Qui est qui sur le Shutei Gohonzon


Ryuei Michael McCormick

http://nichirenscoffeehouse.net/ShuteiMandala/

3 - Les bodhisattvas Surgis-de-Terre

Dans le chapitre XV du Sutra du Lotus d’innombrables bodhisattvas surgissent d’un espace proche du monde Saha conduits par leurs quatre dirigeants, Jogyo bosatsu, Muhengyo bosatsu, Anrygyo bosatsu, Jyogyo bostasu. Ce sont les véritables disciples du Bouddha Atemporel (Honbutsu) portant les 32 marques des grands hommes et qui, tant du point de vue de leur stature que de leurs pouvoirs, sont incomparablement plus élevés que les bodhisattvas des enseignements provisoires (shakumon).

Dans le chapitre XV, le Bouddha Shakyamuni ne confie pas aux bodhisattvas célestes  présents la mission de propager le Sutra du Lotus dans la période des Derniers jours du Dharma (mappo), mais fait venir les bodhisattvas de la Terre. Dans le chapitre XXI, il confie à ces derniers la mission particulière de transmettre le Dharma Merveilleux du Sutra du Lotus, comprenant les enseignements, les pouvoirs surnaturels, les trésors et les réalisations de l’Ainsi-Venu. Ce sont eux qui sont donc responsables de la propagation du Sutra du Lotus dans les Derniers jours du Dharma. Quiconque récite daimoku durant cette période est considéré comme un bodhisattva de la Terre ou, plus humblement, comme un de leurs disciples.
Les bodhisattvas de la Terre sont intimement reliés au Bouddha Atemporel dont la présence éternelle  implique que ses disciples fondamentaux  sont également éternels. Dans son ouvrage Archétypes de bodhisattvas, Taigen Daniel Leighton fait la remarque suivante :

« Le Sutra du Lotus est également connu pour ses enseignements concernant la durée de vie de Shakyamuni et la présence permanente du Bouddha qui a intentionnellement choisi de se révéler partout où il peut être le plus bénéfique et d’apparaître/mourir. Sa présence cosmique s’étendant à tout espace, ses bodhisattvas s’inscrivent également dans l’espace-temps. Bien que nous ne les reconnaissions pas toujours, lorsque nous en avons besoin,  ils surgissent des entrailles de la « terre » de la vie, des racines profondes de notre vie. » (réf.)

Shinjo Suguro, commentant le chapitre XV du Sutra du Lotus dans son ouvrage Introduction au Sutra du Lotus, dit au sujet des bodhisattvas de la Terre:

« Il est important de noter que les bodhisattvas qui surgissent de Terre pour la première fois dans ce chapitre, ne sont pas reconnus ni par la Grande assemblée ni même par Maitreya qui sera  notre prochain Bouddha. Ces grands bodhisattva-mahasattvas apparaissent seulement dans ce Sutra et dans aucun autre. Surgissant des entrailles de la terre ils ont les qualités nécessaires pour propager le Sutra du Lotus dans le monde dégénéré et  mauvais de Saha. Plus tard, dans le chapitre XXI (Les Pouvoirs supranaturels des Ainsi-Venus), Shakyamuni leur transmettra directement le Sutra du Lotus.  C’est ce chapitre qui fait des bodhisattvas Surgis-de- Terre des prototypes du Sutra du Lotus. Beaucoup d’autres bodhisattvas sont apparus avant mais uniquement ceux-là vivent pleinement les enseignements du Sutra du Lotus.  C’est pourquoi ils symbolisent un idéal et la façon de le mettre en pratique. Leur réalisation se résume dans la phrase : ‘‘Ils ne sont pas plus souillés par les désirs du monde que ne le sont les pétales du lotus par le marécage dans lequel ils poussent’’.»

Les bodhisattvas Surgis-de-Terre représentent également la ‘‘Porte Originelle’’ (honmon) du Sutra du Lotus, la dernière partie du sutra qui expose l’enseignement essentiel.  Dans la première partie du sutra,  la ‘‘Porte Théorique’’ (shakumon) est enseigné le Véhicule unique du point de vue théorique, exposant seulement le principe que tous les êtres peuvent devenir bouddha ;  toute sa vie le Bouddha a enseigné que le Grand Véhicule conduisait à la bodhéité. Les bodhisattvas provisoires  tels que Maitreya et Prajnakuta (Chishaku) représentent ce principe en fournissant un modèle de l’atteinte graduelle de la bodhéité. Pour eux la pratique de bodhisattva  est la cause qui précède la bodhéité. Alors que la seconde moitié du Sutra du Lotus expose l’enseignement essentiel (honmon) du Bouddha Shakyamuni éternel. Cet enseignement essentiel révèle que la bodhéité  n’a ni commencement ni fin et que la ‘‘cause’’ de la pratique de bodhisattva  est en réalité simultanée avec l’ ‘‘effet’’ se fondant dans l’Éveil Atemporel du Bouddha Shakyamuni. On entre dans l’unité de la pratique et de la bodhéité par  l’adhésion à la réalité vivante présente dans le Bouddha Eternel Shakyamuni. C’est cela la doctrine du Bouddha Atemporel (Honbutsu ) et seuls ses disciples fondamentaux, les bodhisattvas Surgis-de-Terre,  sont chargés de propager cet enseignement pendant la période critique des Derniers jours du Dharma (mappo).

Les  chefs de file des bodhisattvas Surgis-de-Terre  représentent  les quatre  caractéristiques du nirvana (ou bodhéité)  comme l’enseigne le Sutra du Nirvana : le vrai soi, la permanence, la pureté et la félicité.

Namu Jogyo Bosatsu
Bodhisattva Visistacaritra
-  Pratique Supérieure

Ce bodhisattva  représente le vrai self qui est la vacuité (shunya) du nirvana. Nichiren est considéré par la Nichiren Shu comme étant l’incarnation du bodhisattva Jogyo, car il est le seul à remplir parfaitement son rôle, étant le premier à propager le daimoku.


Namu Muhengyo Bosatsu
Bodhisattva Anantacaritra - Pratique Illimitée

Ce bodhisattva représente l’éternité dans laquelle la naissance et la mort n’existent pas.

Namu Jyogyo Bosatsu
Bodhisattva Visuddhacaritra - Pratique Pure

Représente la pureté et le rejet de toutes les souillures.

Namu Anryugyo Bosatsu
Bodhisattva Supratisthitacaritra - Pratique Ferme

Représente la délivrance de toutes les souffrances.

Les quatre bodhisattvas représentent la félicité du nirvana libre de toute souffrance.

SUITE : Les bodhisattvas provisoires

Début

Retour au menu-articles
haut de la page