DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Nichiren Shu

Nichiren Shu (日蓮宗: "Ecole Nichiren") est la plus ancienne Ecole du bouddhisme de Nichiren (1222-1282), moine qui réforma le bouddhisme japonais en proclamant le Sutra du Lotus enseignement définitif du Bouddha Shakyamuni.

Elle regroupe un ensemble de lignées qui remontent directement aux 6 disciples ainés de Nichiren : Nissho, Nichiro, Nikko, Niko, Nichiji, Niccho. Au Japon, tous les temples, qui disposent d'une très grande autonomie, sont réunis au sein d'une fédération. Tolérants à l'égard de toutes les croyances, ils coexistent avec un autre courant, très prosélyte et "exclusiviste", la Nichiren Shoshu dont est issue l'association laïque Soka Gakkaï.

voir Histoire des Ecoles du Lotus

Structure

A l'heure actuelle on distingue à l'intérieur de la confédération 5 courants principaux

- Ecole Minobu, fondée par Niko,
- Ecole Hama, fondée par Nissho,
- Ecole Ikegami, fondée par Nichiro
- Ecole Nakayama fondée par Nichijo (Toki Jonin)
- une partie de l'Ecole Fuji fondée par Nikko : Kitayama Honmonji ; Koizumi Kuonji ; Izu Jitsujoji

Temple principal : Kuon-ji au Mont Minibu
Temple administratif : Ikegami Honmon-ji - Shumuin

NBIC : NBIC (Nichiren Buddhist International Center) crée en 1991 à San Jose, puis transféré à Portland et enfin à Hayward (Californie). Comité directeuir : Chief Administrator, Rev. Shobin Watanabe. Bishop Shokai Kanai, Rev. Ryusho Matsuda, Rev. Gen’ichi Oikawa and Rev. Chishin Hirai .

Doctrine

La Nichiren Shu estime que le seul bouddha en lequel prendre refuge est le bouddha éternel Shakyamuni tel qu'il est décrit dans le chapitre 16 du Sutra du Lotus. Nichiren reconnu comme le bodhisattva Jogyo, s'étant donné pour mission, ainsi que l'explique le chap 21, de maintenir dans le monde le Dharma authentique après le parinirvana du Bouddha.

 

Gongyo

Même si aux Etats-Unis la tendence est d'arriver à un gongyo standard dans les différents temples, on peut constater à travers le monde des variantes selon les lieux et l'époque de l'année. Tous font dans l'ordre : le dojoge, les trois trésors, Kaikyoge puis Gongyo et Daimoku)

Dojoge puis trois trésors au Kuonji (Minobusan)
http://m.youtube.com/watch?v=KTwnVcSIk1A

Idem mais au Myogenji (Minobusan)
http://m.youtube.com/watch?v=duoDEWXz7pE "Hana matsuri" (la fête des fleurs).)

Kaikyoge puis 16eme chapitre version japonaise au Myogenji
http://m.youtube.com/watch?v=2DAVYlsgyFE

Daimoku au Myogenji
http://m.youtube.com/watch?v=3yGUD4JaIdQ

Shodaigyo

Différences entre les principales Ecoles Nichiréniennes

Au Japon, la Nichiren Shu (3 800 000 membres) prononce Namu, la Nichiren Shoshu (400 000 membres) prononce Nam lors de la récitation du mantra et Namu dans le hiki-daimoku qui ponctue différentes sections. La Soka Gakkaï suit la prononciation de la Nichiren Shoshu.

Nichiren Shu:
1) le Bouddha: le Buddha éternel Sakyamuni
2) le Dharma: le Sutra du Lotus, Namu Myoho Renge Kyo.
3) le Sangha: Nichiren Daishonin (maître des moines, des nonnes et des croyants)

Nichiren Shoshu:
1) le Bouddha: Nichiren Daishonin
2) le Dharma: le Sutra du Lotus, Nam Myoho Renge Kyo.
3) le Sangha: Nikko Shonin et les patriarches successifs du temple Taisekiji.

Soka Gakkai
1) le Bouddha: Nichiren Daishonin
2) le Dharma: le Sutra du Lotus, Nam Myoho Renge Kyo, les enseignements et les écrits du Président et de la Soka Gakkaï
3) le Sangha: Nikko Shonin, l'organisation Soka Gakkaï et tous ses membres.

Pour plus de détails voir l'article de la NONA

Retour
haut de la page