Sutra du Lotus*
妙法蓮華經
Chapitre IX
La prédiction conférée aux apprentis
et à ceux qui sont au delà de l'étude

(授學無學人記品, Jugaku mugaku Ninki hon, Shouxue wuxue ren ji pin)

A ce moment*, Ananda* et Rahula* se firent cette réflexion : "Chaque jour nous pensons en nous-mêmes combien ce serait agréable si nous pouvions recevoir la prédiction."

Sur ce, ils se levèrent de leur siège et s'avancèrent devant le Bouddha, inclinèrent en révérence leur tête jusqu'à ses pieds et s'adressèrent ensemble à l'Éveillé: «Vénéré du monde*, nous devons nous aussi avoir part à cela; nous n'avons jamais pris refuge qu'en l'Ainsi-Venu; nous sommes de plus reconnus des devas*, des hommes et des asuras* de l'ensemble des mondes. Ananda* a toujours été à ses côtés pour préserver le réceptacle du Dharma, Rahula* est le fils du Bouddha; si l'Éveillé daigne nous octroyer la prédiction de l'Eveil complet et parfait sans supérieur*, nos voeux seront comblés et les souhaits de la multitude seront aussi satisfaits. »

À ce moment, deux mille auditeurs-shravakas*, apprentis et au-delà de l'étude, se levèrent tous de leur siège, se découvrirent l'épaule droite, s'avancèrent devant l'Éveillé, joignirent unanimement les paumes, le visage levé vers le Vénéré du monde*, formant le même voeu qu'Ananda* et Rahula*, et se tinrent debout sur le côté.

Alors l'Éveillé déclara à Ananda* :

Dans l'avenir tu obtiendras de devenir Éveillé et ton nom sera l'Ainsi-Venu Sagaravaradhara buddhivikriditabhijna*, Arhat*, Samyak-Sambuddha*, Vidya-carana-sampanna*, Sugata*, Lokavit*, Purusa-damya-sarathi*, Sasta deva-manusyanam*, Buddha*, Bhagavat*. Il aura fait offrande à soixante-deux myriades de bouddhas et aura préservé le réceptacle du Dharma; après quoi il obtiendra l'Eveil complet et parfait sans supérieur*, convertira par son enseignement des bodhisattvas aussi nombreux que les sables de vingt millions de myriades de Gange et leur fera réaliser l'Eveil complet et parfait sans supérieur* ; son royaume aura nom Anavanamitavaijayanta (Banière Victorieuse Toujours Dressée), sa terre sera pure, le sol en sera de béryl. Son kalpa sera appelé Manojnashabdabhigararjita (Son Sublime Emplissant Tout); l'âge de l'Éveillé sera de millions de myriades de kalpa incalculables. Même si on les comptait et calculait au cours d'innombrables myriades de kalpa incalculables, on ne pourrait en connaître le nombre. Le Dharma correct durera le double de cet âge, et le Dharma formel perdurera encore le double du Dharma correct. Ananda*, cet Éveillé Sagaravaradhara buddhivikriditabhijna* aura ses mérites loués et admirés de concert par les bouddhas Ainsi-Venus des dix directions, nombreux comme les sables d'innombrables millions de myriades de Gange.

Voulant réitérer cette idée, il s'exprima en stances :

Je le dis maintenant au sein de la communauté;
Ananda*, qui maintient le Dharma,
fera offrande aux bouddhas,
après quoi il réalisera l'Éveil correct;
son nom sera l'Éveillé Sagaravaradhara buddhivikriditabhijna* ;
son royaume sera pur,
du nom de Anavanamitavaijayanta (Étendard Vainqueur Toujours Dressé).
Il convertira les bodhisattvas
en nombre comparable aux sables du Gange.
Ce bouddha sera de grande autorité,
son renom emplira les dix directions;
son âge n'aura pas de mesure,
à cause de sa pitié pour les êtres.
Le Dharma correct aura deux fois son âge,
et le Dharma formel, le double encore.
Autant que les sables du Gange,
des êtres sans nombre,
au sein du Dharma de cet Éveillé,
planteront les causes et conditions de la voie de bouddha
.

Alors, dans l'assemblée, huit mille bodhisattvas qui avaient nouvellement déployé leur intention eurent tous cette pensée: nous n'avons pas encore entendu les grands bodhisattvas obtenir une telle prédiction; pour quelles raisons les auditeurs-shravakas* ont-ils donc, eux, reçu cette confirmation ?

A ce moment, le Vénéré du monde* sut ce que les bodhisattvas pensaient en leur coeur et il leur déclara :

Hommes de foi sincère ! Ananda* et moi avons en même temps, auprès du bouddha Dharma gahanabhyudgataraja*, déployé la pensée d'Eveil complet et parfait sans supérieur*. Ananda* se complaisait toujours à l'érudition, moi, je me consacrais toujours au zèle. C'est pourquoi j'ai pu déjà réaliser l'Eveil complet et parfait sans supérieur*, tandis qu'Ananda* préserve mon Dharma, et protégera le réceptacle du Dharma des bouddhas du futur; il convertira de son enseignement et mènera à l'accomplissement une multitude de bodhisattvas. Tel est son voeu originel, et c'est pourquoi il se voit accorder cette prédiction.

Ananda*, face à l'Éveillé, entendant en personne la prédiction qui lui était conférée, ainsi que les ornements de son royaume, son voeu totalement satisfait, eut le coeur en grande allégresse à ce fait sans précédent. Il se souvint sur-le-champ du réceptacle du Dharma d'innombrables millions de myriades de bouddhas du passé, y ayant accès sans obstacle, comme s'il les entendait à l'heure même; il reconnut aussi son voeu originel.

Alors Ananda* s'exprima en ces stances :

Extraordinaire est le Vénéré du monde*,
il m'a remis en mémoire le passé,
le Dharma d'innombrables bouddhas,
comme si je les entendais aujourd'hui.
Je n'ai maintenant plus de doute
et demeure fermement dans la voie de bouddha;
en manière d'expédient, je sers d'assistant
pour préserver le Dharma du Bouddha.

Alors l'Éveillé déclara à Rahula* :

À l'avenir, tu obtiendras de devenir Éveillé sous le nom d'Ainsi-Venu Saptaratnapadmavikramin*, Arhat*, Samyak-Sambuddha*, Vidya-carana-sampanna*, Sugata*, Lokavit*, Purusa-damya-sarathi*, Sasta deva-manusyanam*, Buddha*, Bhagavat* ; il aura fait offrande à des bouddhas Ainsi-Venus en nombre égal aux atomes de dix mondes et aura toujours été le fils aîné de ces bouddhas, tout comme maintenant. Pour cet Éveillé Saptaratnapadmavikramin*, les ornements de son royaume, le nombre de kalpa de son âge, les disciples qu'il convertira, le Dharma correct et le Dharma formel différeront nullement de ceux de l'Éveillé Sagaravaradhara buddhivikriditabhijna*, et il deviendra aussi fils aîné de cet Éveillé. Cela passé, il obtiendra ensuite l'Eveil complet et parfait sans supérieur*.

Alors, le Vénéré du monde*, voulant réitérer cette idée, s'exprima en stances :

Lorsque j'étais prince,
Rahula* était mon fils aîné;
à présent que j'ai réalisé la voie d'Éveillé,
ayant reçu le Dharma, il est mon fils en Dharma.
Dans les âges à venir,
il rencontrera d'innombrables myriades de bouddhas,
il sera leur fils aîné,
de tout son coeur en quête de la Voie de bouddha.
La pratique cachée de Rahula*,
moi seul suis capable de la connaître;
il s'est manifesté comme mon fils aîné
pour montrer aux êtres,
par myriades et millions, innombrables,
des mérites qui ne se peuvent calculer.
Demeurant fermement dans le Dharma de Bouddha,
il y est en quête de la Voie insurpassable.

Alors le Vénéré du monde* regarda les deux mille shravakas, apprentis et au-delà de l'étude, dociles et souples en intention, paisibles, purs, contemplant de tout coeur l'Éveillé, et il déclara à Ananda* : «Vois-tu ces deux mille hommes, apprentis et au-delà? - Certes, je les ai vus. - Ces gens, Ananda*, feront offrande à des bouddhas Ainsi-Venus en nombre égal aux atomes de cinquante mondes, les honoreront, les vénéreront et préserveront le réceptacle de leur Dharma. Au terme de cela, chacun d'eux, en même temps, pourra réaliser l'état de bouddha dans les royaumes des dix directions, tous sous un nom identique, qui sera l'Ainsi-Venu Ratnaketuragaja*, Arhat*, Samyak-Sambuddha*, Vidya-carana-sampanna*, Sugata*, Lokavit*, Purusa-damya-sarathi*, Sasta deva-manusyanam*, Buddha*, Bhagavat*. Leur âge sera d'un kalpa ; les ornements de leur royaume, les auditeurs-shravakas* et les bodhisattvas, le Dharma correct et le Dharma formel seront tous pareils. »

Alors le Vénéré du monde*, voulant réitérer cette idée, s'exprima en stances :

Ces deux mille auditeurs-shravakas*
qui se tiennent maintenant devant moi,
je leur ai à tous donné la prédiction :
dans l'avenir ils deviendront bouddha ;
les bouddhas à qui ils feront offrande
seront aussi nombreux que les atomes dont j'ai parlé plus haut;
ils préserveront le réceptacle de leur Dharma
et après réaliseront l'état de bouddha.
Chacun, dans les royaumes des dix directions,
aura un nom identique à tous ;
ils siégeront en même temps au lieu de la Voie
pour attester la sagesse insurpassable.
Tous auront pour nom Ratnaketuragaja*,
leur royaume et leurs disciples,
leur Dharma correct et leur Dharma formel
seront tous égaux, sans nulle différence.
Tous, grâce à leurs pouvoirs mystiques,
sauveront les êtres des dix directions;
leur renom sera universellement répandu,
et ils finiront par atteindre la bodhéité.

Alors, les deux mille, apprentis et au-delà de l'étude, entendant l'Éveillé conférer la prédiction, exultèrent d'allégresse et s'exprimèrent en stances :

Le Vénéré du monde* est un flambeau de sagesse;
à entendre sa voix nous conférer la prédiction,
notre coeur s'emplit d'allégresse,
comme si nous étions ondoyés d'immortalité.

SUITE (chapitre X)

Commentaire de Nikkyo Niwano sur ce chapitre

Ce qu'en dit Nichiren


haut de la page