ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Gomyo

Par le passé, vers la fin des Jours du Dharma formel, Gomyo, Shuen et d'autres moines présentèrent des pétitions au gouvernement dans lesquelles ils calomniaient le Grand-maître* Saicho*. Maintenant, au début des Derniers jours du Dharma, Ryokan, Nen'a et d'autres ont établi de faux documents qu'ils ont présenté au shogunat. Ne sont-ils donc pas le troisième groupe d'ennemis du Sutra du Lotus ?
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

Plus de trois cents moines des sept temples principaux de Nara, dont certains hautement respectés, tels le Supérieur des moines Gomyo et le maître des préceptes Keishin, calomnièrent violemment le Grand-maître* Saicho* en disant : "De même qu'il y eut autrefois, à l'ouest, dans le pays de Sia, en Asie Centrale, un mauvais brahmane appelé Kiben dont les propos mensongers abusaient les gens, maintenant, dans ce pays de l'est, le Japon, il y a un crâne tondu qui égrène des paroles habiles.
Le pratiquant du Sutra du Lotus rencontrera des persécutions (Sado, 14 janvier 1274 à Toki Jonin, Shijo Kingo, Kawanobe et Yamato Ajari)

Gomyo, qui instruisit le Grand-maître* Saicho*, était un sage, le moine le plus important de [Nara] la capitale du Sud. Avec quarante de ses disciples, ils récitèrent ensemble le Sutra Ninno pour faire tomber la pluie ; cinq jours plus tard, il plut. Il est certainement merveilleux que la pluie soit tombée le cinquième jour, mais c'est moins impressionnant que si elle était tombée dès le troisième jour. De plus, la pluie fut très violente, ce qui marque l'infériorité de Gomyo.
La prière pour la pluie des trois maîtres du Tripitaka (Minobu, 22 juin 1275 au nyudo Nishiyama)

Dans les temps anciens, en de nombreuses occasions, des prières pour la pluie ont servi à déterminer la supériorité d'un enseignement sur un autre, comme dans les défis que se lancèrent Gomyo et le Grand-maître* Saicho*, ou Shubin et Kukai*
Lettre de pétition de Yorimoto (Minobu, le 25 juin 1277, requête au seigneur Ema au nom de Shijo Kingo)

 

Retour au dictionnaire

haut de la page