DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Moines à l'époque de Nichiren  (en construction)


Époque de Heian 794 – 1185  :

Tendai, école du Mont Tiantai* : Mahayana, Véhicule Unique, tous les êtres peuvent parvenir à l'Eveil.

fondateurs temples   branches maitres  doctrine sutras bouddha
Huisi
Zhiyi
Saicho
Genshin
Mont-Tiantai
Enryaku-ji*

Sanmon / Hiei

Ennin* courant conservateur mais introduction de l'ésotérisme (taimitsu) Lotus / Nirvana
Filet de Brahama
Sutra Vairocana
Konkomyo
Ninno
Soshitsuji et Kongocho
Shakyamuni

Jimon / Onjo-ji

 

 

Danna-ryu

Enchin*

 

influencée par le tantrisme Vairocana du Monde du Diamant
Moines

kaihogyo : ascèse de marche extrêmement éprouvante autour du Mont Hiei.
moines guerriers : hoshi-musha, 法師武者, puis sohei 僧兵ou shuto
moines du Mont yama-hoshi ou yama-boshi, 山伏, 山法師. Moines d'Enryaku-ji perpétuellement en guerre contre les moines du temple Onjo-ji.
autorisation de procéder à des ordinations de religieux dans le monastère du Mont Hiei. Après leur ordination, les étudiants doivent rester au Mont Hiei pendant douze ans et étudier à la fois une méditation appelée shikan, les disciplines de Vairocana ainsi que les grands classiques chinois. Voir les règles de Saicho.
rituel des cinq autels ou rituel des quinze autels (jugodan no daiho, jugodan-ho)* .
Vers le Xe siècle, la récitation du Nembutsu se faisait dans l’école Tendai comme une méthode de méditation.
règles strictes héritées de l'Inde*
Moines auxquels se refère le Tendai : An'ne (安慧, Daigyo) - Annen, 安然 - Congyi, 従義 (Jugi) - Daosui, 道邃 (Dosui) - Encho, 円澄 (Jakko Daishi*) - Ensai, 円載 - Eryo, 慧亮 - Gishin, 義真(Shuzen Daishi*) - Jakusho, 寂照 - Jien, 慈円 (Jichin) - Kaku'un, 覚運, (Danna) - Kochi, 広智 - Koen 興円 - Kojo, 光定 - Liang-xu (Ryojo) - Myoun, 明雲 - Ryogen, 良源 (Jie Daishi*) - Ryushin, 隆真 - Ryuzo-bo, 竜象房 - Senkan, 千観 - Shunkan, 俊寛 - Zoga, 増賀

 

Shingon, école de la Parole vraie

Mongaku
Époque de Kamakura :

Nichiren, école de Nichiren ou école Hokke

disciples - moines
Misawa Kojiro 三沢小次郎.
Nichiben
ou Echigo Ajari
Nichidai
ou Iyo Ajari
Nichigen 日源 ( ? - 1315). Chikai
Nichigyo 日行 1.(Sanmi bo,
Nichiji 日持 1.(Kai dono ou Kai-ko ou Renge Ajari Nichiji)
Nichijo 1 日常 (1214 ou 1216-1299). Nom de moine de Toki Jonin, 富木常
Nichimoku,
Nichiro 日朗, autre nom de Chikugo

Nichizen 日禅 ou Shofu-bo ou Shofu Ajari
Niike Saemon-no-jo
Niida Shiro Nobutsuna
Nikke (Jakunichibo)
Niike Saemon-no-jo,
Nikko
Niko 日向 ou Mimbu Ajari Niko
Nippo
Nishiyama,[nyudo de].
Nissen 1. 日仙 ou Joren-bo ou Hyakkan-bo
Nissho 日照 (1221 - 1323). Egalement appelé acarya Ben (Ben ajari),
Nisshu Shimotsuke-bo Nisshu
Nitcho 1. 日頂 (Sommet du soleil) ou Iyo-bo Nitcho
disciples laics

Nanjo Hyoe Shichiro ;

Nichigen-nyo,
Nichimyo Disciple laïque
Nichinyo, 日女 [dame].
Nii-ama, 新尼.

disciples-moines d'autres lignées convertis par Nichiren
 
Terre pure (souvent réunies sous le vocable d'amidisme, du nom du bouddha Amida) : Jōdo, école de la Terre pure et Jodo shin, école de la véritable Terre pure, Yuozu nenbutsu, école de l'Attention Mutuelle au Bouddha
 
Écoles Zen, fondées sur la « méditation silencieuse » (bien que le terme zen, quasiment intraduisible, ne suppose pas de sujet méditant)
 
Rinzai, école de Linji
 
Soto, école de Caoshan Benji (Cao-So) et Dongshan Liangjie (Dong-To)
 
Obaku, école du mont Huangbo (montagne chinoise où se situe le temple fondateur), influencée par la Terre pure
 
 
 
 

La plupart de ces écoles sont issues du Mahayana ; seule l'école Ritsu provient du bouddhisme hinayana, Shingon étant du courant vajrayana et Tendai est à mi-chemin entre mahayana et vajrayana.

De ses 13 écoles principales découlent les 56 écoles (, ha) existantes au Japon. Aujourd'hui, les écoles dominantes sont celles de l'époque de Kamakura, ainsi que le Shingon de l'époque de Heian.

Retour
haut de la page