Réponse à l'épouse du seigneur Matsuno

Lettres et traités de Nichiren Daishonin. ACEP - vol. 7, p. 209 ; SG* p. 991.
Gosho Zenshu p. 1394 - Matsuno dono nyubo gohenji

20e j. du 6e m. de 1279 ; adressé à l'épouse de Matsuno Rokuro Zaemon-no-jo, fils du nyudo Matsuno Rokuro Zaemo

 

J'ai bien reçu, le 3e jour du 6e mois, la caisse de blé, le panier d'ignames, le panier de melons et les divers autres dons que vous m'avez fait parvenir, et je regrette profondément de ne pas avoir pu vous en remercier auparavant.

Ce lieu où je réside maintenant est le plateau de Minobu, dans une région comprenant trois villages, Iino, Mimaki et Hakiri, dans la province de Kai, plus précisément au nord-ouest du village d'Hakiri. Au nord, le sommet du Mont Minobu perce les cieux ; au Sud, les crêtes du Mont Takatori déchirent les nuages ; à l'Est le Mont Tenshi monte jusqu'au soleil ; et, à l'Ouest, une chaîne de montagnes abruptes s'étend jusqu'au sommet du Mont Shirane. Le cri perçant des singes résonne dans l'air, et la terre s'emplit du cri strident des cigales.

C'est comme si le Pic du Vautour, en Inde, s'était transporté ici, ou comme si j'avais sous les yeux le Mont Tian-tai en Chine. Je ne suis ni le Bouddha Shakyamuni, ni le Grand-maître* Zhiyi*, mais parce que je lis sans cesse le Sutra du Lotus, jour et nuit, et que je parle du Maka Shikan matin et soir, ce lieu ressemble à la Terre pure du Pic du Vautour et ne diffère en rien du Mont Tian-tai .

Mais quand même je ne suis qu'une personne ordinaire dont l'existence dépend de choses extérieures. Si je restais sans vêtements, mon corps serait transi par le vent qui souffle, et sans manger, je ne pourrais pas vivre bien longtemps. Ce serait comme ne pas remplir une lampe à huile ou cesser de mettre des bûches dans un feu. Comment pourrais-je continuer à vivre ? Si j'avais du mal à rester en vie, si les aliments nécessaires à ma subsistance étaient épuisés, il ne faudrait pas plus d'un à cinq jours pour que la voix qui maintenant lit et récite le Sutra du Lotus soit aussi contrainte de se taire, et pour qu'un épais rideau de mauvaises herbes vienne recouvrir la fenêtre d'où l'on entend sortir des discussions sur le Maka Shikan. Voilà les conditions dans lesquelles je vis, mais je me demande comment vous avez pu l'apprendre.

Parce qu'autrefois un lièvre fit un don à une personne qui marchait en pratiquant la méditation (note) le roi du ciel eut pitié de lui et l'envoya sur la lune. C'est pourquoi, aujourd'hui, quand nous regardons le ciel, nous apercevons un lièvre dans la lune.

Dans la situation de femme qui est la vôtre, et en cette époque impure des Derniers jours du Dharma, vous avez fait des dons au Sutra du Lotus. Le roi Bonten veillera sur vous avec sa vision divine, Taishaku joindra les mains en signe de respect à votre égard, les divinités de la terre se réjouiront de l'honneur de soutenir vos pieds, et le Bouddha Shakyamuni étendra la main, depuis le Pic du Vautour, pour caresser votre tête.

Namu Myoho Renge Kyo,
Namu Myoho Renge Kyo.

Avec mon profond respect,
Nichiren.

Le 20e jour du 6e mois de la 2e année de Koan (1279), sous le signe cyclique tsuchinoto-u

ARRIERE-PLAN - Ecrite le 20e jour du 6e mois de 1279, cette lettre était adressée à l'épouse de Matsuno Rokuro Zaemon-no-jo, fils du nyudo Matsuno Rokuro Zaemon.
On ignore quantité de choses concernant l'épouse de Matsuno Rokuro Zaemon-no-jo, notamment son nom, ses dates de naissance et de décès, sa province d'origine et l'identité de ses parents. Elle vivait avec son mari dans le village de Matsuno, faisant partie du district d'Ihara, dans la province de Suruga. On pense généralement qu'elle s'était convertie à l'enseignement de Nichiren Daishonin à peu près en même temps que son beau-père, sans que la date exacte soit connue. D'après les deux lettres que Nichiren Daishonin lui envoya, nous savons qu'elle lui fit divers dons judicieusement choisis. Il semblerait qu'elle ait eu particulièrement à cœur d'envoyer à Nichiren Daishonin des articles d'une grande utilité. (Commentaire ACEP)

En anglais : Reply to Lord Matsuno's Wife
- http : //www.sgilibrary.org/view.php?page=981
- commentaires : http : //nichiren.info/gosho/bk_ReplyMatsunoWife.htm

Retour
haut de la page