DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Cinq principes majeurs


Dans le Hokke Gengi, Zhiyi explique que Myoho Renge Kyo n'est pas seulement le titre, mais l'essence du Sutra du Lotus et que l'enseignement de ce Sutra possède une qualité, une fonction et une position uniques parmi tous les autres.

- Le nom ou désignation (myo) s'applique au sens d'un sutra. Une partie du Hokke Gengi intitulée "Interprétation du nom", donne une explication détaillée du Titre Myoho Renge Kyo et démontre en quoi il représente le contenu du Sutra.

- L'essence (contenus, tai) est le but ultime d'un sutra. Zhiyi définit l'essence de Myoho Renge Kyo comme le véritable aspect de tous les phénomènes.

- La qualité (shu) recouvre les quatre points de doctrines contenus dans un sutra. Zhiyi définit le point de doctrine le plus important de l'enseignement théorique comme le remplacement des enseignements provisoires par l'enseignement définitif ; et l'apport doctrinal majeur de l'enseignement essentiel comme la révélation de la véritable identité du Bouddha, c'est-à-dire son Eveil primordial. Il affirme également que la qualité du sutra, dans son ensemble, est dépend de la définition qu'il donne du véhicule suprême qui conduit à l'état de bouddha.

- La fonction (yu) indique le bienfait et le pouvoir d'un sutra. L'enseignement théorique réfute la croyance dans les trois véhicules et fait croire en un Véhicule unique, et l'enseignement essentiel nie que le Bouddha ait atteint l'Eveil dans cette vie et affirme qu'il l'atteignit dans un passé illimité. De plus, la fonction du Sutra dans son entier est de conduire tous les êtres à l'état de bouddha.

- L'influence ou enseignement, (kyo) du Sutra du Lotus pénètre tous les phénomènes. Zhiyi recense les systèmes de classification comparative des sutras adoptés par les trois écoles de la Chine du Sud et les sept écoles du Nord, et les réfute pour établir la classification en cinq périodes et huit enseignements, système qui définit Myoho Renge Kyo comme le sutra suprême.

Les cinq principes majeurs de Zhiyi s'appuient sur le passage du chapitre Jinriki* (XXI) du Sutra du Lotus qui commence par la transmission de l'essence du Sutra aux bodhisattvas Surgis de terre. Il dit : "J'ai brièvement décrit dans ce sutra tous les dharmas du Bouddha (nom), tous ses pouvoirs mystiques invincibles (fonction), toutes ses ressources secrètes (essence) et toutes ses pratiques profondes (qualité)." La fonction est implicite dans tout ce passage.

Retour à la définition
haut de la page