Bouddhisme de Tien-Tai


Les bouddhas des dix directions

Peter Johnson

http : //www.tientai.net/teachings/dharma/buddha/10directions.htm


Les bouddhas des dix directions tels qu’ils apparaissent dans le Sutra du Lotus et sont décrits dans le Dasa Bhumika Vibhasa Sastra, traité attribué à Nagarjuna
Direction
Commentaires de Nagarjuna
Versets du Dasabhumika Vibhasa Sastra
Est
La vertu du bouddha est pure, dans le sens qu’elle crée uniquement la paix et le contentement, contrairement aux devas et dragons qui peuvent perturber les êtres vivants. Dans l’est, se trouve un monde appelé Sans Troubles.
Là, demeure un bouddha nommé Divine Vertu.
D’aspect il est comme une montagne dorée.
Son nom est universellement entendu.
Lorsque les hommes entendent son nom,
Ils atteignent l'étape de non-régression.
Je joins mes mains et lui rends hommage
Je le prie d’effacer tous les troubles et les douleurs.
Sud-est
La spiritualité vertueuse du bouddha ôte aux devas et aux hommes tout le mal. Dans le sud-est, se trouve un monde appelé Clair de Lune.
Là, demeure un bouddha nommé Sans Larmes.
Sa brillante lumière est comme le soleil et la lune.
En le rencontrant toute détresse émotionnelle se dissipe.
Il enseigne sans discontinuer aux êtres vivants le Dharma.
Toutes les souffrances morales et physiques sont abolies.
En louant les noms des bouddhas des dix directions, je me prosterne en vénération.
Sud
Le bouddha est comme l’encens de santal et une réserve de fraîcheur. Entendre au loin le bouddha est comme capter l’effluve de l’encens et éteindre les détresses brûlantes des trois poisons. Il est rafraîchissant et clair comme un bassin d’eau fraîche. Dans le sud, se trouve un monde appelé Allégresse.
Là, demeure un bouddha nommé Vertu de Santal.
Son visage est comme la pleine lune.
L’éclat de son rayonnement est à nul autre pareil.
Il peut éteindre le feu des détresses émotionnelles
Engendrées dans les êtres humains par les trois poisons.
En entendant son nom on parvient à l’étape de non-régression.
C’est pourquoi je me prosterne en vénération.
Sud-ouest C’est grâce aux qualités spirituelles du bouddha, à ses pouvoirs et à son Eveil que toute sorte de trésors sont offerts aux êtres vivants. Dans le sud-ouest, se trouve un monde appelé Multitude de Marques.
Là, demeure un bouddha nommé Don de Trésors.
Les innombrables trésors du Dharma,
Il les offre largement à tous les êtres vivants.
Les têtes et les faces des divinités expriment la vénération,
Leurs coiffures ornées de joyaux sont posée à ses pieds.
Maintenant, avec les cinq extrémités du corps au sol,
Je prends refuge dans l’Honoré du monde qui offre ses trésors.
Ouest
L’éclat du corps du bouddha et de sa sagesse est sans limites. Dans l’ouest, se trouve un monde appelé Hoben
Là, demeure un bouddha nommé Eclat illimité.
La lumière de son corps et la brillance de sa sagesse
Ne connaissent ni limites ni fin.
Ceux qui entendent son nom atteindront l’étape de non-régression.
Je me prosterne en vénération,
Et prie pour qu’il me libère des liens des vies-morts.
Nord-ouest Le corps physique du bouddha est comme une fleur magnifique aux vertus sans limites. Dans le nord-ouest, se trouve un monde appelé Multitude de Sons
Là, demeure un bouddha nommé Fleur de Vertu.
Ce monde porte une multitude d’arbres ornés de joyaux.
Le merveilleux son du Dharma s’en échappe largement.
Avec les sept fleurs de l’Eveil,
Le bouddha recouvre toujours les êtres vivants.
La touffe blanche entre ses sourcils est comme la lune.
Je me prosterne en vénération.
Nord
Les bénédictions des vertus du bouddha sont nobles et manifestes révélé, comme des bannières et des marques. Dans le nord se trouve un monde appelé Inébranlable.
Là, demeure un bouddha nommé Marques de Vertu.
Son corps possède les marques majeures et mineures,
Par lesquelles il se fait connaître.
En brisant les odieux réceptacles des démons,
Le bien guide les personnes et les dieux.
En entendant son nom on parvient à l’étape de non-régression.
C’est pourquoi je me prosterne en vénération.
Nord-est
Le bouddha enseigne toujours les pratiques des auditeurs-shravakas, des pratyekabuddhas et des bodhisattvas. C’est la pratique des Trois Véhicules avec les hommes de capacités faibles, moyennes et supérieures. Dans le nord-est se trouve un monde appelé Tranquillité.
Où tous les trésors sont atteints ensemble.
Le bouddha est nommé Pratiquant des Trois Véhicules.
Son corps est orné de marques illimitées.
La lumière de sa sagesse et de sa perspicacité est sans mesure,
Et capable de détruire les ténèbres de l’ignorance.
Les êtres vivant n’y connaissent ni douleur ni détresse.
Je me prosterne en vénération.
Nadir
Brillant renvoie à l'éclat du corps du bouddha de sagesse et à la lumière de l'arbre orné de joyaux. En bas, se trouve l'immense Vaste monde,
Là demeure un bouddha nommé Brillante Vertu.
Les marques de son corps sont de merveilleuses et de sublimes,
Montagne d'or et sable de la rivière Jambu.
Avec le soleil de la sagesse et de l’illumination
Il fait éclore les fleurs dont les racines spirituelles sont bénéfiques.
Le précieux terrain est très vaste et grand,
Je me prosterne en vénération.
Zénith Les bénédictions des disciples du bouddha font largement pleuvoir une multitude vertus. Au-dessus, se trouve le monde de nombreuses lunes.
Là, demeure le bouddha nommé Océan de Vertus.
Les grandes vertus des disciples
Et des bodhisattvas sont sans mesure.
Le Lion, parmi ces êtres nobles
Est nommé Dispensateur de nombreuses vertus.
Les démons ont tous peur de lui.
Je me prosterne en vénération.
Retour au menu Tien-Tai
haut de la page