ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Myoon

Les trente-trois manifestations du bodhisattva Myoon* et les trente-trois manifestations du bodhisattva Kannon constituent des preuves supplémentaires. Car, comme il est dit dans le commentaire de Zhanlan*  : "S'ils n'avaient pas obtenu le pouvoir mystérieux de la parfaite liberté d'action donné par la méditation sur le Sutra du Lotus, comment pourraient-ils se manifester en ces trente-trois corps différents  ? "(réf.)
L'ainsité du Dharma merveilleux (Sado, 1273 ? à Sairen-bo)

Le chapitre Myoon* (XXIV) parle d'un bodhisattva appelé Myoon* qui réside sur le domaine du bouddha Roi-sage-de-la-constellation-fleur-pure, à l'est. Par le passé, à l'époque du bouddha Roi-nuage-son-du-tonnerre, il s'était incarné en Vimaladatta*, la femme du roi Myoshogon. A cette époque, Vimaladatta* fit une offrande au Sutra du Lotus, et renaquit sous la forme du bodhisattva Myoon*. Quand l'Ainsi-Venu Shakyamuni exposa le Sutra du Lotus en ce monde Saha, ce bodhisattva vint participer à la cérémonie et fit serment de protéger les femmes qui adhéreraient au Sutra du Lotus aux époques futures.
Grandes lignes du chapitre Zokurui et d'autres (Minobu, juin 1278, à Dame Nichinyo)

Parmi ceux qui propagent ce Sutra dans les Derniers jours du Dharma, qui peut se comparer à Shariputra, Mahakashyapa, Kannon, Myoon*, Manjushri et Yakuo  ? Shariputra et Mahakashyapa, personnes des deux véhicules, avaient détruit toutes les illusions de la pensée et du désir, se libérant ainsi des six voies. Les autres, tous bodhisattvas, avaient vaincu les quarante et une illusions. Ils étaient aussi près de la perfection que la lune, à la saison des moissons, la veille de la pleine lune. Néanmoins, le Bouddha Shakyamuni ne voulut confier la mission de propagation à aucune de ces personnes, préférant en donner la responsabilité aux bodhisattvas Surgis de Terre. Ces bodhisattvas Surgis de Terre sont donc ceux qui s'étaient forgé une foi inaltérable.
Le général Tigre de pierre (Minobu, 22 octobre 1278 à Shijo Kingo)

Pour avoir offert quatre bols au Bouddha, on dit que Bishamon est celui des quatre Rois du Ciel dont la bonne fortune est la plus grande au monde. Vimaladatta*, parce qu'elle fit don de 84000 bols au bouddha Unraionno*, renaquit par la suite sous la forme du bodhisattva Myoon*. Vous qui, maintenant, faites don au Sutra du Lotus de ces trente récipients et soixante assiettes, comment pourriez-vous ne pas atteindre la bodhéité  ?
Lettre à Akimoto (
Minobu, le 27 janvier 1280, à Akimo to)

 

 

haut de la page
retour