DICTIONNAIRE des TERMES BOUDDHIQUES

français, japonais, chinois, sanscrit, pali


Dix modalités d'expression de la vie ou dix ainsités

Ju nyoze


Le passage du chapitre Hoben* (II) du Sutra du Lotus fournit une base théorique pour le remplacement des trois véhicules par le Véhicule unique (kaisan ken ichi), principe exposé dans l'enseignement théorique ; puisque les Dix modalités sont communes à tous les phénomènes ou existences, il ne peut y avoir de distinction fondamentale entre un bouddha et un simple mortel. Zhiyi utilise ce passage comme le texte qui l'autorise à établir le système philosophique d'ichinen sanzen qui s'appuie sur le concept des Dix modalités. Tandis que les Dix mondes-états expriment les différences entre les phénomènes, les Dix modalités décrivent un schéma de l'existence commun à tous les phénomènes. Par exemple, l'Enfer et la bodhéité, malgré leurs différences, ont en commun les Dix modalités. Ce sont :
1) L'apparence (nyoze so) ou l'aspect des choses qui est apparent de l'extérieur. Elle comprend des attributs tels que la couleur, la forme, la configuration et le comportement, et désigne les côtés matériels et physiques de l'existence.
2) La nature (nyoze sho) qui indique les dispositions ou qualités inhérentes qui ne peuvent être perçues directement de l'extérieur. En terme de vie humaine, par exemple, cela correspond à des aspects spirituels tels que le mental et la conscience.
3) La corporéité ou l'entiereté corps-esprit (réalité individuelle) (nyoze tai), essence de la vie qui pénètre et intègre l'apparence externe et la nature interne.
Ces trois premiers facteurs expliquent la réalité de la vie elle-même. Les six modalités suivantes analysent les fonctions et les modes de fonctionnement de la vie.
Ce sont :
4) L'énergie, la potentialité (nyoze riki), la force ou l'énergie potentielle inhérente à la vie pour réaliser quelque chose.
5) La production, énergie manifestée [influence] (nyoze sa), le mouvement ou l'action produits lorsqu'une potentialité latente est activée. L'entité corps-esprit, lorsqu'elle s'accompagne de la force potentielle et de l'énergie manifestée, peut être considérée comme une individualité autonome qui agit en interaction avec d'autres existences.
Les quatre modalités suivantes sont liées au fonctionnement de nyoze sa ou production.
6) La cause latente (nyoze in) est la cause qui produit un effet de la même nature qu'elle, positif ou négatif. Elle résulte des actes au sens large : actions, paroles, pensées. Chaque cause latente comprend simultanément un effet latent.
7) La condition (nyoze en), parfois traduite par lien ou cause extérieure. Le facteur ou le stimulus extérieur qui incite une cause latente à produire son effet. La condition n'est pas l'environnement lui-même mais la fonction qui relie la vie à son environnement
8) L'effet latent (nyoze ka) ou l'effet produit dans les profondeurs de la vie par une cause latente Cause latente et l'effet latent existent simultanément, sans le laps de temps qui sépare souvent une action et son effet manifeste.
9) La rétribution ou effet manifeste (nyoze ho) ou le résultat concret, perceptible, qui apparaît au bout d'un certain temps comme conséquence d'une cause latente et d'un effet latent
10) La cohérence du début à la fin (nyoze hommatsu kukyoto) ou le facteur intégrant qui unifie les neuf autres de l'apparence à l'effet manifeste à chaque moment de la vie.

Retour à la définition
haut de la page