ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Shuddhipanthaka - Suri et Handoku
 

Même en ayant commis les cinq forfaits, les dix mauvaises actions, ou d'innombrables autres méfaits, certaines personnes peuvent atteindre la bodhéité si elles ont des capacités supérieures. Devadatta et Angulimala en sont l'exemple. Et même des personnes de capacités médiocres peuvent parvenir à l'Eveil si elles s'abstiennent de commettre toute faute. Shuddhipanthaka en est l'exemple. Nos capacités sont encore plus médiocres que celles de Shuddhipanthaka. Nous ne distinguons pas mieux les couleurs et les formes que l'oeil d'un mouton. Nos états d'avidité, d'asura, d'ignorance sont si profonds que nous commettons chaque jour les dix mauvaises actions et, même sans commettre les cinq forfaits, nous nous rendons quotidiennement coupables de fautes similaires.
Encouragements à une personne malade (décembre 1264, à Nanjo Hyoe Shichiro)

Il y avait deux frères appelés Suri et Handoku. Tous deux répondaient indifféremment au nom de Suri ou Handoku. Vous êtes trois croyants qui leur ressemblez. Si l'un de vous me rend visite, c'est comme si vous étiez tous les trois avec moi.
L'Allègement de la Rétribution Karmique (octobre 1271, à Ota Saemon)

Je me demande quelles bonnes causes, créées dans vos vies passées, vous ont permis de me rendre visite à moi, Nichiren  ! Mais quoi que vous ayez pu faire par le passé, je suis certain que maintenant vous parviendrez à vous libérer des souffrances de la naissance et de la mort. Shuddhipanthaka (Surihandoku) ne parvenait toujours pas, au bout de trois ans, à mémoriser un enseignement de [seulement] quatorze caractères, et il atteignit quand même l'Eveil. Alors que Devadatta, qui connaissait par coeur soixante mille enseignements sacrés, tomba dans l'enfer avici. Ces exemples illustrent parfaitement la situation du monde en cette époque des Derniers jours du Dharma. N'imaginez en aucun cas qu' ils ne concernent que les autres et non vous-même.
La prière pour la pluie des trois maîtres du Tripitaka (
Minobu, 22 juin 1275 au nyudo Nishiyama)

 

 

haut de la page
retour