Fiche de lecture

Le bouddhisme tantrique du Tibet

 




Auteur : John BLOFELD (1913 - 1987)
Traduction de l'anglais : Sylvie Carteron
Maison d'édition : Paris. Editions du Seuil,
Nb. de pages : 314 p.
Année de parution : 1970 (édition anglaise), 1976 (édition française)

Point de vue de nos lecteurs : Le sous-titre de l'ouvrage parle de lui-même : "Introduction à la théorie, au but et aux techniques de la méditation tantrique".
Ce livre est le témoignage d'un pratiquant connu et expérimenté qui cherche à transmettre à un large public les principes et les méthodes du bouddhisme tantrique - à une époque où le bouddhisme tibétain commence à peine sa percée en Occident (la rédaction a été terminée en 1968). L'ouvrage se compose de deux parties. La première porte sur "l'arrière-plan et la théorie". L'auteur y présente successivement le Vajrayana ("Véhicule du Diamant", nom donné au bouddhisme tantrique tibétain), les concepts du Mahayana, l'essence de la méthode tantrique, les symboles psychiques et matériels (déités, mandala, stupa/chöten, etc.). La seconde partie est un guide de la pratique : l'entrée dans la voie ( prise de Refuge, recherche d'un maître...), les pratiques particulières de mise à l'épreuve et de purification appelées "préliminaires" (cinq ou six exercices physiques, psycho-physiques, symboliques et mentaux à accomplir chacun 100 000 fois), les rites quotidiens ou spécifiques, les rites de visualisation des déités, et enfin les yoga des pratiques supérieures, qui représentent un approfondissement des visualisations précédentes (yoga de la chaleur psychique - tummo -, qui produit à la fois chaleur physique et énergie psychique, yoga du transfert de conscience – powa – qui prépare au moment de la mort, yoga du Bardo, qui prépare au moment après la mort, etc).
L'auteur reconnaît que "la méthode tantrique, avec ses préliminaires astreignants et ses techniques complexes, peut intimider…". Il conclut, pour sa part, qu'"une imagerie spéciale basée sur des correspondances psychiques est nécessaire pour défoncer les barrières qui séparent la conscience ordinaire des états transcendant la pensée discursive" (p. 256).
Cet ouvrage est, en un petit nombre de pages, une remarquable introduction à la pratique de la voie tibétaine dans sa conception et sa réalité concrètes. Un glossaire, un index et une bibliographie complètent très utilement l'exposé.

On notera avec intérêt une remarque de l'auteur qui, au moins sur ce point, crée un lien avec le bouddhisme enseigné par Nichiren : "Les toutes premières oeuvres (bouddhiques) en pali et les œuvres sanscrites anciennes (conservées en chinois et en tibétain) suggèrent que l'accent portait originellement sur la réalisation finale en cette vie. Le Grand Discours sur les Fondements de l'Attention (Bhaddekavatta Suttava, Majjhima Nikaya) va jusqu'à dire qu'à un homme sincère et persévérant, il suffit de sept ans, voire sept jours, pour atteindre l'Illumination." Et il ajoute que l'évolution ultérieure du bouddhisme vit se développer la croyance selon laquelle il fallait accomplir un parcours surhumain pendant des dizaines milliers d'années en déployant des "vertus presque incroyables" avant d'atteindre l'Eveil (p. 44). C'est effectivement la croyance qui domine encore souvent dans le bouddhisme établi des grandes écoles monastiques d'Orient, y compris dans le bouddhisme tibétain.

Retour
haut de la page