Bouddhisme de Tien-Tai


Les dix titres du Bouddha

Peter Johnson

http : //www.tientai.net/teachings/dharma/buddha/10titles.htm

Les dix titres honorifiques du Bouddha apparaissent dans de nombreux sutras et sont souvent repris dans le Sutra du Lotus et d’autres sutras. Généralement, les dix titres s’appliquent à tous les bouddhas, en tous lieux.

1. L’Ainsi-Venu (Tathagata) se réfère à celui qui, depuis le monde de l’ultime réalité spirituelle, descend dans ce monde afin d’apporter l’Eveil aux êtres vivants, puis s’en va de nouveau dans le nirvana, retournant à l’ultime réalité.

2. Digne d’offrandes ou Digne de vénération (Arhat). La vie des premiers bouddhistes dépendait des aumônes et ils pratiquaient la mendicité (le mot sanskrit bhiksu pour désigner le moine signifie littéralement mendiant). En faisant des dons aux bhiksus les chefs de famille plantaient des bonnes racines par la pratique de la générosité, la première vertu bouddhique. Le bouddhisme, comme n’importe quelle autre religion dépend des donateurs pour survivre et propager le Dharma. Ceux qui avaient atteint la véritable noblesse et l’abnégation étaient appelés arhats, "dignes d’offrandes" ou "dignes de vénération". En vénérant le Bouddha on pratique la principale vertu de bodhisattva.

3. Sage parfait (Samyak Sambuddha). Celui dont le savoir s’étend à tout, qui est éveillé à l’unicité de toutes choses. Il voit au-delà de la dualité et comprend comment tout est agencé dans la grande fabrique de la réalité. Celui qui comprend la triple vérité.

4. Parfait dans la conduite et le savoir (Vidya-carana-sampanna). Perfection dans la compréhension spirituelle (du nirvana, de la non-substantialité et de l’impermanence, les trois sceaux du Dharma) aussi bien que dans la compréhension des faits (actes, paroles, pensées).

5. Bien parti (Sugata). Le pendant de l’Ainsi-venu (Tathagata). Celui qui quitte ce monde pour un meilleur.

6. Connaisseur du monde (Lokavit). Il comprend la causalité, le karma et les rétributions, la finalité de chaque Voie, le présent, le passé et l’avenir, le monde Saha et le monde des vies-morts (samsara).

7. Suprême (Anuttara). Insurpassable, hors pair. Titre souvent associé à Sage parfait. Dans ce cas, il se réfère à l’unité de la triple vérité, la perfection de l’Eveil.

8. Dompteur des Hommes (Purusa-damya-sarathi). Tel le dompteur d’éléphants ou de lions, le Bouddha est capable de contrôler les détresses émotionnelles (klesas) des autres, apportant sérénité et Eveil.

9. Maître des dieux et des hommes (Sasta deva-manusyanam). Le Bouddha sait enseigner la morale aux divinités (devas) et aux hommes (manusyas) pour les garder du mal mais également leur enseigner la libération du monde des vies-morts.

10. Bouddha - L’Honoré du monde. (Buddha-Bhagavan ou Buddha-Lokanatha). Celui qui est Eveillé (Bouddha) à la vérité du nirvana, qui reconnaît que la bodhéité est inhérente à toute vie et qui est décidé à éveiller cette bodhéité en chacun. A son passage dans ce monde, l’Eveillé (le Bouddha) est honoré par tous les êtres vivants.

Retour au menu Tien-Tai

haut de la page

Copyright © Peter Johnson 2001 - All rights reserved