Menu comparaison

DICTIONNAIRE

Le Lotus de la Bonne Loi

Tradut du sanscrit par M. E. BURNOUF

Librairie d'Amerique et d'Orient, Adrien MAISONNEUVE, Paris, 1973

CHAPITRE II

 


L'HABILETÉ DANS L'EMPLOI DES MOYENS

Ensuite Bhagavat qui était doué de mémoire et de sagesse, sortit de sa méditation; et quand il en fut sorti, il s'adressa en ces termes au respectable Çâriputtra. Elle est profonde, ô Çâriputtra, difficile à voir, difficile à juger la science des Buddhas, cette science qui est l'objet des méditations des Tathâgatas vénérables, etc.; tous les Çrâvakas et les Pratyekabuddhas réunis auraient de la peine à la comprendre. Pourquoi cela ? C'est, ô Çâriputtra, que les Tathâgatas vénérables, etc. ont honoré plusieurs centaines de mille de myriades de kôtis de Buddhas; qu'ils ont, sous plusieurs centaines de mille de myriades de kôtis de Buddhas, observé les règles de conduite qui appartiennent à l'état suprême de Buddha parfaitement accompli; qu'ils ont suivi ces Buddhas bien longtemps; qu'ils ont déployé toute leur énergie; qu'ils sont en possession de lois étonnantes et merveilleuses, en possession de lois difficiles à comprendre ; qu'ils ont connu les lois difficiles à comprendre.

Il est difficile à comprendre, ô Çâriputtra, le langage énigmatique des Tathâgatas vénérables, etc. Pourquoi cela ? C'est que les lois qui sont à elles-mêmes leur propre cause, ils les expliquent par l'habile emploi de moyens variés, par la vue de la science, par les raisons, par les motifs, par les arguments faits pour convaincre, par les interprétations, par les éclaircissements. C'est pour délivrer, par l'habile emploi de tels et tels moyens, les créatures enchaînées à tel et tel objet, que les Tathâgatas vénérables, etc., ô Çâriputtra, ont acquis la perfection suprême de la grande habileté dans l'emploi des moyens et de la vue de la science. C'est pour cela, ô Çâriputtra, que les Tathâgatas vénérables, etc., qui sont en possession des lois merveilleuses, telles que la vue d'une science absolue et irrésistible, l'énergie, l'intrépidité, l'homogénéité, la perfection des sens, les forces, les éléments constitutifs de l'état de Bôdhi, les contemplations, les affranchissements, les méditations, l'acquisition de l'indifférence, c'est pour cela, dis-je, qu'ils expliquent les diverses lois. Ils ont acquis une grande merveille et une chose bien surprenante, ô Çâriputtra, les Tathâgatas vénérables, etc.

C'en est assez, ô Çâriputtra, et ce discours doit suffire; oui, les Tathâgatas vénérables, etc., ont acquis une merveille singulièrement surprenante. C'est le Tathâgata, ô Çâriputtra, qui seul peut enseigner au Tathâgata les lois que le Tathâgata connaît. Le Tathâgata seul, ô Çâriputtra, enseigne toutes les lois, car le Tathâgata seul les connaît toutes. Ce que sont ces lois, comment sont-elles, quelles sont-elles, de quoi sont-elles le caractère, quelle nature propre ont-elles ? tels sont les divers aspects sous lesquels le Tathâgata les voit face à face et présentes devant lui.

Accueil
haut de la page
MENU
Retour