ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
factuel et principiel
 

Le sutra établit : “Dotés des trente-deux traits distinctifs, ce sera alors l’extinction authentique.”(réf.) Il dit encore  : “réaliser rapidement le corps de bouddha.”(réf.) Les écoles du Zen respectant le Bouddha en sa nature principielle, pensent être l’égal du Bouddha et tombent dans l’outrecuidance, en faisant des criminels voués à l’enfer avici.
[...] Mais qui est donc Vairocana  ? S’il s’agit du Corps du Dharma* du monde des dharma environnants, les montagnes, les rivières et la terre sont aussi le Corps et la Terre de Vairocana. Il s’agit alors de la nature principielle de Vairocana.
Dialogue avec les écoles du Zen (1255)

La transmission orale indique : “Le Bouddha devient même une herbe, même un arbre”. Le sens de cette phrase est que le vénéré Shakyamuni du chapitre “Durée de la vie” peut devenir un végétal. Dans le sutra, il est affirmé : “Les pouvoirs transcendantaux sublimes, mystérieux et secrets de l’Ainsi-Venu”. Il ne peut se faire que le monde des dharma ne soit pas le corps de l’Ainsi-Venu Shakyamuni. La révélation principielle de l’originel exprime la mort et se manifeste sous la forme du Dharma Merveilleux. La révélation factuelle de l’originel exprime la vie et se manifeste sous la forme de la fleur du lotus. La révélation principielle de l’originel régit les êtres sensitifs tout en étant la mort. La révélation factuelle de l’originel régit les êtres non sensitifs tout en étant la vie. Pour nous les êtres, la fleur du lotus, non sensitive, constitue un appui, un recours.
Transmission orale sur l’éveil des végétaux (20 février 1272 à Sairenbo)

Les bodhisattvas à partir des dix développements* jusqu’à l’Eveil d’indifférenciation* ignorent les effets. Si j’en parle de façon strictement rigoureuse, avec l’esprit de l'enseignement parfait*, sokushin (sans changer d'apparence) est semblable à la Une pensée (ichinen) des identités de dénomination* et de contemplation* au sein des six identités. Et si l’on en parle avec moins de rigueur, il s’agit alors de la fusion harmonieuse du factuel et du principiel* de l’identité de contemplation*, et non pas de la contemplation du principe par la sagesse*. Même en se référant au Bodaishin ron ou aux trois sutras de Vairocana, ce n’est nullement l’Eveil dès ce corps. C’est une doctrine largement inférieure à l’obtention du degré de l’endurance de son corps vivant.
[...] Il existe par ailleurs deux formes d’Eveil dès ce corps dans le Sutra du Lotus : la doctrine éphémère enseigne l’Eveil dès ce corps principiel et la doctrine origielle l’Eveil dès ce corps factuel.
Réponse à Dame Myoichi (Minobu, mai 1275 à Myoichi)

 

Retour au dictionnaire

haut de la page