DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Taisekiji


Temple principal de la Nichiren Shoshu, situé dans la ville de Fujinomiya, dans la préfecture de Shizuoka, au pied du Mont Fuji. Il fut fondé par Nikko, second grand patriarche de la Nichiren Shoshu. En 1290, il établit à Oishigahara un petit temple appelé le Dai-bo, sur un terrain que lui avait donné Nanjo Tokimitsu. Ce fut l'origine du Taiseki-ji. Ensuite, de nombreux temples d'accueil y furent successivement batis par les disciples de Nikko.
Le Gohozo (Dépot du trésor) fut reconstruit par Nichiu, le neuvième grand patriarche. Le Dai-Gohonzon y fut conservé jusqu'à ce qu'il soit transporté au Hoan-den en 1955.
La première porte principale, appelée le Somon, fut construite en 1522 par Nitchin, le douzième grand patriarche. Ce dernier reconstruisit également le Hondo (temple principal) et le Miei-do (salle de la Statue).
En 1632, le dix-septième grand patriarche, Nissei, reconstruisit l'actuel Miei-do avec des fonds donnés par Kyodai-in, la femme d'un seigneur féodal de la province d'Awa.
En 1697, la bibliothèque des sutras fut construite par Nichiei, le vingt-quatrième grand patriarche. Le Sanmon (Triple Porte) du Taiseki-ji fut construit par le vingt-cinquième grand patriarche, Nichiyu, grâce à des dons faits par Tennei-in, la femme de Tokugawa Ienobu, le sixième shogun Tokugawa. Nichiyu construisit également la porte Onimon (porte du Démon) ou Asahimon (porte du Soleil du matin).
En 1727, le Josho-do (salle de l'Invocation perpétuelle) fut achevé par le vingt-huitième grand patriarche, Nissho, selon une promesse faite par le vingt-sixième grand patriarche, Nichikan.
En 1749, la pagode à cinq étages fut batie par Nichiin, le trente et unième grand patriarche.
Le Dai-bo et le Kyakuden (salle de réception) brûlèrent en juin 1945, vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, la Nichiren Shoshu se développa rapidement grâce aux activités de propagation de la Soka Gakkai, organisation des croyants laïques de la Nichiren Shoshu. De nombreux batiments furent érigés et donnés par la Soka Gakkai, dont le Hoan-den, le Dai-Kodo (grande salle de conférences) et un certain nombre de temples d'accueil et de logements pour les pèlerins. Le Dai-Kyakuden fut achevé en 1964.
En octobre 1972, le Sho-Hondo (Grand temple principal) fut terminé et le Dai-Gohonzon y fut enchassé. (réf.)

Note : le Shohondo a été détruit à la suite d'un conflit entre la Nichiren Shoshu et la Soka Gakkai en 1991 et un nouveau temple, le Hoando, fut construit en 2002 pour abriter le Dai-Gohonzon.

Retour
haut de la page