Postface du Rissho Ankoku Ron

(Post-scriptum à "Sur l'établissement de l'enseignement correct pour la paix dans le pays")

Lettres et traités de Nichiren Daishonin. ACEP - vol. 2, p. 75; SG* p. 31.
Gosho Zenshu p. 33 - Rissho Ankoku Ron Okugaki

Kamakura, 8 décembre 1269

J'ai compilé l'ouvrage ci-dessus dans la première année de l'ère Bun'o [1260], lorsque Jupiter coïncidait avec le signe cyclique kanoe-saru. J'ai donc commencé ce traité pendant l'ère Shoka [1257-1258] et je l'ai achevé dans la première année de l'ère Bun'o.

Dans la première année de l'ère Shoka [1257], signe cyclique hinotomi, le vingt-troisième jour du huitième mois, entre l'heure du Chien [19 à 21 heures] et du Sanglier [21 à 23 heures], un grave tremblement de terre se produisit. Voyant cela, j'ai commencé à rédiger ce texte. Par la suite, au cours de la première année de l'ère Bun'o, le seizième jour du septième mois, je l'ai présenté à sa seigneurie le défunt nyudo du Saimyo-ji, par l'intermédiaire de Yadoya Zemmon. Plus tard encore, dans la première année de l'ère Bun'ei [1264], signe cyclique kinoe-ne, le cinquième jour du septième mois, lorsqu'une grande comète apparut, ma certitude concernant l'origine de ces désastres ne fit que s'accroître. Puis, le dix-huitième jour du premier mois intercalaire de la cinquième année de l'ère Bun'ei [1268], neuf ans après la première année de l'ère Bun'o où j'avais présenté le Rissho Ankoku Ron, un document officiel menaçant d'attaquer notre pays parvint du grand royaume des Mongols situé à l'Ouest. Un second document fut envoyé à nouveau, au cours de la sixième année de la même ère [1269]. Par conséquent, les prédictions que j'avais faites dans le Rissho Ankoku Ron se sont déjà révélées exactes. Cela permet d'affirmer que ce que je dis se vérifiera de la même façon à l'avenir.

Cet ouvrage a donc été authentifié par les faits. Mais cela n'est en aucun cas dû à mes pouvoirs personnels. Il s'agit plutôt là de la concrétisation des phrases véridiques du Sutra du Lotus.

Copié le huitième jour du douzième mois de la sixième année de l'ère Bun'ei [1269], signe cyclique tsuchinoto-mi.


ARRIERE-PLAN - En 1269, des émissaires mongols se présentèrent de nouveau à Dazaifu, avant-poste du gouvernement au sud du Japon, sur l'île de Kyushu. On pense que Nichiren Daishonin envoya une nouvelle série de lettres à des personnalités officielles importantes, qui, une fois de plus, les laissèrent sans réponse. La "Postface du Rissho Ankoku Ron", datée du 8 décembre 1269, fut jointe à une copie du Rissho Ankoku Ron faite de la main du Daishonin lui-même, et souligne que les prédictions faites dans ce traité plus de neuf ans auparavant étaient maintenant vérifiées. (Commentaire ACEP)

En anglais : Postscript to the Rissho Ankoku Ron

- http : //www.sgilibrary.org/view.php?page=31&m=1&q=Postscript%20to%20the
- commentaires : http : //nichiren.info/gosho/bk_PSRisshoAnkokuRon.htm

Retour
haut de la page