ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Sugawara no Michizane
 

Le moine chinois Zhu Daosheng fut banni au Mont Su-thou, et le moine Fa-dao fut marqué au visage et exilé au sud du Yangzi. Ces hommes n'étaient-ils pas des défenseurs du Véhicule suprême du Sutra du Lotus ? Parmi les lettrés non bouddhistes, Bai Juyi aussi bien que Sugawara no Michizane furent exilés dans des contrées lointaines, et n'étaient-ils pas pourtant des hommes vertueux  ? Réfléchissons à cela.
Traité pour ouvrir les yeux (Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

Si une personne fait preuve, en ce monde, de qualités exceptionnelles, même ceux qui passent pour vertueux et sages, pour ne rien dire des personnes ordinaires, éprouvent de la rancune et de la jalousie à son égard. Trois mille dames de la cour furent jalouses de Wang Zhao-gun, la favorite de l'empereur de la dynastie des Han. Les épouses de Taishaku, au nombre de neuf milliards neuf cent millions nayuta ont toutes envié Kyoshika (note). [Au Japon], le ministre Fujiwara no Saneyori fut jaloux de Kaneakira* et Fujiwara no Tokihira, jaloux de Sugawara no Michizane, médit de lui auprès de l'empereur, le faisant ainsi condamner à l'exil.
Plus la source est lointaine, plus le courant est long (Minobu, le 15 septembre 1278, à Shijo Kingo)

 

 

 

haut de la page
retour