ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
kobu
Les dons que vous m'avez envoyés en ce lieu écarté de montagne - les cent mandarines, le kobu et le nori, les algues ogo, et autres denrées me sont bien parvenus. J'ai bien reçu aussi le kimono doublé confectionné par Utsubusa no Ama. J'ai lu avec la plus grande attention ce que vous disiez dans votre lettre. Le Bouddha Shakyamuni déclare dans le Sutra du Nirvana que quand bien même ceux qui étudient le bouddhisme seraient plus nombreux que les grains de poussière de la terre entière, le nombre de ceux qui atteindraient la bodhéité n'excéderait pas la quantité de grains de poussière qui peuvent tenir sur un ongle. En lisant cela, je me suis demandé pourquoi c'était d'une telle difficulté. Mais, en y réfléchissant, j'ai trouvé la réponse la plus plausible. Même lorsque l'on étudie le bouddhisme, il reste difficile de le pratiquer correctement, soit en raison de sa propre ignorance, soit parce que, même si l'on est sage soi-même, on ne sait pas que les conceptions du maître que l'on suit sont erronées.
Lettre à Misawa (
Minobu, le 23 février 1278 à Misawa)

 

 

 

haut de la page
Retour