ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
gura
 

Vous devrez être comme la montagne d'or qui brille d'autant plus que les sangliers la piétinent, comme la mer qui absorbe tous les courants, comme le feu qui flambe plus haut lorsqu'on y ajoute des bĂ»ches, ou comme l'insecte gura qui gonfle lorsque le vent souffle. Si votre foi se renforce de manière comparable, comment le résultat pourrait-il ne pas être bon ?
Conversation entre un sage et un ignorant (1265? à un samouraï ? )

Lorsqu'on y ajoute des bûches, le feu augmente. Lorsque le vent violent souffle, le gura grandit. C'est pour se préserver de sa faiblesse que le pin séculaire courbe ses branches. Le Pratiquant du Sutra du Lotus est comme le feu et le gura. Les bûches et le vent représentent les grandes difficultés. Le Pratiquant du Sutra du Lotus est l'Ainsi­Venu à la longévité lointaine.
La difficulté de garder la foi (Minobu, mars 1275, à Shijo Kingo)

Dans le cinquième volume du Maka Shikan on lit  : "Les efforts d'un sanglier raclant une montagne en or n'ont d'autre effet que de la faire briller  ; les rivières, en se jetant dans l'océan, ne font qu'accroître son volume ; les bûches jetées au feu le font brûler plus haut et le vent gonfle le corps du gura." Cela signifie que si vous croyez au Sutra du Lotus et le pratiquez exactement comme le Bouddha l'enseigne, en fonction de l'époque et des capacités des hommes, alors ces sept obstacles et démons apparaîtront.
Sur le comportement du Bouddha (
Minobu, 1276, à Konichi-ama)

C'est le fait de manger qui maintient en vie tous les êtres vivants. Il y a diverses sortes de nourriture. Certains êtres se nourrissent de terre, d'autres d'eau, certains mangent du feu, d'autres du vent. L'insecte gura se nourrit de vent, la taupe se nourrit de terre.
Le roi Rinda (Minobu, le 17 août 1279 à Soya Doso, fils de Soya Kyoshin)

Les grenouilles se nourrissent du son de la voix de leur mère et, si elles ne l'entendent pas, elles ne grandissent pas. L'insecte appelé gura se nourrit de vent et, si le vent ne souffle pas, il ne grandit pas. Les poissons ont besoin d'eau et les oiseaux d'arbres pour y construire leur nid. Il en va de même pour les bouddhas. Le Sutra du Lotus est leur source de vie, leur moyen de subsistance et leur lieu de résidence. Comme les poissons vivent dans l'eau, les bouddhas vivent dans ce sutra. Comme les oiseaux habitent dans les arbres, les bouddhas habitent dans ce sutra. Comme le reflet de la lune se loge dans l'eau, les bouddhas se logent dans ce sutra. Vous devriez savoir que, dans un pays dépourvu de ce sutra, il ne peut y avoir de bouddha.
Réponse à la mère du seigneur d'Ueno (Minobu, octobre 1280 à la mère de Nanjo Tokimitsu)

 

Retour au dictionnaire

haut de la page