Hakii-dono Gosho

Lettres et traités de Nichiren Daishonin.

波木井殿御報
はきいどのごほう
Page 1924  du « Showa Teihon Nichiren Shōnin Ibun »
Pages 132, 133 de “Writing of Nichiren Shōnin, Biography and disciples volume 5”

Traduit par Nichiren Shu France

 

Introduction

Cette lettre, adressée à Hakii Sanenaga  le 19ème   jour du 9ème mois (19 septembre) de l’année de Koan (1282), est la dernière lettre parmi les écrits confirmés de Nichiren Shōnin. En raison de sa maladie, le disciple de Nichiren, Nikko l’a écrite en son nom. Quittant le mont Minobu le 8ème jour du mois 9ème de  cette année, Nichiren avait commencé un voyage pour se rendre à une source d'eau chaude à Hitachi dans l'espoir d’améliorer sa santé. Il est arrivé à la maison d’Ikegami dans la province de Musashi  le l8ème jour. Le lendemain, il  fait un rapport au Sieur Hakii de son arrivée sain et sauf à la résidence d’Ikegami, et lui exprime sa gratitude pour le soutien et l'hospitalité que lui a offert le Sieur Hakii pendant neuf ans. Nichiren également lui demande de faire construire son tombeau sur le mont Minobu. Ceci est l'une des plus émouvantes lettres où Nichiren y exprime avec sincérité ses propres émotions humaines.


Compte rendu  au Sieur Hakii

Permettez-moi de vous écrire. Nous sommes arrivés en toute sécurité à Ikegami  dans la province de  Musashi. Je suis très heureux de dire que, bien que ce ne fût pas facile pour moi de traverser les montagnes et les rivières, j'ai pu parvenir jusqu’ici, gardé avec soin par vos fils.

J'espère retourner au mont Minobu par la même route que je prendrai, mais je ne sais pas si je serai en mesure de revenir à cause de ma maladie. Peu importe, je vous suis profondément reconnaissant de m'avoir aidé pendant un temps aussi long de neuf années, alors qu’au Japon tout le monde ne savait que faire pour moi, Nichiren. Cela étant dit, je souhaiterai que mon tombeau soit érigé dans la vallée du mont Minobu, peu importe l’endroit où je mourrai.

Le cheval de couleur châtaigne que vous m'avez confié pour chevaucher est une très bonne et magnifique monture. Je ne souhaitais pas m’en séparer. Au début, je voulais chevaucher jusqu’à la source d’eau chaude de Hitachi,  mais j’ai pensé que l’on pourrait me le dérober. J'ai décidé de le laisser à la charge du Seigneur Mobara de la province de Kazusa jusqu'à mon retour d’Hitachi. Je suis désolé pour le cheval qui doit changer d’écurie car je souhaitai aussi garder le palefrenier jusqu’à ce que  je revienne. J'espère que vous approuverez ma  décision.

Respectueusement,

Le 19ème jour du 9ème mois,
Nichiren
Pour le Sieur Hakii.
 

S'il vous plaît, pardonnez-moi d’avoir omis ma signature, mon état de santé ne me le permettait pas.

Retour
haut de la page