ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Rong Rong Qiqi, Ruan-ji et les Sept sages du Bois des Bambous
 

Ainsi, les fléaux et les désastres actuels sont engendrés de la même manière par le peuple japonais de haute comme de basse naissance, qui a foi dans le Senjaku-shu. Fustigeant ceux qui cherchent refuge dans des bouddhas autres qu'Amida, et dans des sutras autres que les trois sutras de Jodo, ils se comportent de manière pernicieuse et refusent de leur exprimer de la gratitude. Ainsi, tout le peuple japonais néglige la bienséance, en se joignant aux moines et aux nyudo qui n’observent pas les préceptes bouddhiques. Ils sont comme ceux qui imitèrent Ruan-ji et détruisirent la bienséance, ou comme les partisans de Wei Yuansong qui persécutèrent le bouddhisme en Chine.

Lorsque je lis l’intégralité des sutras autres que le Sutra de la Fleur du Dharma, je n’ai nulle envie alors de devenir une femme. En effet, un sutra définit les femmes comme étant les envoyées de l’enfer. Un autre sutra les qualifie de grand serpent. Un autre les compare à un arbre tordu. Un autre sutra enseigne encore que les femmes sont des êtres ayant brûlé la graine de bodhéité. Non seulement dans les sutras, dans les livres extérieurs également, un dénommé Rong Qiqi, dans un poème dédié aux trois félicités, loue le bonheur de ne pas être une femme, félicité de ne pas être né en tant que femme, ni au ciel, ni sur terre.
Shijo Kingo Dono Nyobo Gohenji (Minobu, le 27 janvier 1275, à Nichigen-nyo, la femme de Shijo Kingo) =
L'unité de mari et femme

Ici, les fleurs de printemps s'épanouissent en été et les arbres, qui d'ordinaire donnent des fruits en automne, les produisent en hiver. La seule rencontre que l'on puisse faire est celle d'un bûcheron ramassant du bois et les seuls visiteurs que je reçoive sont des amis de longue date. Le Mont Shang (note) où vivaient retirés du monde les quatre ermites aux cheveux blancs, ou la région peu accessible de montagne où vécurent les sept sages du bois des Bambous furent probablement des lieux du même genre. On monte vers le sommet en croyant y voir pousser des algues, mais ce ne sont que des champs de fougères. On descend dans la vallée, persuadé d'avoir vu des plantes comestibles, et, en regardant mieux, on n'y trouve que des herbes aux racines vénéneuses.
Réponse à Nii-ama (Minobu, 16 février 1275 à Nii-ama)

Rong Qiqi cita parmi les "trois plaisirs" de son existence celui de ne pas être né en tant que femme. C'est ainsi que les femmes sont dénigrées, dans les écrits bouddhiques aussi bien que non bouddhiques. Pourtant, même si elles ne lisent ou ne copient pas le texte de ce Sutra [le Sutra du Lotus], les femmes qui le gardent dans leur coeur, dans leurs paroles et leurs actions, en particulier celles qui récitent à haute voix Namu Myoho Renge Kyo, pourront rapidement atteindre la bodhéité, comme la fille du Roi-Dragon ou Gautami et Yashodhara qui vécurent à la même époque que le Bouddha. Tel est le sens du passage du Sutra que vous avez cité.
Parvenir directement à la bodhéité grâce au Sutra du Lotus (Minobu, mars 1277 ? à Myoho-ama)

 

 

haut de la page
Retour au dictionnaire