Articles


Nam ou Namu?

Ryuei Michael McCormick

http : //www.nichirenscoffeehouse.net/GohonzonShu/003C.html

 

Nam ou Namu ? Est-ce vraiment important ?

Il n'y a pas de différence majeure, mais beaucoup s'étonnent pourquoi certaines personnes psalmodient Nam Myoho Renge Kyo et d'autres Namu Myoho Renge Kyo. Même les adeptes qui psalmodient Nam prononcent Namu dans les trois daimoku lents (hiki daimoku). A l'heure actuelle, la controverse entre Nam et Namu est au point mort.

Les deux caractères chinois au début du daimoku se prononcent NA et MU quand ils sont séparés. Le premier caractère signifie "sud" et le second est une négation. Ces deux caractères ont été choisis par les chinois pour translittérer le mot sanskrit namah et non pas pour leur signification. Ils sont psalmodiés en Chine Namo (comme dans Namo Amito Fo). Au Japon, la prononciation est NAMU sauf si, dans une récitation rapide, il devient commode d'élider le U. Dans l'écriture, on conserve toujours NAMU pour rester fidèle aux caractères chinois. Dans l'écriture du japonais, il n'y a aucun moyen de contracter NAMU, que ce soit en caractères chinois (kanji) ou dans les systèmes hiragana et katakana. Seules les écritures cursives, comme l'anglais, peuvent élider le "u".
Ceci est important car, dans la tradition nichirenienne, chaque caractère du Sutra est considéré comme un bouddha d'or. Toutefois, même si dans la récitation il peut paraître préférable de prononcer NAMU, la prononciation NAM est un fait linguistique et non doctrinal.

De toute façon, comme le fait remarquer après tant d’autres mon maître, le Rév. Ryusho Matsuda, la prononciation actuelle est très certainement différente de celle de l'époque de Nichiren. D'après les linguistes japonais, la prononciation des caractères chinois a changé. Ce point a été longuement débattu lors du dernier Shingyo Dojo (session d'entraînement) des moines de la Nichiren Shu du Mont Minobu. Finalement nous n'avons pas à imiter exactement la prononciation de Nichiren car plus personne ne prononce les caractères comme lui. C'est donc un choix linguistique et non doctrinal.

Namu Myoho Renge Kyo

Note : Au Japon, la Nichiren Shu (3 800 000 membres) prononce Namu, la Nichiren Shoshu (400 000 membres) prononce Nam lors de la récitation du mantra et Namu dans le hiki-daimoku qui ponctue différentes sections. La Soka Gakkaï suit la prononciation de la Nichiren Shoshu.

Quelques prononciations du Daimoku

Retour

haut de la page