ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
quatorze offenses

Par contre, si l'on commet ne serait-ce qu'un ou deux des quatorze actes d'opposition au Dharma tels qu'ils sont énoncés dans ce sutra, c'est une offense presque impossible à expier. Tuer un seul bouddha serait un crime infiniment plus grave que la destruction de tous les êtres vivants de l'univers, et violer l'esprit de ce sutra équivaut à commettre la faute de détruire tous les bouddhas. La personne qui commet l'une de ces quatorze offenses s'oppose au Dharma.
Lettre à Niike (
Minobu, février 1280 à Niike Saemon no jo)

Par exemple, même si en ce monde, les mauvaises actions et lourdes fautes sont aussi hautes que le Mont Sumeru, si l’on rencontre ce Sutra, ces lourdes fautes s’évanouiront comme le gel et la rosée sous le soleil du Sutra de la fleur du Dharma. Toutefois, si parmi les quatorze offenses faites envers ce Sutra, on en commet ne serait-ce qu’une ou deux, ces fautes s’effaceront difficilement. Pour quelle raison  ? Pourquoi, même si l’on tuait tous les êtres sensitifs au sein d’un méga trichiliocosme, ce crime n’atteindrait-il pas celui de tuer un seul bouddha  ?
Niike Gosho (Minobu, février 1280 à Niike Saemon no jo)

voir également :  offense au Dharma 

Retour au dictionnaire

haut de la page