Lettre à Ben Dono et Ama Gozen

Lettres et traités de Nichiren Daishonin. ACEP

Ecrite par Nichiren à l’âge de 52 ans,
à Ichinosawa, île de Sado 19 septembre [1274].

 

 

Sadato a combattu douze ans mais fut vaincu, Masakado lutta huit ans mais s’effondra. Le Roi-Démon du sixième Ciel et son armée de dix régiments ont mené une bataille contre le Pratiquant du Sutra du Lotus sur la mer de la vie et de la mort, en ce monde souillé de Saha, où résident à la fois les sages et les simples mortels. Comme je me battais pour les vaincre, ils essayèrent de me forcer à abandonner ma vie en tant que Pratiquant du Sutra du Lotus. Nichiren a été aux prises avec ces forces pendant plus de vingt ans, mais il n’a jamais battu en retraite une seule fois. Cependant, la lâcheté et le désir de renoncer à la foi dans le Sutra du Lotus sont largement répandus parmi nombre de mes disciples et partisans. Ama Gozen, vous n’êtes pas capable de lire ne serait-ce qu’une seule phrase [du Sutra ou de mes lettres]. Et pourtant, vous avez régulièrement exprimé votre détermination de ne jamais abandonner votre foi. En outre, vous m’avez envoyé des offrandes par l’intermédiaire de votre serviteur. Shakyamuni, Taho et tous les autres bouddhas des dix directions en ont été témoins et sont pleinement avertis de votre sincérité.

Respectueusement.

Le 19ème jour du  ?ème mois [1274].

De ma main, Nichiren

[Note rajoutée sur un coin de gosho]

A Ama Gozen, [mère de] Ben Dono [Nissho].

Je vous prie de transmettre ceci à Ben Dono : ce que j’ai besoin d’écrire est un peu compliqué, mais je serai bref. La conférence de daishi-ko devrait être tenue.

Je vous ai envoyé la statue du Grand-maître du Dharma. Dans ma lettre au Seigneur Saburo Saemon-no-Jo, j’ai demandé qu’il apporte deux volumes de la dernière moitié du Sutra du Nirvana, cinq volumes des sections principales et finales du Hokke Mongu* et la première moitié du Juketsu Shu.

Pour voir l'original cliquez sur l'image

Commentaire : la note indique clairement que, même dans son exil, Nichiren possédait des statues. Et pas uniquement celle de Shakyamuni (qui ne l'a jamais quitté depuis l'exil d'Izu). Actuellement la Nichiren Shoshu et la Soka Gakkai s'opposent violemment à la vénération de statues. Elles étaient pourtant abondamment présentes dans les temples nichireniens, avant leur interdiction par le 26ème patriarche de la Nichiren Shoshu, Nichikan (1665-1726).

Par ailleurs, la note confirme que Nichiren continuait à observer les cérémonies du Tendai. En effet, une cérémonie mensuelle était célébrée au Enryaky-ji tous les 22 du mois, pour honorer la mort de Zhiyi*, le 22 octobre 597. Ce fait est également occulté par les autorités religieuses actuelles qui préfèrent créditer Nichiren d'une création d'école très différente et totalement nouvelle.

Retour
haut de la page