Bouddhisme de Tien-Tai


Les mondes célestes

Peter Johnson

http : //www.tientai.net/


Dans le monde-état du Ciel, le karma positif supplante le négatif, conduisant au contentement et la joie.

Dans les niveaux inférieurs, on maîtrise ses instances supérieures (on devient "dieu") et on se libère des souffrances, les désirs principaux étant satisfaits et contrôlés. C’est ce qu’on appelle la maîtrise de soi. Cependant, parvenu jusque là on doit affronter la tentation démoniaque d’utiliser cette maîtrise et ces pouvoirs pour la domination de autres. Ces niveaux célestes inférieurs sont regroupés en "six Ciels du désir".

Dans les niveaux supérieurs, on est dégagé des désirs sensoriels et on entre dans les états de méditation, également appelés "Ciel" ou "séjour" de Brahma ou encore les "Ciels de méditation". On parle alors des dix-sept Ciels du monde de la forme et des quatre Ciels du monde du sans forme.

Il est dit dans le Maka Shikan* : "Puis on s’exerce à la concentration méditative. On calme les formations mentales dues aux désirs qui provoquent la distraction et on atteint le chemin de la méditation sur le monde de la forme et du sans forme."

On entre donc dans les quatre méditations de base dans le monde de la forme pure (rupadhatu) et au-delà, dans le monde du sans-forme (arupa dhatu).

Il est dit dans le Maka Shikan* :
"Les cinq sensations (note) les six désirs sensoriels (note) et tous les plaisirs superficiels sont sublimés. Les trois méditations (note) sont comme une cascade où la félicité s’approfondit. Cela relève de l’esprit brahmique (note), c’est la voie des mondes purifiés de la forme et du sans-forme."

SUITE : Schéma brahmique des 25 modes d'existence qui aide à clarifier le monde des trois plans et le monde céleste.

Retour au menu Tien-Tai

haut de la page

Copyright © Peter Johnson 2001 - All rights reserved