ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Jingu-Kogo.

Les bodhisattvas Surgis de Terre sont les disciples du Bouddha Shakyamuni en nos vies. Ils suivent le Bouddha exactement comme Tai-kong et Dan, le duc de Zhou servirent de ministres au roi Zhou Wu et plus tard assistèrent son fils et successeur l'infant royal Cheng ; ou comme Takeshiuchi servit l'impératrice Jingu et plus tard son petit fils, le prince héritier Nintoku, comme un ministre de grande valeur. Les bodhisattvas Jogyo, Muhengyo, Jyogyo et Anryugyo représentent le monde de bodhisattva à l'intérieur même de nos vies. Le Grand-maître* Zhanlan* déclare  : "Sachez-le bien : notre vie et son environnement sont l'expression d'ichinen sanzen. Quand nous parvenons à l'Eveil, selon ce principe fondamental, notre vie imprègne l'univers entier à la fois physiquement et psychiquement."(réf.)
Le véritable objet de vénération (Sado, avril 1273 à Toki Jonin)

Je pense que les souverains humains sont environ une centaine, en commencant par l’empereur Jimmu, le fils de Hiko Nagisatake Ugaya Fukiaezu no Mikoto (…). Le 14e empereur était Chuai, le père du Grand bodhisattva Hachiman, et le 15e était l’impératrice Jingu, la mère du grand bodhisattva Hachiman. Le 16e, l’empereur Ojin, qui était le fils de l’empereur Chuai et de l’Impératrice Jingu, est maintenant vénéré en tant que grand bodhisattva Hachiman (…). A ce moment-là, jusqu’au 29e règne de l’empereur Senka, le bouddhisme n’avait pas encore été transmis au Japon malgré son existence en Inde et en Chine.
Souverains de notre pays (Minobu, février 1275)

Mais il existe une autre preuve, encore plus concluante. Le père du grand bodhisattva Hachiman fut l'empereur Chuai, 14e souverain du Japon sous forme humaine ; et sa mère fut l'impératrice Jingu, 15e souverain. Le 16e souverain, leur fils Ojin, fut celui que nous appelons maintenant le grand bodhisattva Hachiman. Son père, l'empereur Chuai, sur l'injonction de la Déesse du Soleil, s'apprêtait à traverser la mer pour envahir le royaume de Silla. Mais le roi de Silla fit jeter un sort sur lui, et l'empereur Chuai mourut à Hakata. A l'époque, son épouse, l'impératrice Jingu, était enceinte du prince. Mais pour venger l'empereur défunt, elle rassembla une armée de plusieurs dizaines de milliers de cavaliers, et embarqua avec eux pour le royaume de Silla.
Sur le Bodhisattva Hachiman (
Minobu, décembre 1280, à Nichigen-nyo, l'épouse de Shijo Kingo)

 

Retour

haut de la page