéler la véracité de ses enseignements. Dans le Japon entier, qui d'autre que Nichiren peut être qualifié de Pratiquant du Sutra du Lotus  ? Sur les prédictions du Bouddha (Sado, 11 mai 1273 aux croyants)

Question : Dans cet obstacle qu'est l'arrogance, on distingue diverses catégories : les sept sortes, les neuf sortes ou les huit sortes d'arrogance. Mais votre inconcevable arrogance est cent fois, mille fois, dix milliards de fois plus grande que toutes les catégories énoncées dans les textes bouddhiques ! Le Maître de doctrine* Gunaprabha refusa de s'incliner devant le bodhisattva Maitreya et le brahmane Grand-Arrogance se fabriqua une chaire dont les pieds étaient sculptés à l'image des quatre sages. Mahadeva, bien que simple mortel, prétendit être parvenu au stade d'arhat et le savant Vimalamitra* se proclama le plus grand sage des cinq régions de l'Inde. Toutes ces personnes, pour avoir commis la faute d'arrogance, sont tombées dans l'enfer avici. Comment osez-vous vous prétendre être la personne la plus sage du monde  ?
[...] Réponse... Les plus de trois cents moines des sept temples principaux de Nara au Japon affirmèrent que le moine Saicho [le Grand-maître Dengyo ] était une réincarnation de Mahadeva ou du Brahmane-au-ventre-de-fer. Pourtant, le ciel ne l'a pas puni. Au contraire, il l'a protégée de multiples manières et la terre ne s'est pas ouverte, restant sous ses pieds aussi solide qu'un diamant. Le Grand-maître Saicho fit construire le temple du Mont Hiei et devint les yeux du peuple entier. Pour finir, les moines des sept temples principaux reconnurent leur erreur et devinrent ses disciples, et les habitants des diverses provinces devinrent ses adeptes laïcs.
Le choix en fonction du temps (Minobu, 10 juin 1275 ; adressé à Yui)

Pourtant, des hommes réputés pour leur sagesse, considérés comme de grands maîtres, et des lettrés éminents tels que Cheng-guan, de l'école Kegon, ou Shubhakarasimha*, Vajrabodhi (Jin-gang-zhi), Amoghavajra*, Kukai*, Ennin* et Enchin*, de l'école Shingon, proclament que les sutras Kegon* et Vairocana* sont supérieurs au Sutra du Lotus. Il ne m'appartient pas d'être juge en ce domaine mais, à la lumière des principes les plus élevés du bouddhisme, de tels hommes ne semblent-ils pas les ennemis jurés du Bouddha  ? Ils sont plus malfaisants encore que Devadatta et Kokalika. Leurs crimes sont encore plus graves que ceux de Mahadeva et du brahmane Grand-Arrogance.
Traité sur la dette de reconnaissance (
Minobu, le 21 juillet 1276, à Joken-bo et Gijo-bo)

En entendant cela, les moines des Sept temples principaux de Nara, des quinze grands temples, et de tous les temples et monastères de montagne du Japon, devinrent furieux. Ils s'écrièrent : "Mahadeva, de l'Inde, et les moines taoïstes de la Chine se sont réincarnés dans notre pays ! Ils ont pris la forme de ce petit moine appelé Saicho ! Si quelqu'un le rencontre, qu'il lui brise la tête en deux, qu'il lui coupe les bras, qu'il le frappe et l'insulte ! "
Le roi Rinda (
Minobu, le 17 août 1279 à Soya Doso)

 

Retour au dictionnaire

haut de la page