DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Voie du milieu ou médianté - chudo


La voie qui dépasse les extrêmes de deux points de vue partiels et opposés. Les interprétations de ce terme varient considérablement d'une école à une autre. Par exemple
1) Dans l'enseignement de Shakyamuni, le rejet des deux extrêmes que représentent l'auto-indulgence et l'auto-mortification. A l'époque où il était encore prince, Shakyamuni vivait dans le luxe au palais de son père en s'adonnant aux plaisirs de l'existence, mais, après avoir renoncé au monde, il abandonna ces divertissements et se soumit à des années de dures austérités. Finalement, il rejeta également l'ascétisme, et, après avoir atteint l'Eveil, prêcha une façon de vivre qui évite ces deux extrêmes. Le texte pali Majjhima nikaya appelle cette voie "la Voie moyenne" Elle est expliquée par l'Octuple noble chemin.

2) Selon le Chu Ron de Nagarjuna, la Voie du milieu désigne la vraie nature de toute chose, qui ne naît ni ne meurt, et qui ne peut être définie par aucun des deux extrêmes que sont l'existence ou la non-existence. Cette vraie nature est la non-substantialité ou ku. Voir Madhyamika

3) Selon la doctrine Tian-tai des trois vérités, c'est la vérité de la voie du milieu (chu ou chutai) qui signifie que la vraie nature de toute chose n'est ni non-substantialité (ku) ni existence temporaire (ke), mais présente les caractéristiques des deux.

4) Dans le bouddhisme de Nichiren, la vie est une réalité qui transcende à la fois les mots et les concepts d'existence et de non-existence, c'est Namu Myoho Renge Kyo. La vérité ultime de toute chose n'est ni existence ni non-existence, mais manifeste les qualités des deux.

retour à la définition
haut de la page