Offrande d’une statue du Bouddha Shakyamuni
au temple à Mama
*

Lettres et traités de Nichiren Daishonin.

(Mama Shaka Butsu Gokuyo Chikujo)
Kamakura, le 26 septembre 1270 à Toki Jonin

 

Offrande

J’ai entendu dire que vous venez d’installer une statue du Bouddha Shakyamuni. Vous avez créé cette image du Bouddha qui n’avait jamais apparu au cours des innombrables kalpas d’un temps sans commencement, en vous conformant au principe d’ichinen sanzen (une pensée – 3000 mondes) contenu dans votre cœur. Je forme le souhait d’être rapidement en mesure de venir pour lui rende hommage.

Un passage du Chapitre II (Hoben, Moyens appropriés) du Sutra dit :

« Les bouddhas, Vénérés du monde, veulent ouvrir les êtres au savoir et à la vision de la bodhéité et leur faire acquérir l'Eveil. » (Yoku ryo shujo. Kai But-chi ken...)

Et dans le chapitre XVI (Nyorai Juryo, Durée de Vie de l’Ainsi-Venu), il est dit :

« Depuis que je suis vraiment devenu Bouddha un temps incommensurable s'est écoulé. (Nen Ga jitsujo But-chi rai)

Il est question là d’un temps illimité et incommensurable : muryō muhen. Ces citations décrivent un aspect du Bouddha qui est aussi celui de la statue que vous avez fait ériger.

Hâtez-vous de faire accomplir par Iyo-bo (Nitcho Shonin) la cérémonie d’Ouverture des Yeux. Dites-lui de lire un passage du Sutra du Lotus et de transférer les six sens Eveillés du Bouddha à la statue. Elle deviendra ainsi le corps vivant du Maître du Dharma de tout le bouddhisme, l’Honoré du Monde Shakyamuni. Ensuite, s’il vous plaît, enchâssez-la et vénérez-la.

Je ne serais pas si affirmatif s’il ne s’était pas agi de vous ou de votre fils. Daishin Ajari est au courant en ce qui concerne le Hall de pratique* de votre domaine. Vénérez le Bouddha et priez pour vous libérer des souffrances par la réalisation de la bodhéité.

Dans le passé, vous avez fait l’offrande (gokuyo) d’une statue de Daikoku. Est-ce que depuis vous avez eu à subir des ennuis de la part de la société ? Les mérites pour l’installation dela statue du Bouddha sera aussi abondants que les marées sans fin de l'immense océan et la bonne fortune accumulée sera aussi parfaite que la pleine lune. Vous aurez une longue vie et renaîtrez, sans le moindre doute, sur le Mont Ryojusen dans vos existances futures.

De ma main
Nichiren

Retour
haut de la page