DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali



Enseignement essentiel

honmon


Littéralement honmon signifie Porte vers la source. C'est l'enseignement exposé par Shakyamuni quand il révèle sa véritable identité. Les quatorze derniers chapitres du Sutra du Lotus, du chapitre Yujutsu* (XV) au chapitre Fugen* (XXVIII).

Dans son Hokke Mongu, Zhiyi divise le Sutra du Lotus en deux parties : les quatorze premiers chapitres, ou enseignement théorique (shakumon), et les quatorze derniers, ou enseignement essentiel (honmon). L'enseignement théorique est celui du Bouddha historique qui atteignit l'Eveil en Inde. L'enseignement essentiel est exposé par le Bouddha qui rejette son rôle transitoire de Shakyamuni historique et révèle sa véritable identité de Bouddha qui atteignit l'Eveil dans le passé illimité de gohyaku jintengo. Zhiyi compare la relation entre le Bouddha révélé et sa manifestation provisoire ou celle entre leurs enseignements respectifs, à la relation de la lune dans le ciel à son image reflétée dans un étang. A la différence de l'enseignement théorique, qui mentionne l'état de bouddha comme une potentialité inhérente à chaque être humain, l'enseignement essentiel en parle comme d'une réalité évidente dans la vie du Bouddha révélé. Le cœur de l'enseignement essentiel est le chapitre Juryo* (XVI) qui relate l'Eveil de Shakyamuni dans le passé illimité. Il énonce spécifiquement les trois principes mystiques de l'Effet fondamental (l'Eveil atteint par le Bouddha), la cause fondamentale (honnin-myo) (la pratique faite par lui pour atteindre cet Eveil) et la Véritable Terre (le lieu où le Bouddha vit et enseigne) dont l'ensemble clarifie la réalité de l'Eveil du Bouddha.

Nichiren utilise parfois l'expression l'enseignement essentiel pour désigner son bouddhisme. Comparé au Namu Myoho Renge Kyo, l'intégralité du Sutra du Lotus est alors considérée comme l'enseignement théorique, et Namu Myoho Renge Kyo comme l'enseignement essentiel.

Retour à la définition
haut de la page