ACCUEIL

Maha Satipatthana sutta

version longue

extrait 1 : Contemplation du corps


DICTIONNAIRE
 

Observation de la respiration.

Et comment, bhiksus, un bhiksu demeure-t-il dans la contemplation du corps sur le corps?

Voici, bhiksus: un bhiksu s'étant rendu dans une forêt, au pied d'un arbre ou dans une pièce vide,
s'assied jambes croisées, le corps bien dressé et l'attention établie en face.

Ainsi attentif, il inspire; attentif, il expire.
Ayant une inspiration longue il sait: "j'ai une inspiration longue";
Ayant une expiration longue il sait: "j'ai une expiration longue".
Ayant une inspiration courte il sait: "j'ai une inspiration courte";
Ayant une expiration courte il sait: "j'ai une expiration courte".
Ayant une expiration courte il sait: "j'inspire en ressentant tout le corps" ainsi s'entraîne-t-il;
Ayant une expiration courte il sait: "j'expire en ressentant tout le corps" ainsi s'entraîne-t-il.
Ayant une expiration courte il sait: "J'inspire en calmant les activités corporelles" ainsi s'entraîne-t-il;
Ayant une expiration courte il sait: "J'expire en calmant les activités corporelles" ainsi s'entraîne-t-il.

De même, bhiksus, qu'un habile tourneur ou apprenti tourneur tournant lentement sait:
"je tourne lentement"; tournant rapidement il sait: "je tourne rapidement".

Ainsi, bhiksus, un bhiksu
inspirant lentement sait: "j'inspire lentement";
expirant lentement il sait: "j'expire lentement";
inspirant rapidement il sait: "j'inspire rapidement";
expirant rapidement il sait: "j'expire rapidement".
inspirent en ressentant tout le corps il sait "j'inspire en ressentant tout le corps", ainsi s'entraîne-t-il;
expirant en ressentant tout le corps il sait :"j'expire en ressentant tout le corps ", ainsi s'entraîne-t-il;
inspirent en calmant les activités corporelles il sait : "j'inspire en calmant les activités corporelles", ainsi s'entraîne-t-il;
expirant en calmant les activités corporelles il sait :"j'expire en calmant les activités corporelles ", ainsi s'entraîne-t-il;

Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps extérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement et extérieurement.

Il demeure contemplant l'apparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant la disparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant l'apparition et la disparition des phénomènes dans le corps.

La conscience "voilà un corps" est établie en lui dans la simple mesure nécessaire à la connaissance et à l'observation attentive. Ainsi il demeure libéré, ne s'attachant à rien dans le monde.

C'est ainsi, bhiksus, qu'un bhiksu demeure contemplant le corps dans le corps.

Les postures du corps

Puis ensuite, bhiksus, un bhiksu lorsqu'il marche sait: " je marche ";
lorsqu'il est debout il sait: "je suis debout";
lorsqu'il est assis il sait: "je suis assis";
lorsqu'il est allongé il sait: "je suis allongé";
et quelle que soit la position du corps, il la connaît telle qu'elle est.

Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps extérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement et extérieurement.

Il demeure contemplant l'apparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant la disparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant l'apparition et la disparition des phénomènes dans le corps.

La conscience: "voilà un corps" est établie en lui dans la simple mesure nécessaire à la connaissance et à l'observation attentive. Ainsi il demeure libéré, ne s'attachant à rien dans le monde.

C'est ainsi, bhiksus, qu'un bhiksu demeure contemplant le corps dans le corps.

La pleine conscience

Puis ensuite, bhiksus, un bhiksu va et vient avec pleine conscience,
il regarde droit devant ou tout autour avec pleine conscience,
il fléchit ou étend ses membres avec pleine conscience,
il porte ses robes et bol à aumônes avec pleine conscience,
il mange, boit, mastique et savoure avec pleine conscience,
il évacue et urine avec pleine conscience,
marchant, debout, assis, s'endormant, s'éveillant, parlant, se taisant, il le fait avec pleine conscience

Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps extérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement et extérieurement.

Il demeure contemplant l'apparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant la disparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant l'apparition et la disparition des phénomènes dans le corps.

La conscience: "voilà un corps" est établie en lui simplement dans la mesure nécessaire à la connaissance et à l'observation attentive. Ainsi il demeure libéré, ne s'attachant à rien dans le monde.

C'est ainsi, bhiksus, qu'un bhiksu demeure contemplant le corps sur le corps.

Réflexion sur la répulsion du corps

Puis ensuite, bhiksus, un bhiksu considère ce corps de la plante des pieds jusqu'au somment de la tête, recouvert de peau et rempli de diverses choses répugnantes: "il y a dans ce corps: cheveux, poils, ongles, dents, peau, chair, tendons, os, moelle, reins, coeur, foi, plèvre, rate, poumons, intestin, mésentère, estomac, excréments, bile, flegme, pus, sang, sueur, graisse, larmes, suint, salive, mucosités, synovie, urine et cerveau".

De même que, bhiksus, s'il y avait un sac à deux ouvertures rempli de graines diverses telles que: riz, riz brut, pois chiches, haricots, riz perlé, alors un homme ayant de bons yeux l'examinerait ainsi: "ceci est du riz, ceci du riz brut, ceci des pois chiches, ceci des haricots, ceci du riz perlé".

Ainsi, bhiksus, un bhiksu considère ce corps de la plante des pieds jusqu'au somment de la tête, recouvert de peau et rempli de diverses choses répugnantes: "il y a dans ce corps: cheveux, poils, ongles, dents, peau, chair, tendons, os, moelle, reins, coeur, foi, plèvre, rate, poumons, intestin, mésentère, estomac, excréments, bile, flegme, pus, sang, sueur, graisse, larmes, suint, salive, mucosités, synovie, urine et cerveau ".

Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps extérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement et extérieurement.

Il demeure contemplant l'apparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant la disparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant l'apparition et la disparition des phénomènes dans le corps.

La conscience: "Voilà un corps" est établie en lui dans la simple mesure nécessaire à la connaissance et à l'observation attentive.

Ainsi il demeure libéré, ne s'attachant à rien dans le monde.

C'est ainsi, bhiksus, qu'un bhiksu demeure contemplant le corps dans le corps.


Réflexion sur les états de la matière

Puis ensuite, bhiksus, un bhiksu réfléchit sur ce corps même, selon sa place et selon sa position par rapport aux éléments primaires: " il y a dans ce corps l'élément terre, l'élément eau, l'élément feu, l'élément air ".

De même, bhiksus, qu'un habile boucher ou un apprenti boucher, ayant tué une vache et l'ayant découpée en morceaux va s'asseoir au carrefour de quatre grandes routes, de même un bhiksu réfléchit sur ce corps même, selon sa place et selon sa position par rapport aux éléments primaires: "il y a dans ce corps l'élément terre, l'élément eau, l'élément feu, l'élément air".

Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps extérieurement.
Ainsi il demeure contemplant le corps dans le corps intérieurement et extérieurement.

Il demeure contemplant l'apparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant la disparition des phénomènes dans le corps,
Il demeure contemplant l'apparition et la disparition des phénomènes dans le corps.

La conscience: "voilà un corps" est établie en lui dans la simple mesure nécessaire à la connaissance et à l'observation attentive. Ainsi il demeure libéré, ne s'attachant à rien dans le monde.

C'est ainsi, bhiksus, qu'un bhiksu demeure contemplant le corps dans le corps.

Retour

 
haut de la page