ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Neuf Honorés - Trente sept Honorés

Mais il n'y a certainement aucune raison de rejeter les enseignements du Shingon. Le Sutra Vairocana* représente l'enseignement caché du bouddha Vairocana*, le roi de l'illumination. Il a été transmis, dans une lignée ininterrompue du bouddha Vairocana* à Shubhakarasimha* et Amoghavajra*. Et au Japon le Grand-maître* Kukai* répandit les enseignements concernant les mandala du Monde de diamant et du Monde de la matrice. Ce sont des enseignements secrets et ésotériques concernant les trente-sept honorés.
Conversation entre un sage et un ignorant (1265 ? à un samouraï ? )

Quant aux neuf Honorés sur les huit pétales du lotus et aux trente-sept Honorés, décrits dans les sutras Sutra Vairocana *et Sutra du Diamant, même si on les présente comme des incarnations du bouddha Vairocana*, ils n'ont pas les caractéristiques d'un véritable bouddha intégralement doté des trois propriétés.
Traité pour ouvrir les yeux 2(
Sado, février 1272 à Shijo Kingo)

A ce moment se rassemblèrent là, en ce monde Saha, de grands bodhisattvas comme Sagesse du Dharma, Forêt de Mérites, Bannière de Diamants, Dépôt de Diamants et d'autres, aussi nombreux que les particules de poussière des mondes des dix directions, qui s'étaient déjà réunis dans les Sept Lieux et les Huit Assemblées décrits dans le Sutra Kegon* (note) en tant que disciples de Vairocana, le bouddha qui trône sur le piédestal en forme de lotus soutenant tous les mondes des dix directions, étaient également présents les bouddhas et bodhisattva regroupés en ordre aussi serré que des nuages dans la Grande Salle aux trésors (note) où furent enseignés les sutras Hodo* (Sutra du grand dharani)  ; Subhuti, Taishaku et les mille bouddhas réunis pour entendre les sutras Hannya*  ; les quatre bouddha et quatre bodhisattvas qui figurent parmi les Neuf honorés assis sur le lotus à huit pétales, mentionnés dans le Sutra Vairocana* ; les trente-sept honorés du Sutra Kongocho ; et les bouddhas et bodhisattva venus de tous les mondes des dix directions et réunis dans la cité de Kushinagara pour écouter le Sutra du Nirvana.
Réfuter l'opposition au Dharma bouddhique pour se libérer de ses fautes passées (Sado, 1273 à Shijo Kingo)

Je vais brièvement décrire l'étrange comportement de l'école Shingon. Ses moines réalisent une peinture des Neuf Honorés assis sur le lotus à huit pétales qui se trouve au centre du mandala du Monde de la Matrice* (note). Ensuite, ils montent sur cette peinture, et, en piétinant le visage des bouddhas, conduisent la cérémonie qu'ils appellent onction [kanjo]. C'est comme s'ils foulaient aux pieds le visage de leurs propres parents ou marchaient sur le front de l'empereur. Des moines de ce genre emplissent le pays, et tous, du plus noble au plus humble des habitants, les prennent pour maîtres. Comment, dans ces conditions, le pays ne courrait-il pas à sa ruine ?
Sur les présages (Minobu, 1275, à Shijo Kingo ?)

 

 

haut de la page
retour