DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Ensemencement, maturation et récolte

Les trois phases du processus par lequel un bouddha mène les êtres humains à l'état de bouddha. Ce concept est tiré du Sutra du Lotus. Dans le Hokke Mongu, Zhiyi compare ces trois phases à la pousse d'une plante. Dans la première étape, le Bouddha plante la graine de la bodhéité dans la vie d'un être humain, de la même manière que des graines sont plantées en terre. C'est l'ensemencement. Nichiren dit dans le Soya Dono Gohenji (Réponse au seigneur Soya) : "Le Bouddha est comparable au semeur et les êtres au champ."

Dans la seconde étape, le Bouddha nourrit la graine plantée en aidant une personne à pratiquer le Dharma et à s'approcher graduellement de l'état de bouddha. Cette étape est comparée à la germination et à la croissance d'une plante, c'est la maturation.
Au cours de la troisième et dernière étape, le Bouddha conduit un être humain jusqu'à son dernier pas sur le chemin de l'Eveil en lui permettant de manifester pleinement la bodhéité. C'est comme une plante parvenue à maturation, c'est la récolte.

Dans le bouddhisme de Shakyamuni, ce processus est décrit comme se déroulant sur une période d'innombrables kalpas. Shakyamuni planta d'abord la graine de l'Eveil dans la vie de ses disciples dans le passé illimité de gohyaku jintengo ; il la nourrit pendant leurs innombrables vies suivantes et amena finalement ses disciples à l'Eveil avec le chapitre Juryo* (XVI) de l'enseignement essentiel du Sutra du Lotus. En d'autres termes, l'enseignement essentiel de Shakyamuni fut exposé dans le but de récolter la moisson de l'Eveil, et cet enseignement est donc appelé le bouddhisme de la récolte. Les enseignements antérieurs au Sutra du Lotus et l'enseignement théorique du Sutra, grâce auxquels Shakyamuni nourrit les capacités à obtenir l'Eveil de ses disciples, sont considérés comme le bouddhisme de la maturation.

Nichiren concrétisa Namu Myoho Renge Kyo (la graine primordiale de l'Eveil, Dharma de la simultanéité de la cause et de l'effet possédant en elle-même les trois étapes de l'ensemencement, de la maturation et de la récolte) sous la forme du Dai-Gohonzon. Comme le bouddhisme de Nichiren fournit la graine primordiale de l'état de bouddha, on l'appelle le bouddhisme de l'ensemencement. Les hommes qui vivent à l'époque des Derniers jours du Dharma, par définition, ne reçurent jamais du Bouddha la graine de l'Eveil par le passé. Ils peuvent la recevoir en pratiquant le bouddhisme de l'ensemencement qui plante la graine primordiale de l'Eveil dans leur vie. De plus, en pratiquant Namu Myoho Renge Kyo, ils peuvent achever le processus de maturation et de récolte au cours de leur présente vie.

Retour à la définition
haut de la page