ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Kenshin

Pendant un temps, les bouddhistes shingon du Japon se querellèrent avec ceux de l'Ecole Tendai-Hokke. Celle-ci a peu à peu décliné jusqu’à ce que le bouddhisme shingon domine entièrement le Mont Hiei, au moment où Myoun devenait le 55e Grand-patriarche (zasu) du temple Enryaku-ji, durant le règne du 81e souverain, l’empereur Antoku. Qui plus est, le 61e Grand-patriarche, Kenshin Gonsojo, non seulement adhéra au Shingon alors qu’il était à la tête du temple Enrakyu-ji, mais abandonna par la suite les deux bouddhismes du Lotus et du Shingon pour devenir un disciple de Honen, principal diffamateur du Véritable Dharma. L'administrateur des moines, Jien, qui pria pour la défaite des Hojo dans les incidents de Jokyu, exerça également les fonctions des 62e, 65e, 69e et 71e Grand-patriarche du temple Enrakyu-jiet fut le maître de l’ex-empereur Go-Toba.
Souverains de notre pays (Minobu, février 1275)

Toutes ces citations émanent de maîtres de l'école Jodo et vous pourriez peut-être mettre leur parole en doute. Mais le défunt maître Genshin*, à qui aucun sage des écoles Tendai ou Shingon n'est supérieur à l'époque des Derniers jours du Dharma, dit de même. Il affirme, dans son ouvrage intitulé Ojo yoshu (L'Essentiel pour renaĆ®tre dans la Terre pure), que les enseignements du bouddhisme, exotériques aussi bien qu'ésotériques, ne sont pas de nature à délivrer des souffrances de la vie et de la mort. De plus, dans un ouvrage intitulé Ojojuin [Définition des dix causes qui permettent de renaître dans la Terre pure] Yokan, de l'école Sanron, est du même avis. Il dit que, si les enseignements des écoles Hokke et Shingon sont totalement rejetés au profit de la récitation exclusive du Nembutsu, dix personnes sur dix, cent personnes sur cent pourront renaître dans la Terre pure." Ces déclarations de Honen suscitèrent d'abord des polémiques avec les moines du Mont Hiei, du To-ji, du Onjo-ji et des sept temples principaux de Nara. Mais la préface du Ojo yoshu parut si convaincante que Kenshin, patriarche du temple du Mont Hiei, fut finalement conquis par la doctrine du Nembutsu et devint un disciple de Honen.
Le choix en fonction du temps 2 (Minobu, 10 juin 1275 ; adressé à Yui)

 

 

 

haut de la page
Retour