ACCUEIL
 

LEXIQUE

Extraits de gosho sur

MENU - LEXIQUE
DICTIONNAIRE
 
Sho-hokke-kyo
 

Se pourrait-il qu'en Inde le Sutra du Lotus ait contenu des descriptions de mudra et de mantra dharani* mais que ceux qui le traduisirent en chinois les aient supprimés - Kumarajiva nommant sa version Myoho Renge Kyo  ? Et que Shubhakarasimha*, en y ajoutant des mudra et des mantra dharani*, ait appelé la sienne le Sutra Vairocana*  ? Par exemple, il y eut différentes versions du Sutra du Lotus, telles que le Sho-hokke-kyo [traduction chinoise existante du Sutra du Lotus faite par Dharmaraksha en 286], le Tembon-Hokke-kyo [traduction chinoise existante du Sutra du Lotus faite par Jnanagupta et Dharmagupta en 601], le Hokke-zammai-kyo [traduction chinoise perdue du Sutra du Lotus faite par Ci-en en 427] et le Satsuun Fundari-kyo [traduction chinoise perdue du Sutra du Lotus dont l'auteur est inconnu].
[...] Si nous comparons avec les autres traductions du Sutra, nous lisons dans le Sho-hokke-kyo : "Dans les Derniers jours du Dharma qui suivront la disparition du Bouddha", ou : "A l'époque à venir des Derniers jours du Dharma", tandis que dans le Tembon-hoke-kyo on lit : "Dans une époque dominée par la peur et le mal".

La lettre de Teradomari (Teradomari, le 22 octobre 1271, à Toki Jonin)

 

 

haut de la page
retour