DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Hokke Mongu - Fahua Wenzhu
Mots et phrases du Sutra du Lotus


Commentaire en dix fascicules du Sutra du Lotus exposé par Zhiyi (538 – 597)
et consigné par écrit par Guanding (561 – 632). Chaque fascicule comprend deux parties. Dans la partie consacrée au chapitre Jo* (I) du Sutra du Lotus, Zhiyi divise ce sutra en trois parties : la préparation, la révélation et la transmission. L'enseignement de la préparation prépare les êtres à recevoir la vérité. La révélation est la vérité que le Bouddha communique. La transmission est l'enseignement qui insiste sur le fait que la vérité révélée doit être transmise à l'avenir. Zhiyi définit le chapitre Jo* (I) comme la préparation ; les quinze chapitres et demi suivants, du chapitre Hoben* (II) à la première moitié du chapitre Fumbetsu Kudoku comme la révélation ; et les sept chapitres et demi qui restent, de la seconde moitié du Fumbetsu Kudoku au chapitre Fugen* (XXVIII) comme la transmission. De plus, Zhiyi divise le Sutra du Lotus en deux parties : l'enseignement théorique (les quatorze premiers chapitres) et l'enseignement essentiel (les quatorze derniers) et applique ces trois divisions de préparation, révélation et transmission à chacune d'elles. Dans l'enseignement théorique du Sutra, il définit le chapitre Jo* (I) comme préparation, les huit chapitres suivants, du chapitre Hoben* (II) au chapitre Ninki* (IX) comme révélation, et les cinq chapitres, du chapitre Hosshi* (X) au chapitre Anrakugyo* (XIV) comme transmission. Pour l'enseignement essentiel, la première moitié du chapitre Yujutsu* (XV) est la préparation ; la dernière moitié du chapitre Yujutsu* (XV), le chapitre Juryo* (XVI) et la première moitié du chapitre Fumbetsu Kudoku (soit un chapitre et deux moitiés) sont la révélation ; les onze chapitres et demi qui restent, de la seconde moitié du chapitre Fumbetsu Kudoku (XVIIe) au chapitre Fugen* (XXVIII), sont la transmission.
Zhiyi fournit ensuite quatre clés (shikaku) pour interpréter les mots et phrases du Sutra du Lotus : 1) les causes et circonstances (innen), 2) les enseignements rattachés (yakkyo), 3) les enseignements théorique et essentiel (honjaku) et 4) l'observation du coeur (kanjin). La première permet d'interpréter les mots et phrases du Sutra du Lotus en envisageant les causes et les circonstances qui amenèrent le Bouddha à les exposer et de les comprendre du point de vue des quatre manières d'enseigner (shishitsudan). La seconde clé consiste à interpréter les mots et les phrases du Sutra selon les quatre enseignements de la doctrine et en fonction des cinq périodes ; la troisième consiste à les considérer sous l'angle des enseignements théorique et essentiel ; et la quatrième est de percevoir leur vérité dans son propre coeur grâce à la pratique de la méditation. Zhiyi explique des passages de chaque chapitre du Sutra en utilisant ces quatre clés, clarifiant ainsi les profonds principes du Sutra, tels que le remplacement des Trois Véhicules par le Véhicule unique (kaisan ken ichi) et la révélation de l'Eveil primordial du Bouddha dans le passé atemporel (kuon jitsujo).
Le Hokke Mongu est l'un des trois ouvrages principaux de Zhiyi avec le Hokke Gengi et le Maka Shikan.

Retour au dictionnaire
haut de la page